Récit de la course : La Gouyasse 2005, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : La Gouyasse

Date : 9/7/2005

Lieu : Ath (Belgique)

Affichage : 1116 vues

Distance : 11.04km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

La Gouyasse

Ce samedi devrait être tranquille: course à 5 minutes de chez moi s'apparentant à un billard et sous de bonnes conditions de t°. J'avais décidé de courir avec Yves mon collègue, lequel m'avait déjà accompagné sur les 20 km de Bruxelles. Je pensais faire une course au seuil mais connaissant Yves rien n'est moins sûr car en fonction de son humeur, on peut foncer comme on peut lambiner. Sachant cela et n'ayant vraiment pas envie de monter dans les tours aujourd'hui, j'essaie de décider mes habituels amis, Emmanuelle Graveline, Olivier Mallet, Alain Druinne et donc Yves de courir en groupe. Le départ est donné et tout se passe bien, on plaisante, on s'amuse, premier km en 5'36", second en 5'46" et les puls qui restent vers les 145. A ce rythme il n'y a de problèmes pour personne dans le groupe. Manu et Olivier prennent quelques mètres d'avance sous l'impulsion de ce dernier mais à ce moment là on a vite fait de boucher les 10m. On passe au 5e en un peu plus de 28'30", ce qui reste très abordable pour tout à chacun. On sent que Manu n'a pas l'habitude de courir à ce rythme car on lui sent des fourmis dans les jambes. Bravo toutefois à elle de faire l'effort ainsi qu'à l'entraînement, je suis persuadé qu'elle ne s'en sentira que mieux à terme. On passe sur le pont de bois à Isières et évidemment Yves se sent des fourmis dans les jambes et accélère la cadence. J'entends des remarques derrière moi confirmant ce que je pensais, le rythme augmente sensiblement et même si on n'est pas à fond j'ai du mal à trouver le rythme et souffle quelque peu.
Une fois de retour le long de la Dendre, Yves lève quelque peu le pied et le peloton se reforme. Heureusement car à ce moment on a vraiment l'impression de respirer de l'air d'une soufflerie chaude. Le rythme reste quand même élevé et Alain et Yves perdent du terrain. Voyant qu'il n'y a qu'une dizaine de mètres, je me laisse glisser entre les deux paires pour leur permettre de boucher le trou. Par la suite Alain décrochera (bravo quand même pour sa belle course après 3 semaines de maladie non encore terminée). Olivier et Manu ont alors pris quelques mètres. Je demande à Yves s'il se sent prêt à boucher les 30 mètres ce qui fut fait en deux temps trois mouvements. Arrivés au dernier ravito, je sens que je ne me suis pas assez hydraté et décide de faire un arrêt total imité en cela par mes compagnons. Manu est la première à se remettre en route et Olivier, Yves et moi suivons à une vingtaine de mètres. Arrivé en vue du 10e je constate que Manu prend sensiblement le large. Je me sens très bien et ai bien récupéré de mon coup de chaud. Je décide alors d'effectuer le saut et reviens très facilement et très sèchement. Olivier augmentera le rythme pour revenir mais sera juste un peu court tandis que Yves finira à quelques encablures de lui. Pour ma part, je finis à un bon rythme le dernier km avec Manu et constate qu'on a bouclé les 6 derniers km en 29'50" l'air de rien. Bon OK ce n'était pas ce qui était prévu (quoi que en fait je savais pas ce qui était prévu ;o))) et je suis quand même monté à 174 puls dans les derniers hectomètres pour une moyenne de 158 mais malgré cela je crois que tous les changements de rythmes m'ont fait un bien fou sans compter l'amusement de courir en groupe et de se sentir dans une atmosphère de peloton genre Tour de France.
Le prochain WE devrait normalement être un WE de relâche à part peut être le mini challenge à Vaudignies. Ensuite le WE suivant un 7,5km à La Bresse dans les Vosges avec les personnes citées ci dessus plus Mikaël Lejeune et Myriam Denys. Et puis on se dirigera déjà tout doucement vers Pipaix étant donné que je fais également l'impasse sur Huissignies.
Je termine par un petit coucou au Dieu du Forum que j'ai enfin rencontré sur le parcours et toutes mes félicitations à Grégory Billet qui se voit enfin récompensé de ses efforts.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !