Récit de la course : Trail Show 2009, par fulgurex

L'auteur : fulgurex

La course : Trail Show

Date : 10/5/2009

Lieu : Bouilland (Côte-d'Or)

Affichage : 662 vues

Distance : 16.5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Trail Show Bouilland

Comme d'habitude, l'organisation est au top, les paysages splendides et l'ambiance très très conviviable. Mais pourquoi diable seulement 64 participants?

600 m de dénivelée, ça fait travailler les cuissots. Alors merci Richard (riri51) pour tes conseils de descente la dernière fois - enfin, je n'ai pas réussi à couper le cerveau tout le temps. Et encore merci de m'avoir montré que j'étais capable de courir "vite" des le début.

Arrivé en catastrophe au départ - c'est toujours quand on se laisse le plus de temps qu'on en gâche le plus. Lever avant 6h30 pour déjeuner, j'ai traîné, traîné et (...) on a attendu que j'arrive en footing dans le peloton pour lancer le départ. Mais j'ai su à la fin qu'il y avait pire que moi, quelqu'un à pris le départ 5 minutes après tout le monde.Donc, départ en côte. Je me place plutôt sur le devant et en haut de la côte, je suis dans les 10ème. Entrée dans le bois, single. Descente, une pensée à  riri51 et je double! Mais à la sortie du single, on retrouve une route forestière. Décidément, je préfère les parties techniques: je suis doublé 2 fois.Ca redescend, je redouble (pas d'effort) et je regagne 1 place.On traverse la route et on monte une côte très raide. 50m de D+ et je marche. La piste ne permet pas de placer 2 pieds côte à côte. Arrivée sur le plateau en haut des falaises. 5ème km. Splendide! la vue et dégagée, mais mieux vaut regarder où on met les pieds. Il a plu, les cailloux sont mouillés et la marche est haute.Descente dans une combe grasse. Je me relâche et rattrape les concurrents devant. Je reste derrière pour me reposer, j'ai peur que ça remonte tout de suite. Bin, oui, en arrivant à l'arrache, on n'a pas le temps de regarder le circuit sur la carte!!!Et ça remonte. Bien vu! 2 ou 3 arbres en travers + loin et une bonne 50 m de D+ plus tard, on tourne à droite pour prendre une route forestière très roulante. Surtout ne pas se cramer. Et on court et on court... c'est long, trop long pour moi. Mon esprit divague et je prépare l'organisation des autres courses... Heureusement, mon gentil voisin me réveille "accroche toi". Oups!4 km de route plus loin, on tourne enfin sur un chemin bien gras qui termine par de la boue. Des savantes et périlleuses pose de pied me permettent d'arriver en bas presque sec.On retraverse la route et on remonte....sur le bitume! Ouf, cette fois ci ce n'est pas long et on bifurque dans un chemin qui monte assez fort mais qui est vraiment très boueux. Pas moyen d'y couper. C'était bien la peine. "J'aurais du prendre les goretex!"Finalement, je m'en sors avec les pieds humides, sans plus.et ça grimpe. Je marche et je me fais doubler par des coureurs. Rira bien qui rira le dernier. Ils ne me distancent pas vraiment et quand je crois être presque en haut, je repars. Ca les laisse sur place! c'te frime!....M.....! je me suis trompé, on n'est pas en haut! Tant pis, je maintien mon effort. On fini par déboucher sur une route goudronnée qu'on emprunte peut être sur 1 km. Il fait chaud! Le soleil tape sur le bitume et aucun souffle de vent. Vraiment, je n'aime pas la chaleur. Je pense "il va falloir m'entraîner à supporter si je descends à la Ste Victoire l'an prochain". Heureusement, on prend un virage en épingle et on est face au vent. Ouf ! En plus, on rentre dans la forêt.Mon poursuivant me rattrape. J’accélère. 15ème kilomètre. Bientôt fini, mais quelle longueur fait il, je ne me rappelle plus. Finalement, je suis doublé à 500 m de l’arrivée. Je n’arrive même pas à le tenir. Je me retourne et vois que je suis seul. Tant pis ! Aléa jacta est ! Avec riri51, on avait fait 15ème, j’aurais aimé récidiver mais pour ça il aurait fallut tenir. Et plus moyen de me rappeler combien j’ai doublé où combien m’ont doublé…La ligne d’arrivée en côte. Et un bon chrono : 1h27Je suis content de moi. EtSURPRISE

On m’annonce la 14ème place. Contrat rempli.

Premier homme en 1h10, la première femme est 6ème! (elle est quand même vice championne de France de Duathlon) et elle repart en vélo avec un casque profilé...

 

Je me sens en forme pour affronter les Vosges en fin de mois. Affaire à suivre.

2 commentaires

Commentaire de intuitiv posté le 11-05-2009 à 21:00:00

Ca s'appelle de la lucidité de competiteur, ta gestion de course.
c'est vraiment super agreable a te lire, on ne s'ennuie pas .
je pense que tu merites ta perf. Bravo !!

Commentaire de riri51 posté le 18-05-2009 à 21:33:00

FELICITATIONS! effectivement sur les trails courts si tu oses attaquer dans les descentes il y a des places à gagner sans trop puiser.A+ riri impatient de partager une nouvelle course en ta compagnie!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.34 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !