Récit de la course : Trail de Pécharmant 2009, par rcou

L'auteur : rcou

La course : Trail de Pécharmant

Date : 18/1/2009

Lieu : Creysse (Dordogne)

Affichage : 857 vues

Distance : 22.4km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

CR 22km Trail de Pecharmant : un dimanche matin très boueux

Ce dimanche matin j'avais prévu de longue date de m'aligner sur les 22km400 du Trail de Pecharmant avec départ du Chateau du Roc à Creysse près de Bergerac (24).

 Vu que j'avais une occupation hier soir je ne pouvais faire le combiné, qui m'aurait bien interessé. un pote m'en a d'ailleurs vanté tout le bien ce matin : course de 10km de nuit hier soir, puis diner, dodo, déjeuner ce matin et donc 22km aujourdhui le tout pour trente euros. Ils étaient apparement comme des coqs en pâte. A l'inverse pour moi 1h30 de route ce matin pour arriver à 9h30 récupérer mon dossard. L'année prochaine ce sera combiné!

 Je m'echauffe un peu et j'ai hâte de voir les résultats de mes premières séances de qualité (la 3ème a eu lieu vendredi au sein de mon nouveau club - j'étais non licencié avant). Je pars donc pour 22km400 avec 600m+. L'organisateur nous annonce un parcours très boueux.

 Finalement les départs du 22, du 10 et de la marche ont lieu en même temps, je suis très mal placé, au 6ème rang. Le depart est donné. Je pars comme un dingue (et je vais vite le regretter amèrement) pour me replacer vers la 30ème place (10 et 22 confondus). Pendant 4km j'envoie vraiment, les gars de mon niveau d'habitude sont vraiment distancés. puis d'un coup plus de jambes.. on a à peine fait 5km :-(. je n'arrive pas à encaisser mon départ beaucoup trop rapide, j'ai fait beaucoup trop d'efforts dans les parties boueuses que nous avons rencontré jusqu'alors, peut être le contrecoup des entrainements intense actuels. 

Je me met alors en mode footing, et bien sûr tout le beau monde revient de l'arrière, un peu étonné de m'avoir vu passé deux fois, une fois vers l'avant et maintenant vers l'arrière. J'essaye de me refaire la cerise et patine beaucoup, je joue souvent à l'équilibriste et mon poids et ma taille n'arrangent rien : 1m85, 85kg. Il y a fréquemment de petites bosses où il faut relancer, on passe dans beaucoup de fôrets dans lesquelles à l'automne doivent se tapir beaucoup de cèpes.

On arrive enfin au 11em km franchi en 47min pour ma part. Je m'arrete au ravitaillement comme à mon habitude: dans le sud ouest manger et boire c'est important!! Les autres ne s'arretent pas et ça continue de défiler. nous abordons maintenant des parties moins sinueuses, moins boueuses, un peu de route aussi. Là je sais pouvoir faire la différence. J'allonge donc la foulée et m'engage dans un contre la montre : objectif 1h40. Je rattrape peu à peu les concurrents qui m'ont devancé. Certains sont d'ailleurs étonnés comme ils m'en feront part à l'arrivée (ils m'ont vu avec le cligno au 5ème kilo). Je sens vraiment le second souffle et je vois que beaucoup sont à la peine. Au 18ème une dame m'annonce 5ème, je n'en reviens pas (surtout que deux concurrents sont à 150m devant), je met le paquet sans me poser de question s'il reste une côte ou des passages difficiles, Le podium est à portée, incroyable il y a 10km. Je les rejoint bientôt et embraille aussitôt pour leur montrer que je ne rigole pas quand il s'agit de récupérer des bouteilles de vin!!

 A deux km de l'arrivée un autre bénévole m'annonce... 5ème! petit coup au moral.... J'en termine en 1h38 effectivement 5ème mais aujourd'hui il est dit que je monterais sur le podium puisque les 5 premiers sont récompensés!! Donc un grand merci à la dame sur le bord de la route sans qui je n'aurais pas fait ces efforts finaux!

Douches, soupe chaude et voiture embourbée ensuite au programme ;-)

Bilan : une première partie d'abord euphorique puis catastrophique avant une deuxième partie bien maitrisée. sinon concernant le parcours, énormément de boue du fait des pluies de la semaine, et tout de suite ce qui serait normalement facile devient bien plus dur. Je suis parti sur une allure 15km alors que dans un premier temps une allure marathon aurait été bien plus raisonnable, et je ne me serais pas mis dans le rouge!! Le dénivelé est lui bien réparti sur tout le parcours, il n'y a pas une grosse côte beaucoup de petites. Certaines descentes sont avec des cailloux, des feuilles, de la boue : prudence donc!

J'ai eu la bise de l'hotesse mais mon amie ne sait plus où mettre ces bouteilles! il n'y a plus de place ;-)

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !