Récit de la course : La Course du Chaudron 2010, par totoro

L'auteur : totoro

La course : La Course du Chaudron

Date : 10/4/2010

Lieu : Feurs (Loire)

Affichage : 691 vues

Distance : 30.45km

Matos : Mizuno Fortis II

Objectif : Se dépenser

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Ma course en un mot : chiatique !

Bon, je suis actuellement en pleine préparation de la Route du Louvre : mon premier marathon ! Mon plan d'entraînement se déroule plutôt bien, et maintenant courir 2 heures ne me fait plus peur.

Mais comme mon vécu en course à pied est faible, j'avais envie de voir ce que je pouvais faire sur une distance supérieure au semi. Cette Course au Chaudron tombait super bien dans mon calendrier et en plus c'est une course sur 3 heures. Allez banco ! Il y aura plein de premières pour moi sur cette course :

- courir aussi longtemps

- courir en rond sur un circuit d'un peu plus de 2kms

- ma chérie voulait m'accompagner et me voir courir

et, malheureusement, quelques premières que je n'avais pas prévues ...

Et histoire de joindre à l'agréable, à chaque inscription est reversée une sommeau projet du jeune Maxime.

 J'aime beaucoup cet aspect solidaire, toutes les courses devraient devenir mécènes, ça devrait être possible non ?

 Le concept de la course, c'est 3 heures avec des individuels et des relais sur un circuit tout en sous-bois et dans de l'herbe : ça va bouffer de l'énergie !

 Le départ de la course est à 15h alors après mon petit-déj pris à 9h,  je me force à manger ue assiette de pâtes à 12h et c'est là mon ENORME erreur ! Vous verrez pourquoi après ...

 

On arrive vers 13h45 dans la ville de Feurs après avoir traverser les jolis monts du lyonnais. Je vais prendre mon dossard avec ma chérie. C'est super sympa de l'avoir auprès de moi mais l'air de rien, ça rajoute un peu de pression ... Mais bon, pour moi, l'objectif n'est pas de tout donner mais de finir et de faire la course sur une allure marathon pas trop élevée.

Le soleil est au bout fixe avec un joli ciel bleu même si le vent est encore très frais. En attendant le départ, on somnole un peu puis je pars m'échauffer.

Avant le pan !A 15h, tous les coureurs se placent sur la ligne de départ. Sur la photo, je suis le numéro 79 !

Il y a peu de monde mais ça me va car je veux aussi voir si ma tête peut prendre le relai quand les jambes ne vondront plus ...

Le départ est donné et je me suis fait enrhumer sévère ! Je me cale au plus vite sur mon rythme que je voulais entre 5'30 et 5'45 au kilo. Les premiers kilomètres se passent bien, je suis régulier mais constate que mon cardio est 5 pulsations plus haut que d'ordinaire à cette vitesse. Je mets ça sur le compte du terrain très souple: courir sur l'herbe, c'est bien pour les articulations mais j'ai l'impression de m'écraser à chaque foulée !

Sur le parcours, il y a deux ravitaillements : un en boisson et l'autre avec boisson et fruits.

Malgré ce que je pensais, le temps passe pas trop lentement car le terrain oblige à se concentrer sur où je dois mettre les pieds pour préserver mes chevilles ! Je fais un peu moins de 11kms pendant la première heure : je suis content :-)

Pendant la deuxième heure, le rythme est toujours aussi constant, je commence à rattraper et même dépasser certains coureurs partis un peu trop vite. Mais bizarrement, je ressens à chaque foulée mon ventre qui "ballote"  et le coeur commence à trop monter. Au bout de deux heures, j'ai parcouru 21.5kms mais à partir de là, mon ventre commence sérieusement à me chagriner. Je baisse de rythme à 6' au kilo mais le coeur, lui, ne veut pas redescendre ...

Décomposé !  Après 2h20 d'effort, j'ai d'autres trucs qui veulent descendre aussi je sers les fesses ... je suis malade : j'ai des frissons, une furieuse envie de ch..., de me vider, je ne peux plus courir ... Une première pour moi ! La marche semble calmer mes intestins.

 Dès que je tente de courir un peu, mes intestins me signalent que je me devrais pas. Les autres coureurs me dépassent et m'encourage à repartir : comment leur dire ? A défaut, je les encourage puisqu'au moins j'arrive à parler !

 Là, sur la gauche, c'est moi en train de passer la ligne d'arrivée car j'ai voulu à tout prix passer la ligne en courant le dernier kilomètre.

Dès la ligne passée, le speaker m'interviewe ! Une première pour moi ! Désolé mais faut que je file au petit coin ...

J'ai quand même réussi à faire 30 bornes mais fais chier ! au sens propre comme au sens figuré !

J'ai au moins appris à quelque chose : interdiction de manger des pâtes 3 heures avant une épreuve ! Mais je suis pas très rassuré en ce moment sur ma capacité à terminer un marathon ...

Merci à ma chérie d'être venue m'encourager !

4 commentaires

Commentaire de millénium posté le 12-04-2010 à 15:10:00

ah ben M...E alors...
Bon ben tu vas régler ça pour la prochaine fois....et ça va le faire !
Merci pour ton récit

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-04-2010 à 16:42:00

Moi aussi, j'ai connu des trails intestinaux retentissants. Je te comprends parfaitement mais cela ne t'empêchera pas de finir ton marathon.
T'avais pris des laitages ou quoi ? Ça c'est mortel, comme les pruneaux, j'en sais quelque chose.
Courage, ça va bien se passer ton marathon.
Ecris plus gros la prochaine fois que les vieux te lisent plus facilement.

Commentaire de Mustang posté le 12-04-2010 à 22:00:00

pas sûr que ce soient les pâtes!! à vérifier!! le stress est déjà une bonne raison!! il suffit d'un rien pour enrayer la machine!!! zen, il faut être zen!! combien de fois je suis parti avec les intestins noués et l'envie de ch... !!! bonne suite!!!

Commentaire de Le Dahut posté le 10-05-2010 à 15:44:00

Ce qu'il y a de bien avec le trail c'est qu'il suffit de s'écarter un peu du chemin pour régler ce genre de pb. Alors que dans un chaudron...

J-6 pour le marathon... Les pâtes, c'est maintenant!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !