Récit de la course : Tribal Run 2007, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : Tribal Run

Date : 1/6/2007

Lieu : Cergy (Val-d'Oise)

Affichage : 201 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

CR du Tribal Run

C'est quoi le Tribal Run ???

Franchement, avant d'y aller j'en savais rien… et c'est normal puisque les organisateurs ne voulaient rien dire… Les seules infos qui ont percées était celles-ci :

Le concept :
Il s'agit, d'une course pas comme les autres, vous me direz que ça, c'est classique avec FUN EVENTS, mais jugez plutôt : sur une distance d'environs 10 kilomètres de course nature, les participants, en plus courir, vous devoir sauter, crapahuter, grimper, s'agenouiller, s'accrocher, ramper, se contorsionner, et peut-être un peu se mouiller... Et dans tous les cas, bien se marrer..
A mi- chemin entre le TRAIL et les parcours du combattant : voici TRIBAL RUN


Bref, sachant que c'était organisé par Fun Events, pas trop de questions à se poser. Direction Cergy-Pontoise pour une petite séance de fartlek.



Le CR de la course

Tribal run... Quel nom étrange pour une course...

Tout a commencé par un mail innocent qui annonçait une course dont on ne savait pas grand chose si ce n'est que ça ferait environ 10km, et qu'il faudrait probablement ramper, monter, se tortiller et peut-être même se mouiller...

Bref tout un programme.

Ayant déjà eu à faire aux loustics de Fun Events, je me dis que ça doit pouvoir se faire, d'autant qu'ils ont eu la bonne idée de faire ça un vendredi soir, et que ça n'empiète pas sur le WE

J'arrive sur la base de loisirs de Cergy sur le coup de 19h. Ici je joue un peu " à la maison" car j'ai la chance de bien connaître cette base pour y avoir fait pas mal de courses mais surtout pour y avoir tracé une CO il y a deux ans...

D'entrée de jeu je fais la connaissance du Lombric. Il avait annoncé sa venue mais ne le connaissant que par mail interposé, je ne savais pas comment le reconnaître. Heureusement lui m'a reconnu. On cherche aussi la souris qui avait annoncé une possible venue, mais point de zanimal en vue.

Je retrouve aussi Taroc avec qui je dois faire une sortie nocturne dans Paris le WE suivant et qui est accompagné pour l'occasion de quelques potes à lui. Il y a même un de mes équipiers de club de CO qui est venu là juste pour s'amuser un peu même si il n'y a pas de balises à chercher ici...

Alors au fait le Tribal Run c'est quoi ?

Et bien c'est une peu entre le Trail, le parcours de santé et le parcours du combattant... Un tracé improbable au sein de la base de loisir. Mais comment s'assurer que tout le monde passera bien au bon endroit et ne contournera pas les obstacles ?

On pourrait faire poinçonner les coureurs à des endroits précis... Mais non ce serait trop fastoche. Ici tout le long du parcours (et de préférence dans des endroits improbables ) Les organisateurs ont placé des petites pancartes vertes avec des nombres ou des opérations dessus. A nous d'effectuer les calculs au fur et à mesure et de donner le bon résultat à l'arrivée. Par exemple la première pancarte portait un "1", la seconde un "+5", la troisième un "-2"... ce qui donne 1+5-2 = 4... Et voilà, il faudra compter tout le long du parcours.

Un peu avant l'heure de départ petit briefing de Yoyo (maître organisateur et "souffleur de trompette de la mort qui tue") Tout est clair... on peut y aller.

Comme ce sont des départ en "contre la montre" ils ont trouvé une idée originale pour rythmer le départ...

Tout le monde se rend sur le point le plus haut de la base et là nous attend une double tyrolienne de 260m de long au dessus d'un étang. Le chrono se déclenche au moment où on se lance dans le vide...

Petit briefing pour la sécurité et les 20 premiers enfilent les baudriers.

Je porte pour la première fois le tout beau maillot de l'X'Trem Team... et comme les responsables de la tyrolienne s'appellent l'X'Trem aventure, ils me gratifient d'un départ privilégié, en seconde position juste derrière les "ouvreurs" de Fun Events... Yes ça le fait...

Je monte sur la plateforme de lancement (je vous passe le grimpage d'échelle de corde détendue) et me voilà prêt à en découdre avec cette épreuve.

Dès que les deux premiers participants ont quitté l'aire d'arrivée de la tyrolienne, on me donne le top départ !

C'est parrrtttttttttttttiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Wwwwwwwzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz splachhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Oups! l'arrivée dans le sable est un peu brutale. C'est qu'elle va vite cette tyrolienne. Je me détache en même temps qu'un des équipiers de Taroc parti en même temps que moi sur la seconde tyrolienne, et cette fois la course est lancée. Maintenant on va suivre le balisage orange...

Pour commencer le parcours nous fait remonter vers le sommet de la grosse butte d'où part la tyrolienne et pas par le côté le plus facile... Comme ça en arrivant en haut (bien essoufflé) on enlève le baudrier et on le passe aux coureurs suivants...

A partir de là avec mon équipier du moment (désolé mais j'ai oublié ton pseudo... sic !) on part au train (mais à un bon train pour moi) au milieu des arbres, buissons et autres joyeusetés locales.

Descente au milieu des racines et sur les fesses, sentiers oubliés envahis par la végétation, tout est bon. On en profite pour prendre notre première pancarte... "1".

Arrive ensuite l'araignée. Un labyrinthe de plusieurs mètres de haut en cordage élastique... et en haut il y a une seconde plaquette... On grimpe, on récupère le chiffre... "+3" ce qui nous fait 4.

S'en suit un passage sur une passerelle en bois, une descente en toboggan (humide) puis un passage sur des rondins et dans des orties avant d'arriver à un petit cours d'eau d'à peine 2m de large... On peut le contourner bien sur mais on voit une bouteille en plein milieu... Etrange ça... Finalement on décide de rentrer dans l'eau de regarder la bouteille de plus près et "bingo" il y a une plaquette d'attachée dessus... "+5" ce qui fait 9.. et les pieds mouillés... comme ça au moins c'est fait.

Petit parcours de trail dans les buttes, une plaquette par ci, une autre par là, passage sur quelques obstacles (ramper dans un tunnel, passer sur des billes de bois...) jusqu'aux espaliers. On y passe mais visiblement rien ne traîne par là... on continue notre chasse aux points de peinture orange dans les broussailles...

On arrive près d'un pont abandonné, on passe dessus et là il y a une plaquette... le soucis c'est que c'est la plaquette n°7 et qu'on en a trouvé que 5 pour le moment. Donc on en a raté une (grrrrrrrrrrrrr) En fait on apprendra plus tard qu'elle était aux espaliers, mais située juste au dessus... l'ai point vue !

Pas grave on continue comme ça jouant le jeu au maximum. On a depuis quelques temps rattrapé les deux coureurs qui étaient partis devant nous, et personne ne remonte sur nous... bon signe

On passe quelques obstacle puis un franchissement de "canal" reliant deux étangs nous fait monter l'eau bien en haut des cuisses... même pas froid !!!

Avec mon équipier du moment on prend chacun notre tour la recherche de la bonne piste toujours à l'affût de la plaquette verte au calcul meurtrier. On rampe sous des arbustes, on slalome dans les buissons et les branches basses et on se fait un aqua running de plusieurs centaines de mètres qu'il est impossible d'éviter au cas où une de ces fameuses plaquettes s'y trouveraient... bref on s'amuse...

Et ça continue comme ça encore un moment avec de nouveaux obstacles comme des passages dans un enchevêtrement d'élastiques et de branches ou des passages bruts dans la végétation...

La dernière partie du circuit s'avère plus roulante (normal on est dans la partie plate de la base" et là on se fait ramarrer par Taroc et un de ses équipiers qui nous enfument en deux temps trois mouvements... D'ailleurs mon équipiers va essayer de les suivre mais pour moi c'est impossible. Les jambes sont bien malgré les relances et les efforts, mais c'est le rythme qui me manque.

Quelques longueurs plus loin, on se lance dans une montée d'un grand escalier... fastoche, j'en bouffe toutes les semaines en ce moment... s'en suivra une côte à monter avec les mains... pareil, les cuisses tiennes, mais quand il faut reprendre l'allure, la je sens que ça coince...

Quelques traversées sauvages plus loin et on approche de l'arrivée située en haut d'un escalier. Tel un acrobate je me jette au travers de la chambre à air matérialisant l'arrivée (en fait je passe poussivement au milieu) et top chrono... c'est fini... J'arrive en quatrième position, mais ça ne veut rien dire à cause des départ décalés et surtout... à cause de ce pµt@in de calcul où il me manque des numéros... On me demande le score que j'ai trouvé et je dis (au pif) " 0 "... Après tout pourquoi pas (je crois que le bon résultat était... "1"

Je m'attendais d'ailleurs à une dernière plaquette style "oubliez tout ce que vous avez compté" ou divisez votre chiffre par lui même", mais non il y avait bien un calcul... Et du coup 30mn de pénalité sur environ 53-55 mn de course, ça plombe le classement...

Mais le truc c'est qu'ici, le classement il est un peu secondaire. L'objectif est que tout le monde s'amuse...

L'arrivée nous gratifie d'un ravito pile poil dans l'ambiance avec du pâté du fromage des saucisses, de l'ananas, mais aussi du concombre et des carottes... bref de quoi se refaire une santé en attendant la proclamation des résultats...

Bon avec mon "0" je me tape la pénalité, donc pas de bon classement pour moi ni pour le lombric... mais il n'empêche qu'on s'est payé une heure de bonne rigolade et tirant sur les cuisses et les mollets, et franchement ça, ça vaut tous les classements...

Retour maison vers 22h30... grosse douche et un bon dodo...

Franchement entre regarder les c#nn&r/&s à la télé et aller s'exploser dans les fourrés, il n'y a pas photo !

Merci à la team Fun Event pour cette soirée super sympa... Première édition réussie... C'était d'ailleurs l'avis des 70 participant(e)s...

Reste notre Souris dont on apprendra plus tard qu'elle est venue sur la base et qu'elle n'a pas trouvé la course (il était temps qu'elle rentre de Turquie parce qu'il lui ont fait fumer de drôles de trucs là bas visiblement)... Dommage surtout qu'elle faisait le déplacement spécialement pour ça.

Heu dites les gars, la prochaine fois que vous organisez un truc comme ça, je crois bien qu'avec le lombric on reviendra !!!

A+

Michel_tribalman_béretisé...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !