Récit de la course : Marathon des Glières 2004, par jjehl

L'auteur : jjehl

La course : Marathon des Glières

Date : 21/3/2004

Lieu : Thorens Glieres (Haute-Savoie)

Affichage : 2240 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

Début de course habituel, préparation du matos, abandon de Mathias le matin même, etc...

Sur la ligne de départ on est moins nombreux que pour la savoyarde. Par contre il ya des grands champion (Championne Olympique de biathlon, champion du monde longue distance...)

Je me place en deuxième ligne, tout devant. Ca fait 2 semaine que je m'entraine tous les jours maintenant je suis une bête, ça va chier...

Je part au taquer, mais j'arrive à suivre le rythme, autour de moi il y a que des types en combine intégrale, je suis le seul à arborer une micro polaire bleu uni au milieu des combines fluo. C un faut plat légèrement descendant puis lègerement montant, ça tombe bien c sur ces terrains que je suis le meilleur, en plus la veille j'ai farté au high fluor et j'ai structuré les semelles, j'ai une très bonne glisse.

Tiens ça commence à merder, je sens la fatigue s'emparer de mon être, j'ai les muscles qui font mal et je me sens tout mou... Quoi seulement 38 minutes de courses, houlala comment je vais tenir.

Je ralentie et je me fais doubler, snif... En fait je me rends compte qu'il y a 2 catégories de personnes, ceux qui sont comme moi qui tire la langue et qui ralentisse et puis ceux qui continue sur le même rythme. Je me range dans la file des prétentieux qui partent très vite et qui ralentisse aprés et ça va mieux.

Je reste sur le même rythme jusqu'au 30ième kilomètre, la neige est très très fondu, on s'enfonce facilement de 10 centimètres à chaque pas.

Et là viens la montée de la mort... Cette montée me fait remarquer encore une autre catégorie de personne, les expérimentés qui n'ont pas trop forcé et qui garde la même allure dans cette monté vraiment raide et longue !

Moi je suis dans la catégorie kaput mais je suis pas le seul, je m'arrète pas même si je suis très très lent...

Je finirai en 3h24. Pas terrible mais le premier a mis 2h10 sur cette neige fondu.
Pour la course j'aimerai la refaire avec une meilleure neige car elle est très intéressante.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.28 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !