Récit de la course : Le Rallye de la Fête des Vins 2011, par PhilKiKou

L'auteur : PhilKiKou

La course : Le Rallye de la Fête des Vins

Date : 3/9/2011

Lieu : St Peray (Ardèche)

Affichage : 976 vues

Distance : 115km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

RALLYE CYCLISTE DE LA FETE DES VINS : IL A DE LA CUISSE ET DE LA BOUTEILLE ! ! !

Début Septembre, les vendanges approchent, et la Fête des Vins (et du jumelage) de St Péray est inscrite au calendrier, aussi bien du côté festif et dégustation, que du côté sportif. C’est le Rallye cycliste organisé par le club cyclo de St Péray qui va me faire lever à 5h30 ce samedi matin pour me retrouver à 7h10 au pied du château de Crussol.

                       

 

-Je me gare à côté de la voie ferrée en suivant les indications des bénévoles.

  

*Préparatif avec le château en ligne de mire et des drapeaux aux fenêtres, sous un ciel nuageux mais pas menaçant. 

*La plaquette annonce plus de 1500 participants à la cuvée 2010, en Vélo de route, VTT et randonnée. L’accueil, les inscriptions (pas d’attente), le tableau de présentation du circuit montrent que le club a une organisation bien huilée pour accueillir autant de monde.

*Question : à l'inscription comment savoir si la moyenne d'âge des participants est élevée ?

=> Réponse : si, comme à St Péray, vos voisins s'exclament : "m...., je n'ai pas mes lunettes, je n'arrive pas à lire, c'est marqué quoi, nom, sexe, club??? C'est alors  que la moyenne d'âge dépassera les 45...!!!  ;-)

  Un café,un coup d'oeil sur le tableau d'infos sur les parcours route et me voilà parti à 7h.30 pour le circuit de 115 kms.

  

*2 kms de plat direction Cornas et on tourne à gauche pour attaquer les coteaux de vignes pas encore récoltées et grimper à St Romain par une petite route tranquille et belle, mais dur à digérer. Surtout que j’ai attaqué cette montée trop vite. Je discute un peu avec 1 « Friol », alors que 2 autres cyclistes sont victimes de crevaison.

*Belle vue sur la vallée du Rhône et Crussol en prenant de la hauteur par une petite route. 4 cyclistes de Bourg les Valence me doublent sur un bon rythme .

 

  

*Chapelle au-dessus de la route.

  

*rejoint la route principal et arrivé aux portes de St Romain, et son Belvédère (9kms/50’)

  

*l’église de St Romain, …et sa cabine téléphonique.

    

*Parcours vallonné nous faisant passé pas loin de St Sylvestre, passé au-dessus du Duzon, puis dans le village de Champis.

   

Passage à Alboussière, encore décoré avec des banderoles aux couleurs de l’Ardéchoise.  

*Petit raidillon pour aller au ravitaillement,

   

 à 2 pas de la chapelle et d’un vestige d’un château dans le village de Boffres***. (38 kms/ 1h48)

    

                          -----------------------------------------------------

***L’origine du nom de Boffres vient de son appellation ancienne «  Balfredo », rocher escarpé froid (bal, baux, rocher dominant et fredo, froid en occitan). Effectivement, un vent glacial y souffle souvent en hiver. Dans le castrum médiéval, on peut voir un certain nombre de vestiges. La haute tour en fer à cheval est un donjon du XIIIe siècle, en pierres de granit, qui dominait toutes les routes menant à Boffres au Moyen Âge. Il en reste les faces est et sud-est avec deux meurtrières.
Du château, il ne subsiste qu’une citerne, des arases de maçonnerie et une enceinte relativement bien conservée avec ses ouvertures de tir.
En dehors de cette enceinte, l’ancienne chapelle du château est en partie romane (chœur et chevet), devenue église paroissiale en 1780 après avoir été reconstruite et agrandie, incendiée en 1745 pendant les guerres de Religion.

                           ---------------------------------------------------------------------

 *Le passage au Col de la Justice ne pose pas de problème, en discutant avec un cycliste de St Donat. A 2 pas de Vernoux, tout à droite et direction Châteauneuf sur une petite route en faux-plat montant. Bonne sensation, même si le groupe de Bourg les valence me passe, un ton au-dessus de mon rythme.

*Arrivé au col de Montreynaud (760m.) le circuit de 115 kms part sur une petite route en sous-bois de chataigniers,… et parfois le parcours est limite VTT avec pas mal de terre charriée par les derniers orages.  

 

  

*Sur ces petites routes, après une ancienne maison où il doit faire bon prendre son p’tit déj. en terrasse, des sculptures nommées « les éoliens : orgues et sifflets » de Martine Diersé, datant de Mai 2010.

  

 

*A Cluac et sa chapelle, un panneau (à noter le très bon balisage des organisateurs) m’indiquent que les Nonières à 6 kms ne sont pas au programme, mais c’est Lamastre après 9 kms de descente, en passant entre Lapras et St Basile.

  

 

*A la fin de la descente une bombe humaine sur un drôle de vélo me klaxonne et me dépasse. Je le retrouve à la sortie de Lamastre, devant le collège où un ravito surprise nous attend (61 kms/ 2h50), avant d’attaquer la montée au Col de St Genest.

  

*La montée agréable de ce Col me réserve pas mal de surprises… et de découvertes :

-Côté cycliste je discute lors de la montée avec un cycliste valentinois et le cycliste en vélo couché : adepte de ce type de vélo depuis 2 ans, plus confortable, il teste cette nouvelle monture depuis peu, et rencontre quelques problèmes avec son guidon dans des virages serrés, comme ceux de la 1°montée, ce qui l’a obligé de mettre pied à terre. Il envisage d’ailleurs de changer ce guidon. Points spécifiques de son vélo : chaine 3 fois plus longue qu’un vélo classique, frein à disque à l’avant,… D’après ce cycliste ce type de vélo est plus développé dans d’autres pays comme les Pays-Bas.

 

  

-Autre cycliste atypique : vélo, maillot et casque rouges, un cycliste avec un vélo équipé d’un seul plateau et d’un seul pignon !!! il emmène un braquet assez conséquent, déjà pas facile dans la montée de ce col, alors dans les derniers raidars du circuit ce doit être une autre paire de.. cuissards ! Chapeau le cycliste !

  

-Côté nature, la bruyère en fleurs et les fougères qui jaunissent : premiers indices que l’automne est bientôt là !

-Arrivé au col de St Genest (709m.)

 

  

 

 avec le maillot jaune de l’étape qui va filer et me laisser prendre en photo le château des Boscs *** que l’on ne voit que si on jette un œil dans le rétroviseur.

                     

                                ---------------------------------------------------------

***Le château des Boscs est un château privé qui fut aussi la propriété des Fay-Solignac, une des
       plus anciennes familles du Vivarais originaire du Mézenc. Il a été reconstruit au début du XVIIe siècle par
       Pierre des Boscs, dans le plus pur style Vivarois, à partir de bâtiments plus anciens (XVe siècle) le château
       est entouré d’une magnifique forêt...
 

                                -----------------------------------------------------------

Pour rejoindre Colombier le Jeune et son ravitaillement (72 kms/ 3h10) nous ne descendons pas au bord de l’Ormèze et le pont menant à Gilhoc, mais nous prenons une plus petite route qui reste sur les hauteurs. Le ravitaillement est bien situé avec toilettes, point d’eau et fleurs ! il y a la foule des grands jours, et toujours pas  de pointage. (pas gênant pour moi)

    

  * L'auteur de ce récit et son fidèle destrier ! (Photo prise par 1 des organisateurs, lien pour son blog en fin de récit) 

 (à noter le slogan sur le camion "TOUT ROULE MOINS CHER" qui colle bien à la journée "rallye" (inscription 8€) !!!

  

  A la sortie du ravitaillement et du village les 95 et 105 partent tout droit et les 105 et 115 prennent à gauche direction St Barthélémy le Plain. Partie roulante durant laquelle une guêpe, ou autre insecte équipée d’un dard, a croisé ma route et m’a piqué au front, sans autre conséquence qu’une petite douleur passagère.

Peu avant ce village, à droite toute, changement de plateau du 52 au 39, fini la partie roulante et on attaque la partie « raidar », au dire du groupe de cyclistes de Chabeuil, avec qui je vais faire un bout de route. Quelques jours après ce rallye et sans balisage, impossible pour moi de repasser sur les mêmes routes, car on a fait beaucoup de tours et détours !!! Passage à Chosson, descente au Pont de Banne pour traverser l’Ormèze (ou le Duzon ?) …

et remonter sur l’autre versant. Le groupe de Chabeuil prend les devants…

 

  

 

- Montée courte mais raide jusqu’à St Martin de Galejas où je fais 2 pauses photos pour la chapelle et, comme indiqué sur le panneau, « sa source guérisseuse par ablution ». Détail cocasse sous la 1° indication : « eau non potable » !!!***

 

  

  

                                         ------------------------------

 ***Cet édifice roman de la fin du XIè ou début du XIIè s'impose par la beauté et l'originalité de son architecture et par quelques éléments décoratifs intérieurs fort intéresants. Son histoire est étroitement liée à une source guérisseuse à l'origine d'un pélerinage très ancien.Le visiteur peut commencer par un tour extérieur en prenant à droite, côté ouest. Il longe côté sud, la nef rénovée entre 1959 et 1961 puis côté est, il remarque l'abside de forme carré et le curieux clocheton dissymétrique qui coiffe l'édifice. Enfin il revient vers l'entrée en longeant le côté nord de la nef. Un petit édifice vouté fermé par une porte receuille l'eau de la source guérisseuse (pathologie de la gale, d'où le nom de Galéjas). La chapelle est ouverte à certaines occasions particulières (cérémonies religieuses, journées du patrimoine, randonnées organisées, etc... Le reste du temps il est possible de s'adresser à la maison faisant face à l'entrée.

                                                       ----------------------------------------------------------   

La balade ardéchoise continue avec une succession de bonne côte, dont une que les organisateurs indique de 11 à 14%. Changement de développement en catastrophe pour passer en douceur. Dans une des dernières montées assez sévères un organisateur actionnait son flash. Ce n’était pas à cause d’un excès de vitesse, car avec ces % le compteur frisait à peine les 10 km/h.…

    

Fin de ces raidillons casse-pattes et nous revoilà sur la route de l’aller, à 3 / 4 kms de St Romain. 

-2 montées légères et St Romain est en vue, avec une cycliste du CCRP devant moi.

 

  

 

 St Romain, c’est comme ci c’était l’arrivée, il n’y a plus qu’à plonger sur St Péray par une route certes sinueuse, mais très roulante. Avec 2- 3 autres cyclistes ont se prend au jeu de descendre à un bon rythme. 50 – 55 km/h., attention aux sorties de virages, couper la route quand la visibilité le permet, c’est grisant et j’aime ça… jusqu’au moment où l’on arrive à 2 – 3 kms de St Péray dans un virage où un cycliste a percuté une voiture venant en sens inverse.

Des cyclistes et automobilistes ont bien signalé l’accident, le cycliste est sur le bas-côté et a l’air conscient. Il se tient la tête à 2 mains et attend les secours avec ces collègues de club (il me semble que c’est un cycliste du Friol / Tournon). Pas de nouvelles depuis,… Je ne sais pas les circonstances exactes de cet accident… De manière générale il y a des automobilistes inconscients et irrespectueux des cyclistes (vulnérables), mais on n’a pas toujours non plus un comportement irréprochable par rapport au code de la route ou de la prise de risque…  

   Après cet accident plus personne descend à fond les manettes, mais plutôt pédale douce…  

   Retour à la case départ après 115 kms et  5h03’ de vélo (hors pause) dans un état de fatigue correct.

-Vu une remise de pris à de jeunes cyclistes entourés de miss  et d’un député,

 

   

 

 puis récupéré une bouteille de vin offerte par les organisateurs. Un sandwich, un Cola Ardèche et je rejoins le parking avec un dernier coup d’œil au château de Crussol

 

   

 

-en conclusion belle journée, beau rallye bien organisé, où j’ai pu découvrir plein de routes inconnues. Noté que ces rallyes attirent des cyclistes bien différents, entre les cyclosportifs qui ont dans la tête le chrono et la moyenne horaire, l’ivresse de la vitesse, et les cyclotouristes pour qui peu importe la vitesse, pourvu qu’il y ait l’ivresse de la découverte..

Je m’aperçois que plus ça va et plus je me rapproche de la 2° catégorie, ce qui ne me dérange pas, d’autant plus que les cyclo « touristes » (et sportifs aussi !!) sont plus loquaces que les cyclosportifs !!!  

 

-Pour finir merci et bravo aux bénévoles pour cette organisation qui roule bien pour accueillir plus de 1500 personnes sans attente…

 Autre récit chiffré et illustré sous ce lien :

http://philippe.laville.over-blog.com/article-1508-participants-83318744-comments.html#anchorComment

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.27 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !