Récit de la course : Le Grand Prix Denis Jouret Flobecq 2005, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : Le Grand Prix Denis Jouret Flobecq

Date : 22/10/2005

Lieu : Flobecq (Belgique)

Affichage : 1293 vues

Distance : 10.95km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Grand Prix Denis Jouret

Après environ une semaine de moindre forme d'abord mise sur le compte de la fatigue parisienne puis ensuite sur un virus en gestation (entraînement annulé jeudi d'ailleurs) je me présente à Flobecq en ce samedi pluvieux habité d'une belle confiance car ça va mieux aujourd'hui.
J'entame tout d'abord un (trop?) court échauffement et même si je ne sens pas de super jambes ça devrait bien passer.
Au départ on devise gentiment avec Norbert, William et autres. Ceux-ci, soucieux de faire un bon pronachro veulent voir si Myriam et Manu vont bien s'en sortir.
Mon objectif du jour ou plutôt mes objectifs: faire un 4'40" sur ce parcours que l'on m'annonce peu propice à mon poids serait excellent ainsi que tenir l'écart par rapport à Miko Lejeune au général.
Le départ est donné et alors en pleine conversation, je me laisse enfermer par rapport à mes amis concurrents. Heureusement, Louis fine, qui fera la première moitié de parcours avec moi (merci à lui) slalomme et m'ouvre le passage. Grrrr erreur de gamin.
Premier km vers les 4'23" et second en 4'12" (pourtant pas l'impression d'aller si vite) et 13'20" au total pour le troisième. Connaissant le parcours de ce que l'on m'en avait décrit, j'avais décidé de faire les trois premiers vite, ensuite lever le pied dans le 4e, gérer La Houppe et ensuite faire de mon mieux sur la fin que je savais cassante.
Donc à ce moment là, je sais que Gégé Lejeune, Mymy, Manu, Olivier et le micro sprinteur sont derrière et c'est seulement accompagné de Miko et Louis que nous levons quelque peu le pied. Dès ce moment je sens que cette course va être un calvaire car bizarrement j'attrappe mal au ventre tant et si bien que je penserai devoir vomir durant toute la course.
J'avais décidé de ne calquer ma course sur personne et dans la Houppe, je vois Gérard nous dépasser en trombe et un peu plus tard Miko se détacher. Louis reste avec moi et c'est au train que je monte la Houppe. Passage au 6e en 28'40 soit une moyenne honnête en sachant que la principale difficulté est derrière nous. Les jambes sont déjà vides depuis un certain temps et dès l'entame de la descente où je pensais revenir sur Miko, je vois que c'est lui qui, sur une très courte distance met les bouts. Je comprends alors que je ne le reverrai pas et m'attends à prendre une claque. L'objectif est désormais de limiter la casse. La descente ne se fait pas à tombeau ouvert car je semble avoir un problème à ce niveau là (renforcement de la ceinture abdominale serait une solution apparemment) et en bas, je vois une fusée me dépasser, Mymy Denys qui me prend 50m sur 100m. j'avais déjà dit à William qu'il pouvait y aller car ça n'allait vraiment pas. Dès qu'il voit passer Mymy, accompagné de Séverine Desmyter, il leur emboîte le pas (mais qu'ont elles de plus que moi???? ;o).
Ce petit groupe accompagné de Gégé Lejeune qui a quelque peu faibli navigue à une centaine de moi mais ils ne me prennent pas de terrain. Je m'accroche beaucoup plus au mental qu'au physique et résorbe peu à peu le retard.
Passage au 10e en 47'18" et j'essaie de tout donner (ce qui était le cas depuis déjà longtemps), je reprends Gégé (mais sa vitesse parlera sur la fin) et échoue fort près de Will et Mymy tout en ayant bouclé les 950 derniers mètres en 4'02"!!!!!!!!!!!! Je finis épuisé genre St Antoine. Je demanderai même à maman de venir avec moi chercher mes affaires car ça va pas des masses.
Première remarque: le mental peut soulever des montagnes car 4'10"-4'15" sur le dernier km, je sais pas où j'ai été les chercher.
Deuxième remarque: 4'41" de moyenne (troisième moyenne de l'année) et 210/410 donc très bien.
Troisième remarque: des gens habituellement devant moi sont derrière (coucou Luc et PhilippeP ;o)))) j'en profite car ce n'est pas tous les jours).
Quatrième remarque: un Miko super me met 1'16" dans la vue, Mymy 10" et Gégé 2".
Cinquième remarque: 581 points (bilan assez maigre) mais 38 points de perdus sur Miko. Il ne m'en reste dès lors plus que 15 d'avance.
Les sentiments sont dès lors très mitigés (course très semblable à St Antoine) car je crois avoir fait une belle course où comme à St Antoine j'ai fait preuve d'un mental extraordinaire. Ayant été mal la majeure partie du temps je ne me suis pas amusé et surtout je vois Miko s'envoler vers un dossard inférieur au mien en 2006. La Trinité (parcours similaire à celui-ci) devrait lui convenir et il lui suffira alors de me tenir à Herseaux...
J'espère simplement limiter la casse à La Trinité (moins de 10 points de retard au général????) pour qu'au moins on s'amuse à Herseaux ce qui est le but premier bien entendu.
En tout cas bravo à lui pour sa course car, et je tiens à le dire, même bien, je n'aurai pas été le rechercher. J'aurai dû courir à la même allure qu'à Ath voire Pipaix et cela je n'aurais pas pu le faire. Il était tout simplement trop fort.
Simplement j'ai passé un mauvais dimanche car je suis mauvais perdant (sur moi-même) et hier j'ai réfléchi à ce que je pouvais faire pour retirer du positif d'une défaite.
Conclusions et après lecture de divers magazines, je vais peut être adapter quelque peu mon entraînement à la lumière des points négatifs de ce WE mais ceci sera pour un prochain post.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !