Récit de la course : La Foulée nature du Crossey - 25 km 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Foulée nature du Crossey - 25 km

Date : 14/10/2012

Lieu : St étienne De Crossey (Isère)

Affichage : 1172 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Chemin de croix dans la Gadoue !


La foulée gadouesque de Saint-Etienne-de-Crossey

 

 

 

Par où démarrer… ?

 

Tout d'abord, il est à noter le prix imbattable de cette course, 10 €uros pour un trail de 25 kms, en pleins débats sur les prix il me fallait relever ce bon point !


Bon, déjà, pour reprendre Laurent Gerra reprenant Jean-Claude Brialy, « tous mes amis sont là » ! Je ne vais détailler pour cette fois-ci, hormis pour présenter deux nouveaux « challengers », le FAISAN et la TOMATE qui font leur premier Trail aujourd’hui !

 

Le Faisan est juste impressionnant sportivement. J'ai pu le voir déjà à l’œuvre mais qu’est-ce que ça va donner sur un Trail avec des gens et sur 25 kil avec 1000m de D+ ?

 

Petit mot aussi pour certains que je croise moins régulièrement, Richard192 en mode local, Golf38 toujours aussi chaleureux et mon BRETON ! Ca fait un bail tiens !!!

 

Quant à la Corne, elle est bien motivée, c’est un parcours-type qu’il affectionne !

 

Il fait 3°C ça pince... Qui plus est je n’ai pas trouvé mon collant donc ce sera tenue à l’ancienne. Mais l'onglée est là. Et au préalable j’ai re-re-re-vu mes notes de 2009, un parcours qui à l’époque faisait 19 kil, et il s'avère que les 6 « nouveaux » kilomètres ont vraiment l’air costauds avec 3 grosses bosses sur les 10 derniers kilomètres.

 

Niveau sommeil : condition physique atroce.

Niveau forme : une seule sortie en 10 jours, en l'occurence le cross inovallée de la veille (qui lui s’est bien déroulé ;-)).

 

On se pointe au départ et PAN c’est parti !

 

Le Faisan et la Corne partent vite bien entendu, mise en route pour ma part plus prudente avec Adrien. Je le connais, il attends les choses sérieuses… La montée !!! D’autant qu’on part avec ceux du 14 kil donc on est bien nombreux à s'élancer !

 

Petit passage en forêt et premier bouchon ! C'est pas le LUT pourtant ! Mais pas trop de temps de perdu et ce petit pont est teeeeellement champêtre !

 

Ca repart, déjà 3 kil on attaque le gros morceau, un peu plus de 500m de D+ d'un coup. Et tout de suite c’est bien pentu, je ne cours pas bien longtemps et passe vite à la marche active. Mais surprise, le reste de la montée n’est pas ardu et on peut pas mal courir ! Et je pense à la Corne qui adore les relances...

 

C’est d’ailleurs étrange car je n’avais pas du tout ce type de souvenir pour cette montée, qui me semblait plus montagnarde... Mais c’est tant mieux, hein ! On arrive d’ailleurs dans le fond du vallon, aux Chambures, paysage que j’avais dans mes souvenirs… Et nous en terminons déjà de ce gros morceau, ravito, on regarde Saint-Etienne au loin avec une petite fierté et ça repart.

 

Très vite on arrive à la bifurcation entre le 14 kil et le 25 kil, et me voici tout seul ! Un groupe de 3 au loin et deux derrière. Et ça se met à remonter… Replat, et encore remontée, je commence à accuser le coup, ne m'attendant pas à continuer à monter de la sorte et ayant en tête les 3 bosses à franchir à compter du 15ème kilomètre !!!

 

Et voici la descente, en mode grand single mais avec boue et pierres en tout genre, à la fois je savoure ce cadre, forestier, cette odeur, cette tranquillité, mais put*** j’avance que dalle, je devrai bombarder et… NON. Et cette envie de pisser, allez je vais pas la garder jusqu’à l’arrivée, tant pis pour les 30 secondes. 1h15 de course je laisse les deux de devant partir et les regarde s’éloigner…

 

Une autre course démarre. Je ne doublerai plus personne. SIC

 

J’ai eu deux courses « sans » cette année, Tullins et l’Alpe d’Huez. Cette fois c’est la troisième.

 

Je re-démarre la descente, et tranquillement ça revient derrière et je ne lutte pas. Pfffff

 

On arrive à un patelin où nous rejoignons une route puis un champs, devant un type en blanc mais assez loin et derrière… Du monde !! Et ca va être toujours ainsi le reste de la course, des moments « seul au monde » avant d’être déposé par des groupes de 6-7 coureurs, puis plus rien ! Je commence à regarder la distance à ma montre 3 fois par kilomètre, c'est mauvais signe.

 

Km15, la première des trois bosses est là. Pfffffff je m’accroche, Georges le célèbre traileur moustachu me passe, et ça monte et ça monte, on grimpe une colline dominant la route, "le Paris". Au moins c’est beau. Mais ce genou, ces descentes où je suis au bord de la marche, pffffff.

 

On arrive à un semblant de col, petit coup d’œil à Saint-Nicolas-de-Macherin, je me remémore la journée du Grand Duc en juin dernier… Et ça repart pour la seconde bosse, direction Notre Dame de Vouise…

 

Moment plus léger la première féminine me passe avec son acolyte, et ils encensent mon T-Shirt « SNOW UBAYE TRAIL », c’est toujours ça ! Et de manière générale, 95% des traileurs auront un petit mot d’encouragement à mon égard, voire me demanderont si ça va quand je repose mon genou ou reprend mon souffle. Papy BouK…

 

Enfin on arrive au sommet, bénévoles bien marrants, mais le repos est de court répit, la descente est juste indescendable. Single pentu et glissant, j’ai déjà zéro appui et effectue donc la descente en… marchant. Je pense à la Chenille qui l'avait monté dans ce sens au grand Duc. L’inoxydable Michel Riondet dévale d’un seul coup, drôle !!  Et comble du comble, une piscine de boue à passer en fin de descente, ça c’est fait !

 

Fin de la descente, petite remontée bitume, un jeune bénévole me compte 105ème, allez il faut se motiver à finir 100ème quoi !!!

 

Et la voilà la dernière bosse, la Croix Saint Denis. Montée sèche, pas de temps morts, surtout ne pas lever la tête... Mon hécatombe dans le classement se poursuit. Au point que je m’attends à voir le serre-file arriver !!! Un coureur me demande si ça va et me révèle qu'il a bouffé une chataîgne lors d'un coup de moi et que ça va mieux ! J'en fais de même... Sans effet !

 

Cette montée se termine enfin. Golf38 me passe gentiment à son tour, petit single plus agréable en descente bien que casse-gueule, puis descente pentue sur bitume qui me ruine les articulations/membres/muscles, l’impression d’être tel un ultra-traileur en fin de course !!!

 

Et nous voici au km 23.4, le bénévole annonce 1.8 avant l’arrivée avec un léger coup de cul qu’il m’invite à faire en marchant ! Deux traileurs me passent et marchent rapidement, allez je me dis que ce sont les derniers à me passer…

 

En marche rapide ça passe, je reconnais en fait ce faux-plat couru en 2009 et finalement relance en courant à la fin, pas pour le classement mais pour en finir au plus vite de ma course pourrie.

 

Dernier kilomètre de plat, je vois enfin cette put*** d’arche d'arrivée que j’escompte depuis si longtemps, reprend deux autres traileurs en les encourageant à mon tour cette fois-ci, et « savoure » cette dernière ligne droite de ce qui aura été un chemin de croix, sous les encouragements de mes acolytes qui ont eu la patience de m’attendre !!!

 

3 heures 12, moi qui avait dit en rigolant à Vincent que j’escomptais 3 heures 14, no comment !


Et le speaker qui s'écrit "Le Bouk est arrivé, on peut tout ranger", merci la Corne !!!

 

Le sport a une logique. Et s’engager de la sorte sur cette foulée, soit la fraîcheur allait jouer, soit j’allais en baver. Ben j’en ai bien CHI* !!! Mais cette souffrance va vite, comme d’habitude, être oubliée au profit des rencontres, de l’ambiance, des paysages en tête… Great !!

15 commentaires

Commentaire de les machine-gônes posté le 14-10-2012 à 20:53:43

Nom de nom : c'était le jour où on aurait enfin pu prendre le bouk par les cornes.
Et voilà qu'on part se fourvoyer avec un adepte extrémiste de la CO justement ce jour-là. Le bougre nous interdit de ramasser les champignons sur notre passage : "pas le temps !" Enlevez les bogues de chataigne de nos chaussures : "pas le temps ?". Un chasseur nous met en joue. Il lui dit d'aller "se faire voir". Dès qu'on voit un buisson piquant ou des orties, obligés de se jeter dedans. Seul point positif, il court en orange et est beaucoup plus facile à repérer que les petits bouts de scotch ridicules qu'il appelle exagérément des "balises" et qui sont cachées dans des trous de serpents ou sous des pierres au fond de la rivière.
Dire que Golf38, pendant ce temps, il a mis une mine au bouk, et encore, au ptit trot.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 14-10-2012 à 21:06:06

A peine le temps de me relire que j'ai droit à votre récit mes M-Gs !!!
Ouais, j'étais, comment dire, prenable today... Par contre je peux m'asseoir sur vos encouragements éventuels quand vous m'auriez remonté LOL + MDR !!!

Commentaire de Corne de chamois posté le 14-10-2012 à 23:54:27

Repos, piscine, petite reprise trailesque de nuit vendredi et grande forme au tour du lac dimanche !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-10-2012 à 08:11:06

Ok Coach !!!

Commentaire de the dude posté le 15-10-2012 à 14:42:21

Tu souffres pendant toute la course, tu marches dans les côtes et trottines à peine dans les descentes, tu te ravitailles à l'arrache n'importe comment (une châtaigne ?!?): inutile de lutter, tu es mur pour l'ultra!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-10-2012 à 14:53:59

Oh le vilain, bien tenté !!!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 15-10-2012 à 18:58:25

Il a raison le Dude ;)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-10-2012 à 22:37:29

J'aurai du tester les crocs dans la gadoue !

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 15-10-2012 à 19:07:29

Ca ira mieux la prochaine fois!! et repose toi un peu et arrête le mojito avec toutes tes conquêtes!!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-10-2012 à 22:37:43

Ne confondons pas tout !!

Commentaire de le_kéké posté le 15-10-2012 à 19:28:24

Moi quand je vois certaines photos de dépravation nocturne je suis que moyennement surpris de cette lente déchéance, et j'espère que bientôt tu auras de nouveau ton coup de moins bien un jour de grand match avec le kéké, un jour je l'aurais de nouveau !!!!!!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-10-2012 à 22:38:17

Ca ne saurait tarder... Le Cross des Enfants Malades va vite être là !

Commentaire de golf 38 posté le 16-10-2012 à 11:53:18

J'ai appris quelque chose de dingue sur cette course ..... Le bouk est en fait un chameau ... il n'a pas besoin de camel back ni même d'une misérable gourde !!!! les ravitos lui suffisent ! et j'ai aussi appris ( disons plutôt que j'ai eu la confirmation !) que 25 km ( presque 26 !) et 1000 M de dénivelé sans entrainement ( où si peu !) et bien c'est dur ! les deux derniers kilo ont été interminable ( surtout qu'en plus c'était de belles lignes droites !) .Enfin , pour les Machines-gones , d'accord j'ai déposé le bouk au sommet de la dernière difficulté mais je pense que vous m'auriez surement déposé avant parce que j'avançai pas très vite, quand même !!!!En tous cas sympa d'avoir revu le Bouk et "le Breton à grenoble" qui lui avance comme un avion !!!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-10-2012 à 11:56:35

Pour compléter ton comm', oui c'est mal mais je ne bois que peu en course. Et surtout courir avec un camel me gonfle au plus au point, je ne le prends que lorsqu'il est imposé (je n'ai même plus la poche à eau qui va avec) !!
Comme tu dis, sans entraînement c'était limite, la preuve je n'ai "tenu" que quinze bornes ! Et ce finish, heureusement que je le connaissais ça m'a aidé !
Au plaisir de te revoir prochainement !!!

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 17-10-2012 à 12:31:15

je dois dire que pour moi aussi courir avec un sac j'ai encore du mal. Peut-être une question d'habitude. Mais je l'ai un peu payé à Crossey, d'autant plus que je m'attendais à 3 ravitos et il n'y en avait que 2 sur le parcours...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !