Récit de la course : La Foulée Autranaise - 18 km 2008, par flapi38

L'auteur : flapi38

La course : La Foulée Autranaise - 18 km

Date : 19/10/2008

Lieu : Autrans (Isère)

Affichage : 859 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Nostalgie: Ma première course, l'année dernière

Pratique cette petite course qui démarre à 10h30, ça permet de faire un peu la grasse matinée le dimanche matin avant de partir galoper en forêt. En plus, NicNic m'avait emmené là pour ma permière course depuis....fouilloulloulle...très longtemps.

Par contre, à écouter les gens sur place, il semblerait que ce soit la dernière......à vérifier l'année prochaine.

Lever tardif donc, histoire de déjeuner un peu (toujours autant de mal le matin à manger ) avant de monter dans le Vercors. Lever tardif, mais comme j'ai toujours au moins une heure d'avance, j'aurai pu roupiller encore plus, quel foireux.....

En fait, je suis tellement en avance, que je n'ose même pas aller frapper à la porte de Béné pour co-voiturer jusqu'à Autrans de peur de réveiller toute la maisonnée. Pas grave, au moins je ne serais pas en retard.

L'année dernière, ça caillait un max . Cette fois-ci, c'est mieux, mais il y a beaucoup de brouillard sur le plateau. Heureusement, il se lève au fur et à mesure, laissant le soleil nous réchauffer. Du coup, comme d'hab, au niveau de la tenue, ca discute sec. Je finis par prendre un manche longue en souvenir de l'année dernière, mais je le regretterai un peu, car finalement il fera assez bon sur le plateau de Gève.

Après un court échauffement, on se place sur la ligne de départ avec Béné et un copain à elle. Bon, cette année, je connais le parcours, théoriquement, je dois être mieux entrainé, donc je devrais exploser mon score....suspense !!!

Départ au cor à 10h30, ca démarre fort. Je pousse un peu, j'ai mis les manchons sur les mollets, normalement je ne devrais pas être embêter par les crampes, chauffe Marcel.....
Je monte dans les tours sur la partie goudronnée du début, en me disant que je récupérerai dans la montée suivante. On sort de la route pour grimper dans les bois, et dès que ça grimpe un peu fort, je marche et reprend mon souffle.

Je m'applique bien sur les relances dès que ça redevient plat. Le parcours est vraiment plaisant dans la forêt. Je suis dans un groupe de 4-5 coureurs. Le rythme me va bien, je récupère en descente ce que je perds sur le plat. Mis à part deux ou trois passages bien verticaux, ou je préfère marcher, j'arrive à courir à peu prêt partout.

J'ai un petit coup de mou dans la montée vers le plateau de Gève. C'est le moment de prendre un gel. Pour suivre les conseils de Oizzo, j'ai bien chauffé 5mn mon gel avant de le prendre, mais je devais avoir les doigts gelés, car je bouffe un bloc, qui manque de m'étouffer. Saleté de truc Décat de m....., j'avais déjà remarquer qu'il était moins fluide que les autres, mais là c'est le comble.....

Je laisse filer les autres le temps de reprendre mon souffle, et de recoller à  une V2 du groupe qui est aussi décrochée. Le balisage en forêt manque un peu à certains endroits. Elle manque un embranchement, et aurait filer tout droit si je ne lui avait pas dit. On rattrappe alors deux gars du groupe, qui remontent d'un sentier qu'ils ont pris malencontreusement sans voir la bifurcation. Va falloir faire marcher le cerveau, et ne pas suivre bêtement......

Bien sympa de courir à plusieurs, on prend des relais chacun à son tour. C'est bien motivant. On n'est plus que trois à arriver au plateau de Gève. J'ai eu un peu de mal à tenir leur rythme, et je commence à avoir un deuxième coup de barre. Je zappe le ravito, et continue sans perdre de temps. La fille me rattrappe et se fait la malle, alors on accélère le rythme pour la recoller dans la partie descendante. Hum, c'est bien boueux, c'est cool....

Le troisième, qui attendait calmement son heure, nous pose sur place sur le dernier coup de cul, alors qu'on rattrape notre V2, impossible de le tenir, plus de jus.

Ma V2 a un lacet défait, ce que je lui fait gentiment remarquer, pour éviter qu'elle ne se gamelle dans la descente rendu glissante par les feuilles (bien que moins glissante que l'année dernière). Je profite assez lâchement de sa pause lacet pour la laisser sur place, et essayer de vite rejoindre l'arrivée. Que voulez vous, si je ne trouve pas des subterfuges de ce genre, je ne doublerai jamais personne...

Bref, je finis par rejoindre la route nous ramenant au village avec en visu notre troisième larron déjà trop loin devant. En plus, je sens que malgré les manchons, les mollets commencent à crier misère. Ça ne pique pas comme quand je ne les ai pas, mais je sens des trucs, bon....de toutes façons, on est arrivé.

Ma V2, mieux en forme que moi, me remet un vent sur le goudron. Je n'aime décidément pas cette partie. Je décide de m'accrocher à elle, et parvient à contenir son avance, avant de la remonter. On arrive au village, et elle n'a plus que 5m d'avance....qu'elle gardera jusqu'à la fin, je n'ai plus de jus pour la rattraper.

Bon, regardons le chrono pour voir les progrès, 1h47 et des brouettes, soit 2mn de plus que l'année dernière ?????

Ok, j'arrête l'entrainement, ça me fatigue

 

4 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 19-10-2008 à 18:14:00

Récit bien détaillé, on se refait la course.
Bravo quand même à toi, j'espère par contre que ce n'était pas la dernière édition !!

Commentaire de Davidou le minou posté le 19-10-2008 à 18:17:00

ahaahah,t trop fort mon petit flapi :-D Je suis vraiment surpris par ton chrono plus long que l'année dernière. t sûr que le parcours n'était pas un peu plus long ? ;-)

Allez, c'est pas grave, l'important c'est d'en avoir bien profité, et cette course avait l'air bien sympa... Si j'avais su, je serais peut-être venu...

repose toi bien.

David

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 19-10-2008 à 19:53:00

Bravo à toi pour ta course

j'ai bien aimé le coup des lacets!

à plus

adrien

Commentaire de le_kéké posté le 20-10-2008 à 13:27:00

Belle course Philippe, étrange que tu ne progresses pas avec tout ce que tu enquilles ??
D'un autre coté le raid ou la CO à 5km/h c'est pas non plus ce qui doit te faire aller plus vite sur des courses comme ça.
Et puis il y a un truc que tu gagnes à tous les coups c'est le premier arrivé sur le lieu de la course (il faudrait que je m'en inspire j'aurais peut être le temps de m'échauffer un peu plus), on peu pas être premier partout !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !