Récit de la course : La Dourdannaise - 21 km 2011, par tintinmar75

L'auteur : tintinmar75

La course : La Dourdannaise - 21 km

Date : 3/4/2011

Lieu : Dourdan (Essonne)

Affichage : 614 vues

Distance : 21km

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Le récit

Bonjour à tous,

De retour après des mois difficiles (déménagement, maladie...) et mes deux premiers abandons en course après une reprise sans doute trop précoce.

Mes trois dernières courses se sont soldées par des échecs et c'est à reculons que je suis allé à Dourdan ce dimanche, de retour dans cette Essonne que je connais bien. Au réveil, pluie battante après une magnifique journée de printemps la veille, comment seront les chemins, j'y vais ou pas ? La petite musique qui me fait renoncer et ou abandonner depuis 6 mois recommence. Et m... j'y vais, tous les voyants de l'ntrainement sont bons.

Arrivé à Dourdan je file vers le stade, ça semble être le bon endroit...perdu ! Le départ est en fait au gymnase situé non loin, près du lycée et de la gare de Dourdan la forêt - très pratique pour les parisiens au passage.

Inscription rapide, pas chère pour un semi nature avec 300 m de dénivelé +, une carte du parcours est fournie avec le dossard, voyons...de petites côtes, de longues lignes droites, puis encore des côtelettes. Ca paraît pas mal.

Le 10 et le 21 partent en même temps, attention de ne pas suivre les lièvres du 10. 300 m de route avant les chemins, je prend mon allure semi et surprise je me trouve en tête...bizarre, les courreurs s'interpellent: tu fais le semi ? Ouais! moi aussi.... bref les premiers sont adeptes du long. Nous attaquons les premières petites pentes. Sur 6 km, ce ne seront que des montées de 25 m de D+ suivies de quelques relances, rien de méchant au niveau de la pente et de la technique. Des allées forestières, un peu de single, mais surtout de la boue...et là je commence à comprendre que je ne tiendrai pas ce rythme longtemps. Je me stabilise en 4/5 eme position, avec un ou deux courreurs de 10 devant. Le souffle est un peu court du fait de mon manque de compet récente, et comme je n'aime pas la boue et le manque d'appuis francs, la route commence à me sembler longue.

7eme km: les écarts sont faits, les 2 premiers sont loin, Un groupe de 2 est à 150 m devant moi, derrière il y a quelques coureurs à 50 m mais j'ai mal. Nous arrivons à la bifurcation 10-21, un seul coureur tourne pour le court.

Entre le 7 et le 11eme km, de longues lignes droites en forêt, terrain type cross avec boue et petites buttes. puis vers le km 11 nous arrivons vers la ligne TGV ouest et l'autoroute. C'est là que pour moi la course s'est jouée: dans un passage très boueux, je me fais déposer par un courreur avec une superbe foulée de crossman et décide de continuer sur ce rythme en essayant de m'accrocher à lui. Bien sûr il me distancera petit à petit mais ça y est, je sais que je n'abandonnerai pas.

A partir de maintenant, j'aurai toujours mal aux cannes mais je ne subirai plus et je recommence à prendre plaisir à gérer les sensations, le terrain et l'allure. Les kilomètres défilent avec toujours autant de difficulté pour les appuis mais nous entrons maintenant dans une zone où il y a plus de relances, de chemins "single" et des casses-pattes. Au ravito du 15 je suis revenu sur le crossman mais le temps de m'alimenter,il a filé. A partir de là la vitesse chute car certaines pentes nous obligent (je le vois 100 m devant) à marcher, mais le terrain est plus ludique (montée, descentes, relances) et plus varié.

Je perd du terrain, mais l'essentiel est fait pour moi,  je me suis de nouveau battu, je n'ai pas abandonné. Au final je fini 4eme du 21 en retrouvant des sensations oubliées.

A mon sens, et pour avoir participé à la plupart des courses du challenge vert de l'Essonne, cette course peut prétendre y figurer en particulier par la variété des terrains rencontrés et parce qu'elle permet aussi au rouleurs qui viennent du cross de s'amuser.

 

2 commentaires

Commentaire de francois 91410 posté le 05-04-2011 à 21:39:00

Salut ! C'était ce dimanche sur mes terres d'entrainement ... un comble : je n'ai pas pu y participer ni venir encourager ... Apparemment le terrain était vraiment lourd, effectivement, à en croire qq connaissances qui y ont pris part. Super résultat qd même pour toi !
Au plaisir de se re-croiser

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-04-2011 à 22:30:00

Toujours aussi rapide !

Content d'avoir de tes nouvelles.

T'es beau dans ma couverture !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !