Récit de la course : La Course du Cul d'Enfer 2001, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : La Course du Cul d'Enfer

Date : 16/4/2001

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 249 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Le récit

Il s'agit d'un trail comptant pour le challenge de l'Essonne sur une distance d'environ 22km et se déroulant sur un parcours dans les bois les rochers et le sable !.

Course sympathique, mais comme tous les trails du challenge, plutôt orienté " initiation au trail " pour les habituels coureurs sur route franciliens. En effet, on retrouve de multiples ravitaillements, et surtout le kilométrage est indiqué !

************************************************************

 Le "speed" d'avant le départ

Ma maigre contribution au développement du trail au travers de ma présence à la course du Cul d'Enfer ce matin va sembler ridicule ! ! ! Mais tant pis..

Quand une course est belle et bien organisée, il faut le dire... J'ai assez ralé dernièrement après certains organisateurs pas toujours à la hauteur, mais cette fois... rien à dire...

Donc ce matin, comme prévu, rendez-vous avec la sauterelle à 7h45 à la gare afin de le véhiculer jusqu'au trail... A 7h10 appel... "salut Michel... je suis à Vernouillet, et y'a pas de train mais que des bus... je ne pourrai pas être à l'heure !"

Dur dur... la course est à 9h30 et il faut une bonne heure pour s'y rendre... Après avoir étudié plusieurs hypothèses, on se fixe rendez vous à la gare de Houilles à 8h15... Ensuite il faudra speeder, mais pour une fois que j'ai l'occasion de rencontrer un autre zanimo, ca vaut bien un petit excès de vitesse ;-)))

Après avoir récupéré Fahd un pote coureur (que je comptais bien refiler dans les pattes de la sauterelle, vu qu'ils vont à la même vitesse) on arrive à la gare de Houilles, on attends le train et lorsqu'il arrive... Les 3 seules personnes qui en descendent n'ont point de sac de sport... Déception ... Mais vue l'heure, pas possible d'attendre d'avantage et départ (à 2) vers Mondeville.

Quelques excès de vitesse et un peu de stress plus loin, nous arrivons à 9h15 pour un départ à 9h30.

Prépa pour le moins écourtée

Récupération des dossards, mise en tenue (rapide), même pas le temps de mettre de pommade sur les pieds (je le payerai à l'arrivée) et direction le départ, qui se fera à froid car pas le temps de s'échauffer...


2 - 3 mots avec quelques coureurs portant le tee shirt du raid 28... finalement c'est 7 participants au raid de cette année que je vais rencontrer au fil des Km... Fahd se poste devant (il veut finir dans les 20 premiers car il n'a pas d’entraînement en ce moment :-((((((((((((((((((((( moi je reste au milieu du peloton car je suis juste là pour me faire plaisir avec un objectif de tourner à 6' au km sur les 22 Km de la course.

Le départ donné, on entre tout de suite dans le vif du sujet.

La course

Le parcours de la course ne sera qu'une suite de chemins et sentiers dont une très large partie en foret... plutot sympa...


Les premiers Km sont surtout pratiqués dans une boue, ou plutot une glaise épaisse qui va rendre les km assez usants pour les cuisses... et cela va durer au moins 5 km... Et là j'y comprends rien ! ! ! Je suis parti un peu vite, je lève le pied, et j'ai l'impression que l'ensemble du peloton me passe devant... Dur de rester à mon rythme, je suis tenté de m'accrocher, mais je me dis que ce n'est pas raisonnable... et je me replace à mon rythme, purement au feeling, là ou je me sens bien pour courir ( le chrono ne sera pas consulté une seule fois, et seul le bip des heures me donnera une indication).

Coté ravito, rien à redire : 5 ont été placés tout le long du parcours, ce qui m'a permi de partir sans bidon.

Au km6, on arrive sur le "CUL D'ENFER", une montée de 400m dont 200 digne des plus belles courses de montagne, mais à l'arrivée une photo du cul d'enfer nous attends ;-) clin d'oeil des organisateurs, ils ont affiché la partie la plus charnue d'une charmante personne... ça redonne un peu de jus pour relancer.

Ensuite on enchaine une longue série de sentiers étroits avec pleins de virages à 90° obligeant à relancer... Mais comme ce tracé est en légère descente ca passe assez bien, surtout que je commence a être chaud...

La première heure de course est passée entre le 10ème et le 11ème Km.

Au 11ème Km à la mi course, un petit tronçon de plat avec un large chemin carrossable... Il faut en profiter, car ce sera le seul ;-)))

Le 12ème Km nous voit débouler dans une ancienne carrière de sable ( sable + cailloux en fait) avec 2 "coups de cul" un peu raides... ensuite on recommence les petits sentiers serpentants dans les sous bois comme je les aime.

Sur le retour, un long passage en lisière de bois permet de récupérer un peu et de courir "au train".
Un train que je vais ensuite conserver jusqu'au bout de la course sur une seconde partie de tracé plus roulant que le premier (tant mieux car y'a les km qui sont là ;-)) je remonte tranquillement des coureurs (peut être ceux qui m'ont passé au départ ?) pour passer la ligne autour d'une 170ème place raisonnablement méritée en 2h05' 20".

Fahd, sans entraînement n'a fait "que" 19ème... il est déçu :-((

L'après-course

Le temps de boire un p'tit coup, d’échanger quelques mots avec l'organisateur, avec des membres de l'équipe IBM qui a participé au raid 28 (on les a battu, tra la la la lèèèèère) et retour vers la voiture lorsque le speaker annonce l'arrivée de... Catherine Loop... Demi tour, et je la rejoins au ravito afin de lui faire un p'tit coucou, elle qui est venue nous supporter à l'arrivée du raid 28... J'apprends au passage qu'elle va aller faire un p'tit bonjour au trailer des bois car elle va à la TDM...


LTDB, j'espère que tu vas bien t'en occuper ;-)

Donc en final :

- Un parcours très bien...
- Une organisation sans faille, pas de PDT décontracté et sympas...
- Pas de coup de barre... je termine facile avec juste 2 ampoules, séquelles d'une préparation d'épreuve baclée :-(
- Même la météo était avec nous, car après avoir plu pendant la nuit, le soleil nous a accompagné pendant presque toute l'épreuve...
- Une fois n'est pas coutume ;-), et avis aux habitants du centre du monde, notez cette course dans vos tablettes, car elle vaut le déplacement... Parole de Michel

Voili, voilou... Je sais que mon CR est un peu décousu, mais j'ai tapé tout cela au fur et à mesure que cela me revenait, et je n'ai pas eu le cœur de vous faire attendre que je puisse mettre de l'ordre là dedans... Rendez vous dans 3 semaines pour la Piranah Verte, le 6 mai !

Michel

3 commentaires

Commentaire de JLW posté le 22-02-2012 à 21:43:19

Un retour en arrière de plus de 10 ans pour une course que j'ai découvert bien plus tard que toi bien que j'habite juste à côté. Merci pour ce beau témoignage qui reste complètement d'acutalité.

Commentaire de Gibus posté le 01-03-2012 à 16:13:04

Quel organisateur ce Jean Pierre Delhotal...

Commentaire de leptitmichel posté le 01-03-2012 à 21:45:25

@ Gibus... Ouais, et si tu l'avais vu sur la Mauritanienne...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !