Récit de la course : Saucona Raid 2009, par marmotte_parano

L'auteur : marmotte_parano

La course : Saucona Raid

Date : 26/9/2009

Lieu : Neuville Sur Saone (Rhône)

Affichage : 738 vues

Distance : 53km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Saucona Raid 2009 : quel Raid !

Le Saucona Raid : les 26 et 27 Septembre 2009

 

On arrive vers 17h à Neuville sur Saône sur le lieu du départ. Des orgas font la circulation pour nous aider à nous garer. Première étape : récupérer les dossards. Aucun soucis, nous serons l’équipe 9 et comme cadeau de bienvenue, nous avons de beaux gants de VTT (original comme cadeau).

Nous déposons nos VTT au parc VTT à côté du départ.

Briefing complet avant le départ.

 

Le départ est donné avec 15min de retard (18h45). La première étape est une CO urbaine en relais. Le premier équipier doit trouver 8 balises réparties en ville puis passer le relais à son co-équipier qui cherchera lui-aussi 8 balises. Je suis le second relayeur.

Emilie appréhende, car elle n’a jamais fait de CO seule et elle ne pourra pas suivre bêtement les autres coureurs car les balises ne sont pas les même à chercher.

Après le départ, les orgas nous disent que les premiers mettront une grosse dizaine de minutes. Les premiers donnent le relais effectivement au bout de 10min. L’attente commence. Plus le temps passe, plus je m’inquiète et je me demande ce qu’elle fait. Il reste moins de 10 équipes à arriver sur les 98 partantes. Les orgas donnent les cartes aux dernières équipes qui attendent désespérément leurs coéquipiers pour qu’on puisse commencer à s’habituer à notre futur environnement.

Ça y est, Emilie arrive au bout de 40min avec 2 balises manquantes (=40 min de pénalité). Je bourrine, je sais qu’il faut faire attention : parfois 2 balises peuvent être très proches et il faut bien vérifier sur la carte qu’il s’agit de la bonne. En 12min, je finis la CO, on enchaine avec le VTT.

Classement de l’épreuve : 88ème avec 14 balises sur 16

 

C’est parti pour 1h20 de VTT d’orientation au score. 1h20 pour trouver un maximum de balises sur les 12. Chaque minute de retard comptera 10min de pénalité. Il faut être à l’heure. Il fait déjà nuit. On hésite sur la première balise, mais rien de grave. Il y a du monde sur les chemins. Ça monte beaucoup, avec pas mal de cailloux : pas mal de poussettes, surtout qu’il y a du monde. On rattrape des équipes car on a pris du retard sur la CO. On décide de couper pour éviter de prendre certaines balises qui sont trop loin. On privilégie le fait d’arriver à l’heure. Nous n’avons pas d’éclairage que sur le vélo (la frontale attachée au cintre). Donc ça demande un peu d’organisation de lire la carte sur le porte carte.

On arrive au parc VTT en 1h15 (donc bien géré le timing). J’ai le temps de changer de chaussures avant de valider notre temps VTT et de déclencher le chrono pour une CO au score.

Classement de l’épreuve : 12ème avec 8 balises sur 12

 

 

1h15 cette fois-ci pour récupérer un max de balises sur les 24. 1ère impression : c’est la merde. Des balises partout, posées loin des chemins. Pas de doute, c’est un orienteur qui a tracé cette CO. On privilégie les balises faciles d’accès et a priori pas trop loin l’une de l’autre. 1ère balise vite trouvée. Puis on perd 15/20min à chercher une balise en partant dans une mauvaise direction. On abandonne pour en chercher une autre. Il y a plus de monde qui la cherche. Certains choisissent de couper à travers les bois. On tente aussi, mais on abandonne vite et on choisit de faire un détour mais d’être sur les chemins. Stratégie payante, on trouve la balise. Au retour, on croise les équipes qui cherchent toujours cette balise.

Allez, il nous reste du temps. On va récupérer une  balise facile puis on essaye de trouver une proche du parc VTT. On essaye plusieurs clairières pleines de ronces. On se refait les mollets mais au final on la trouve.

On aura donc trouvé 4 balises en 1h15 (les meilleurs en auront trouvé 14). On arrive en 1h10 au parc VTT. Encore le temps de changer de chaussures avant de s’élancer sur la section VTT en suivi de Road Book.

Classement de l’épreuve : 39ème

 

Donc pas de carte, juste les indications schématiques avec les kilométrages. C’est la galère, on est vite perdu dans les indications. Finalement, on suit le troupeau. On ne trouve pas une balise dans une ruine. On passe 10min à visiter 3 ruines qui correspondraient, avec d’autres équipes. Puis on trace. Je m’énerve sur cette satanée frontale qui ne veut plus rester fixe sur mon VTT.

Ouf on arrive au second parc VTT. Il est 23h30.

Classement de l’épreuve : 84ème avec 1 balise sur 2

 

D’après le Road Book, ce devait être le dernier délai pour récupérer les VTT APRES la course. Petite (grosse) erreur d’approximation des temps car nous ne sommes pas les derniers.

Le chrono est arrêté, un reste de ravitaillement est disponible. Epreuve de tir à l’arc. La cible est proche, on a 3 flèches, pas de flèche pour essayer. Première flèche dehors. Deuxième flèche limite, limite mais dedans. Troisième flèche dedans. 1 tour de pénalité : un petit tour du parc VTT et on s’élance vers les canoës. On court 500m. Hop on enfile les gilets de sauvetage et on est à l’eau. On s’était mis d’accord, j’allais faire la navigation à l’arrière.

Que c’est dur, je ne sais plus pagayer. On galère, au bout de 2 min, on est dans les saules pleureurs. Marche arrière et SCHLAFF, je pêche une algue qui me retombe dessus. 3 balises sont à trouver contre des îles, ça s’annonce long. Je m’énerve, avec la nuit, je ne vois pas ce que je fais. On avance en S. On tamponne quelques autres canoës, plusieurs arrêts d’urgence qui font mal pour repartir pour éviter des pontons et autres obstacles. Ça y est, on a pris la 1ère balise. On remonte maintenant la Saône. On continue à zigzaguer. Je suis claqué, j’ai mal aux jambes. Après la dernière balise et quelques visites d’îles, de branches mortes, de saules pleureurs, on repart. On est à la même hauteur qu’un autre couple. Eux ils avancent droits et nous en zigzag. Régulièrement on s’approche d’eux puis on s’éloigne, puis de nouveau proche, proche, tamponnade et hop on s’éloigne de nouveau.

Le final se fait en bourrinant, la direction étant un peu mieux gérée. Il est 00h30 quand on valide notre arrivée. On est complètement trempée. En plus l’eau de la Saône pue.

Classement de l’épreuve : 75ème

 

 

Avant d’être complètement frigorifié, on va se changer, puis on profite du gros ravitaillement d’arrivée avec une soupe de pâtes qui passe toute seule.

Il faut encore chercher nos VTT qui sont restés au par cet rentrer à l’appartement. Finalement, on se couche à 2h après une bonne douche.

Classement de l’étape : 29ème et 8ème équipe mixte avec 11h11min (dont 5h40min de péna)

 

4h après, le réveil sonne (à 6h donc). Que c’est dur !

On dépose les VTT à Fontaines sur Saone au parc VTT, puis direction Neuville pour un départ au même endroit que la veille. Cette fois ci on sera 300 équipes à prendre le départ car 200 équipes participent au Saucona Tri qui reprend exactement les mêmes épreuves que celles du Raid du dimanche.

Les 9kms de trail sont à moitié sur route et à moitié sur chemins. Un peu moins de 400m de dénivelé. Le tracé est plutôt joli, on se fait bien plaisir sur cette section même si je sens qu’Emilie est au maximum de ce qu’elle peut donner. On arrive au parc VTT plutôt bien placés et on s’élance sur les 20km de VTT.

Classement de l’épreuve : 15ème

 

 

470m de dénivelé et des bons coups de cul. Un peu de poussette mais pas trop, des passages bien roulants, des passages assez techniques, bref un parcours complet sur lequel on prend encore du plaisir même si on doit s’arrêter deux fois pour regonfler la fourche d’Emilie qui est en train de mourir.

Classement de l’épreuve : 26ème

 

 

Enfin, dernière épreuve : 5km de canoë. Emilie fait la navigation. C’est à son tour de s’énerver, le départ est vraiment galère. Pendant la moitié du parcours, on tamponne presque tous les canoës qui nous doublent, et certains ont eu le droit à plusieurs de nos visites. Pendant la seconde moitié, Emilie maitrise mieux la navigation. On passe la ligne bien fatigués avec en bonus pour Emilie, une immersion complète dans l’eau de la Saône à la sortie du canoë…

Classement de l’épreuve : 67ème

 

On apprécie le repas d’après course et le ravitaillement. Emilie est un peu mal après la course et moi non plus je ne fais pas le fier. Ces 2 étapes ont été dures mais bonnes !

Le résultat donne une 26ème et 7ème place mixte (14h14min dont 5h40 de pénalité). On est encore capable de mieux, Emilie doit progresser en CO (40min bêtement perdues sur la CO urbaine alors qu’elle est capable de le faire, et 20min sur la balise du VTT en road book, sans cette 1h de pénalité, on était dans le top 10 et sur le podium mixte. Enfin avec des « si », on refait le monde alors qu’il suffit de se relancer sur un autre raid pour s’améliorer).

 

 

1 commentaire

Commentaire de Schtroumpfette74 posté le 29-09-2009 à 16:26:00

Bravo à tous les 2 pour avoir terminé ce raid apparememnt exigeant.
ne sois pas trop dur avec Emilie, je pense qu'elle a tout donné !
Et pense à récupérer un peu... il me semble que le 25 octobre, il y a quelques kilomètres à parcourir... ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !