Récit de la course : Trail du Bouton d'or - 22 km 2010, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Trail du Bouton d'or - 22 km

Date : 31/10/2010

Lieu : Ahuy (Côte-d'Or)

Affichage : 1030 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Ca glisse, çà glisse...

1 semaine après la Val Lyonnaise, me voici en terre Dijonnaise pour participer à un trail dans les bois d'Ahuy.
Une participation encore incertaine la veille au soir, tant la pluie sévissait sur la région
.
De plus, j'ai dans les jambes une sortie de 21km dans les Monts d'Or, faite en nocturne ce vendredi soir (les t° étaient d'ailleurs très clémentes, avant l'arrivée de la pluie).

Dans le cadre de la préparation à la LSTL, c'est donc l'opus 2 : le trail du bouton d'Or.
Joli nom pour ce trail, dont je n'ai pas encore compris la signification (pas pu voir de ces fleurs pendant la course !
).


Après une nuit pluvieuse, le réveil se fait sous un ciel dégagé...
Ce sera donc un bon temps pour courir, temps bien bien gras compris, oups ! Pas vraiment de chrono à faire dans de telles conditions...


Arrivé sur place presque 1 heure avant : il y a déjà pas mal de monde. Visiblement cette course est connue et a du succès. C'est sa 3° édition.
Après le retrait du dossard, je cherche quelques kikous qui ont prévu de venir ce matin (Fulgu et Mame).
Mais c'est ArnoS, rencontré sur le OFF de l'Ain, que je vois en premier.
Comme moi, un lyonnais qui a de la famille dans le 21...

Puis je rencontre ensuite Fulgurex et Mame, tout comme ArnoS, alignés aussi sur le 23km.



Un profil plutôt sympathique (pardon... roulant
) :

 course_trail_bouton_d_or_31-10-2010_altitude_-_distance.png




PAN, c'est parti !
Fulgu s'est positionné devant, tout comme ArnoS.
Il me semble que Mame est derrière moi. Je passe le premier km à régler mon mp3, me dépatouiller dans les premiers chemins bien boueux et sans possibilité réelle de trouver mes appuis. Bref aucun rythme pour commencer...

J'arrive ensuite enfin à trouver un rythme au 2°km, et dépasse quelques concurrents.

Je vois Mame à 100m devant, parmi un petit groupe. Je me cale à leur allure, et m'en rapproche par moment.
Je suis (du verbe "suivre") à présent Mame à 50m, qui a passé ce groupe. Je fais de même. Je me lache dans la descente qui suit, bien glissante, et passe Mame (dis Mame, t'as vu mon nouveau snowboard ?).

En haut de la côte suivante, nous voilà dans un chemin bien boueux. Je manque plusieurs fois de m'écrouler, déséquilibré. Je peste, "putain, c'est pas pour moi, çà !". Il est où le bitume... ?


Je maintiens cependant mon allure, avec un mental renforcé car les 15 km suivants sont ponctués par des dépassements successifs de concurrents (désolé ArnoS de ne pas t'avoir reconnu de suite quand je t'ai doublé
).
Au ravito du 12°, vers Darois, je laisse partir le coureur que je venais de dépasser (j'arriverai à le reprendre 500m après). Un sourire à la bénévole, une orange et c'est reparti !

Je me prends au jeu et commence à regarder le chrono (je pensais 2h20 au départ, mais les 2h10 sont jouables
).
Au 17°km, une longue portion de bitume (en sens inverse lors des premiers kil de la course) me fait reprendre de la vitesse. Au loin, celle qui sera la 2° féminine dépasse 2 concurrents en ayant l'air de sprinter ! Je l'avais déjà en ligne de mire depuis quelques km : bonne descendeuse apparemment mais qui se fait rattraper dans les montées. Et c'est justement dans une longue montée sur la route que je la dépasse, un regard et nous voilà sur le plat. Pensant qu'elle va à nouveau me dépasser, je maintiens une allure plus "rapide"
.

Nous longeons Hauteville pour redescendre les derniers km dans le bois d'Ahuy.
Un concurrent fait son effort et me dépasse, ainsi que celui qui est devant devant moi. Justement, je rattrape celui devant moi et ne le lache pas.

Mais je ne cherche pas non plus à le dépasser : un peu fainéant , je suis passé en mode "gestion jusqu'à l'arrivée" (c'est qu'il faut en garder des jambes pour la suite).

Nous remontons ensemble la dernière côte, et je le laisse partir.
Il finit quelques secondes devant moi (et non 1 minute et 20" comme affiché au classement - ils ont du se planter dans les chronométrages !).
Pour ma part je termine en 2h06' à ma montre.

Comme pour la Val Lyonnaise, je ne me suis pas emballé. Les jambes n'ont pas (trop) souffert.
De bon augure pour les opus suivants ...


Arrive ensuite ArnoS, qui a visiblement un peu souffert suite à un rhume persistant. On devrait se revoir dimanche prochain à Toussieux (01).

Je retrouve ensuite Mame qui arrive quelques minutes derrière moi, puis Fulgurex qui avait déjà passé la ligne, mais parti se changer (il a fallu qu'il fasse vite car nous arrivions vite derrière...).

Un jus d'orange, du chocolat et je pars me changer (il y avait bien de la boue, si, si !).
Bref, une matinée bien sympa en terre Côte d'Orienne, où j'ai eu plaisir à retrouver mes kikous du deuhun...
Et bravo à Mini_graine_de_champion_Mame.

Une organisation bien ficelée et un terrain de jeu ponctué de jolies montées et descente.


3 commentaires

Commentaire de fulgurex posté le 05-11-2010 à 19:41:00

BON! tu n'as pas joué petit bras non plus pour le CR. Parfait! Toujours autant de plaisir de te rencontrer (surtout quand tu cours peinard et que tu arrives après moi).

Je pense que le trail tire son nom du sentier éponyme: http://www.bourgogne.cybercommunes.com/photos/250066_Bouton_d_or.pdf

à très bientôt sur tes terres ce coup là ;o)

Commentaire de intuitiv posté le 05-11-2010 à 21:41:00

Bien , très bien .
enfin un recit ( n'est ce pas Mame ! )
Quel courage d'y aller avec ce qu'il etait tomber la nuit.....

A bientot
Manu

Commentaire de Mame posté le 08-11-2010 à 15:49:00

Je trouve que tout est dit dans ce CR : j'en conlue que toute nouvelle tentative de CR serait redondant et n'apporterait rien de neuf... Eh oui, le sentier du Bouton d'or, 76 km autour du Val Suzon : y aurait moyen d'y faire un superbe trail finalement avec des passages en bord de plateau assez intéressant et pas mal de dénivelé; en fait ce trail d'Ahuy emprunte les parties les moins intéressantes... mais les personnes de l'orga sont tellement motivées que j'aime bien m'aligner chaque année.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !