Récit de la course : 15 km de la Mer - St Martin - La Flotte 2012, par freddo90

L'auteur : freddo90

La course : 15 km de la Mer - St Martin - La Flotte

Date : 21/7/2012

Lieu : St Martin De Re (Charente-Maritime)

Affichage : 681 vues

Distance : 15km

Matos : Asics 2160

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Pendant les vacances...

Et bien voilà, comme un pro prêt pour l’Ultra Trail du Mont Blanc, je suis arrivé une semaine à l’avance sur l’Ile de Ré, histoire de m’acclimater aux conditions avant ces… 15km… Hum bon ok, ça le fait pas, en fait j’ai d’abord posé 15 jours de vacances, et après un coup d’œil dans le calendrier Kikourou, je me suis rendu compte qu’il y avait cette course en plein milieu, allez hop, je me suis décidé.

J’ai glissé un cuissard dans ma valise, choisi d’emmener ma paire de baskets pour la route et… oublier ma montre cardio-GPS. Ça va être une expérience intéressante, car cela doit faire des années, depuis ma première Garmin 305, que je n’ai pas fait une course sans cardio ni GPS, il va falloir faire aux sensations.

Les sensations tient, je n’ai pas couru depuis plus d’un mois, depuis mon Maratrail dans le Ballon d’Alsace. Repos absolu côté course à pied, un peu de vélo, un peu de muscu, je vais découvrir mon état de forme en direct pendant la course. En plus ça doit faire 10 mois que je n’ai pas fait une course sur route, ou du moins une course « plate ». A partir de mes temps de ces dernières années, je pense pouvoir viser 1h10, ce qui doit faire du 4’30 au kilomètre, on verra bien.

Je vais aussi découvrir l’efficacité de ma cure de fer. En effet, ça fait plus de 6 mois que je suis interdit de don du sang pour manque de globules rouges, et une analyse de sang le mois dernier a montré un épuisement complet de mes réserves en fer (ferritine à 2 pour un minimum à 20…) et le manque de globules rouges qui va avec : hématocrite à 37, alors que d’habitude je suis au dessus de 45.

 

Le jour J, nous partons tranquillement en famille, ma copine son fiston et moi, sur nos vélos pour faire les 5km qui nous séparent de St Martin de Ré. Je pensais que j’étais parti pour une course de vacanciers, mais les nombreuses tenues siglées des clubs d’athlé ou de triathlon de la région me persuadent vite du contraire. J’ai choisi mon t-shirt des Crêtes Vosgiennes  pour la course, des fois que ça impressionne du monde dans ce plat pays ? (Mouarf…) Inscription faite, un bon vieux t-shirt en coton en cadeau (j’adore, ça fait presque rétro maintenant).

Je prends le temps de flâner un peu sur le port avec mes supporteurs, un petite pause photo 

et je pars pour l’échauffement. Le plan de la course est tracé au crayon de papier sur plusieurs feuilles A4, quel boulot, alors qu'apparemment il existe une version "numérique" 

Une petite vue aérienne de la ville : 

 

Cette course est à 18h, ce qui est un casse-tête pour moi car je digère très longtemps, perso la règle des « 3 heures » devient presque « 6 heures » pour moi, en deçà j’ai l’impression d’avoir encore mon dernier repas sur l’estomac quand je cours. J’ai mangé léger le midi, et pour compenser le manque de sucres depuis, je m’enfile un gel énergétique à la fin de l’échauffement. J’ai deux petites gourdes de 200ml avec moi aussi, pour supporter la chaleur.

 

Je me place pas mal devant, un peu trop à mon goût, mais nous allons partir pour une boucle sur le port de St Martin, avec un passage sur une passerelle, et j’ai peur que ça bouchonne sur celle-ci. A ma grande surprise, au départ, je ne me fais pas marcher dessus, mais c’est moi qui suis bloqué par plusieurs coureurs qui partent vraiment très tranquille, quelle utilité de se placer autant en avant alors ? Je localise ma photographe au son, ça se voit un peu...

Bref, c’est parti, et pas de bouchon sur la passerelle, et voici une vue du port de St Martin en Ré : 

, nous repassons vers la ligne de départ, j’aperçois mes supporters :

Puis direction le fort, la plage de la Cible, et ensuite nous entrons dans un lotissement. Je me maintiens à une allure que j’estime correct, pas de jogging, mais je suis encore à l’aise pour respirer.

Nous continuons sur un chemin de champ, je m’attendais à du bitume tout le long, c’est presque une bonne surprise. Et enfin, nous arrivons en bord de mer, youpi. Enfin c’est youpi pour l’instant, car comme je le craignais, ça souffle. Dans le bon sens pour cet aller, mais au retour ce sera pleine poire, va falloir gérer…

Un marquage au sol indique 4 km, je regarde le chrono de la montre que Madame a bien voulu me prêter (vi sans cardio, sans GPS ok, mais sans chrono du tout… ça ferait beaucoup ! J ), 17min30sec environ, je suis un poil en avance sur le rythme des 4’30/km. Au 5km, ce sera 22min, toujours 30 secondes d'avance sur les 4'30''/km

Nous continuons au bord de mer, je profite à fond du paysage… et du ravitaillement des 4,3km, car j’ai chaud ! Je marche, prends le temps de boire un coup d’eau, manger un quartier d’orange, et m’asperger. Je repars un peu plus frais, tant mieux. Au 5km, ce sera 22min, toujours 30 secondes d'avance sur les 4'30''/km

Un peu avant la fin du chemin de bord de mer, j’aperçois un marquage « 10 km », je retiens pour le retour. Nous quittons le bord de mer, et entrons dans le village de la Flotte en Ré, avec un long passage à l’ombre des arbres sur une avenue, cela fait du bien. Nous avons passé les 5 km, j’étais toujours à peu près dans le rythme des 4’30/km, et je suis surpris de ne pas avoir encore croiser les premiers.

Nous sommes passés par le port de la Flotte, et retrouvons ensuite le bord de mer. Nous sortons de la Flotte, nous éloignons du bord de mer, et après quelques virages en sortie de village, j’aperçois au loin le ravitaillement des 7,5km, qui marque donc la mi-course. Et je comprends aussi pourquoi je n’ai pas croisé les premiers, nous faisions une boucle à partir du port de la Flotte.

Au ravito, je regarde la montre, je dois être à 32 ou 33min, toujours bien pour les 1h10. Par contre, on attaque le retour… et donc à partir de maintenant ça va être vent pleine face L J’accélère un coup en repartant pour attraper un « train », et me caler derrière. Mais bon, ça ne dure pas, et je me retrouve seul avec le vent. Pas grave, on va faire avec…

Un peu avant notre retour sur le port de la Flotte, je me fais rattraper, je sens que derrière ça hésite, puis on me passe devant. Un grand gaillard d’au moins 1m85, parfait pour abriter mon petit 1m73 J Après être repassé sur le port, nous retrouvons la longue avenue ombragée, et croisons le dernier, suivi du vélo balai. Je l’encourage, il doit être dans les vétérans 3 ou même 4…

Nous retrouvons le chemin en bord de mer, bien exposé au vent. Je ne retrouve pas la marque des 10km vue à l’aller, mais je dois toujours être sur le même rythme. Je la joue petits bras, et continue de m’abriter derrière le grand gaillard… qui lui-même est derrière d’autres coureurs. Ouais bon, c’est pas bien, mais je suis en vacances, et n’ai pas envie de « me faire mal », donc voilà…

Après le bord de mer, nous retrouvons le chemin de champ, puis le lotissement. C’est là que ça commence à accélérer pour ceux qui peuvent. Perso, j’ai décidé de garde le même rythme, c’est une course de vacances, je n’ai pas la motivation pour me faire souffrir et arriver hors d’haleine, et puis bon, après les kilomètres abrité du vent derrière les grands, ce serait salaud de les griller sur la fin... Je me dis d’ailleurs que je vais en profiter pour passer la ligne d’arrivée avec le fiston de ma copine, pour une fois qu’ils m’accompagnent sur une course et que je peux le faire.

Voici la plage de la Cible, ça monte un petit coup, puis le fort, puis l’entrée dans St Martin, en passant côté bord de mer du parc de la Barbette. Bon, je commence quand même à avoir mal aux cuisses, je ne suis pas à l’agonie, mais je ne pensais pas que ça m’arriverait sur un 15km plat.

Nous entamons la boucle finale sur le port de St Martin, je cherche mes supporteurs, et quand je les vois je crie à ma copine que je prendrai le petit pour qu’il fasse l’arrivée avec moi. Je fais mon tour du port, me rend compte que la foulée n’est plus très alerte sur les pavés, et revient pour la dernière ligne droite.

J’aperçois mes supporters, le petit vient me donner la main, et nous partons pour les 200m de la fin, je lui dis qu’il faut qu’il m’aide, il court ce qu’il peut le bonhomme. Enfin la ligne, j’arrête le chrono, 1h08, impec, je suis content de moi !

Je peux enfin me poser dans l’herbe du parc Barbette, et dois bien avouer que pour une course « tranquille », je fini tout de même bien marqué. J’avais oublié à quel point il n’y a pas de moment de relâchement sur les courses sur route… D’ailleurs au final, je garderai des courbatures sur les cuisses pendant 3-4 jours.

Voilà, c’était une belle course, l’occasion de refaire le point, je suis satisfait de moi, surtout pour une course sans préparation et sans entrainement spécifique.

 

4 commentaires

Commentaire de francois 91410 posté le 05-08-2012 à 17:18:33

belle course et beau parcours en effet. Moi qui y suis habitué, je la trouve toujours assez casse pattes curieusement pour un parcours plat, avec pas mal de relances.
bien dommage que tu n'aies pas tes insignes officielles kikouroù, j'aurai pu te repérer d'autant que j'ai fini en 1h08'35 quelques sec derrière toi !!

Commentaire de freddo90 posté le 05-08-2012 à 18:13:11

Arf, quel dommage, en partant en vacances j'ai oublié la casquette aux couleurs de Kikourou, j'espérais qu'avec mon t-shirt rouge on m'aborderait par méprise. En tout cas un grand merci pour tes récits des années précédentes que j'ai bien lu avant de partir, et je regrette encore de ne pas avoir eu l'occasion de te le dire de vive voix.

Commentaire de francois 91410 posté le 05-08-2012 à 18:27:26

Ah, j'ai oublié de te dire : le parcours ne fait que 14,32km (GPS 2010 et vérifié sur openrunner); j'ai réussi en coupant (honnêtement) les nombreux virages à ne faire que 14,12km cette année !! cf mon récit
@+

Commentaire de francois 91410 posté le 05-08-2012 à 18:34:12

Ah, j'ai oublié de te dire : le parcours ne fait que 14,32km (GPS 2010 et vérifié sur openrunner); j'ai réussi en coupant (honnêtement) les nombreux virages à ne faire que 14,12km cette année !! cf mon récit
@+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !