Récit de la course : Le Grand Prix Denis Jouret Flobecq - 11.2 km 2008, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : Le Grand Prix Denis Jouret Flobecq - 11.2 km

Date : 18/10/2008

Lieu : Flobecq (Belgique)

Affichage : 754 vues

Distance : 11.2km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Le grand Prix Denis Jouret

Flobecq, hummmm course qui ne me réussit que peu sauf l'année dernière, une semaine après Beloeil. Course de toute façon pas rémunératrice.

3 semaines après Millau, je pense qu'il est bien ici de tester la machine sans pression, sans but.

Je sais, des quelques sorties faites depuis Millau,que la vitesse (à mon niveau) est aux abonnés absents.

J'hésite au départ entre prendre la foulée de Jean, foncer jusqu'au haut du Pottelberg ou autre. Bah on verra...

Placement juste derrière Jean avec le barman à mes côtés. Le départ est donné et les jambes tournent pas trop mal. Je me décide donc d'aller de suite chercher Jean.

Repassage devant la ligne et mes deux acolytes ne me suivent malheureusement pas. Je ne vois pas le 1e et passe le second kilomètre en 8'44". Ouch rapide ça. Je viens de passer Bernard Caby, j'ai Jean-Romain en point de mire soit des coureurs de ma partie de peloton quand je suis bien.

Au 3e km je suis toujours très bien et nous avons l'honneur de la présence du plus grand 100 bornard meslinois (à qui je souhaite sincérement un prompt rétablissement). Je fais évidemment un peu le clown, pas de pression que je disais et me prends un "il me semble que tu va pas très vite...". Grrrr passage en 3e en 4'22" (13'16"). On approche de la Houppe et à son pied je me prends mon premier coup de mou (4'42" au 4e) et y suis dépassé par Jacques Vanderhaeghen, André Verrue, J-M Dame et Pascale Delem. Je laisse courir et prends mon rythme. Je voulais voir dans la Houppe si j'avais progressé en côte et le résultat fût très positif. Une fois les 200 premiers mètres passés, personne ne m'a dépassé et mieux même j'ai repris deux coureurs sur la deuxième moitié en me sentant de mieux en mieux (5e en 5'34"-23'33"). On termine la côte et je commence à être à la bagarre, non pas que je suis mal mais...

La descente me rappelle vaguement quelques souvenirs de Creissels il y a trois semaines mais je déroule bien (6e en 4'55", 7e en 3'56"!!!!!!!-32'15").

Bon OK ce 7e km est très descendant mais n'était il pas plus court??? Enfin soit, il me remets en selle pour les 4 derniers kilomètres.

A ce moment là je me rends compte que le 100 km aura eu comme effet de renforcer mon mental. En effet, je me bagarre mais je me dis à ce moment là qu'il reste environ 18' de course et que ce n'est rien comme bagarre par rapport à ce qui a été vécu.

En bas de la côte, je suis à une vingtaine de mètres d'Eddy Van Nerom et je me dis à ce moment là que je vais lui réserver une belle surprise (mwouais...).

8e km en 4'30", 9e en 4'43" et au moment de passer devant la fine family, je n'ai plus du tout le même visage qu'à l'aller. Je serre les dents en me disant que sans objectif, je suis en passe de faire une belle course.

L'écart avec Eddy est toujours d'une vingtaine de mètres mais pas moyen de le boucher.

On tourne à droite et la bosse me fait très mal pour la troisième fois en 4 éditions. A son sommet, j'aurais littéralement l'impression de ne plus savoir bouger et de devoir forcer pour ne pas partir en marche arrière.

Heureusement cette impression disparaîtra assez vite et on attaque un endroit que j'aime bien, le Ravel. Au bout (10e en 4'32") j'entends Jaques crier un Allez Pierre dans mon dos et pense tout de suite à Dalaï Quintin. Grrrrr Eddy devant, Pierre derrière, se battre et encore se battre.

Je donne tout (11e en 4'28") mais suis une nouvelle fois trop court dans la cotelette de l'Eglise où Eddy s'envole.

Au final 51'04" pour les 11.1km officiels (11 réels) 4'36"/km 196/440 615 points.

Je suis plus qu'enchanté de ce résultat à 5"/km de mon meilleur résultat sur cette course et ce, trois semaines après Millau. J'étais très loin d'en espérer autant. Le seul bémol étant la moisson de points qui constitue ma 11e session en 13 courses mais bon ceci est de bonne augure quant à la récup avant les deux dernières de l'année à Kain et Rumes.

Je termine en espérant très sincérement ne pas finir devant Louis fine au classement général 2008. Bon rétablissement mon vieux. On t'attend avec impatience avec tes bras blancs, tes cuisses de moineaux et ta calvitie cachée sous ta casquette plutôt qu'en civil....

1 commentaire

Commentaire de agnès78 posté le 21-10-2008 à 09:32:00

eh beh je vois que c'est la grosse forme msieur! BRAVO pour ce bel esprit de combativité! Prends le soin de bien récupérer surtout bisous
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.29 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !