Récit de la course : Le Défi de Calendal 2013, par patfide

L'auteur : patfide

La course : Le Défi de Calendal

Date : 2/6/2013

Lieu : Cassis (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 732 vues

Distance : 16km

Matos : Chaussures : Asics gel fuji trabucco.

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Une super course avec le retour du soleil

Le défi du calendal. 

C'est ma première course après mon échec à L'aurélien Trail (42km), j'aborde donc la course avec un poil de doute. En plus de çà, je me traine une engine depuis trois jours Criant

 

Le samedi matin, je me léve est magie, il fait soleil. Je me dis que ce sera une bonne journée et surtout une super course. 

 7H30, je pars de la maison. Peut de monde sur la route. J'arrive vite à Cassis et trouve de la place facilement. Pas encore beaucoup de monde. Les abords de la promenade sont dégagé. Je vais récupéré mon dossard (n°74), j'en profite aussi pour récupéré le tee-shirt de la course et discuté un peu avec les bénévoles présents.

Petit échauffement pour évité les mauvaises surprises et surtout préparé correctement les jambes pour l'éffort a venir.

Un peu avant le début de la course, ma chérie me dit qu'elle sera là a l'arrivé (encore une bonne nouvelle Langue tirée).

 

9h05 à ma montre. Top départ. Une foule d'environs 180 coureurs s'élance vers les collines. On commence par 2.5 km de route dans les rues de Cassis. Après 2km, on passe sous un pont et entendre les chaussures de tout le monde claquer le bitumes et résoné en coeur dans ce tunnel comme une tempête de pluie, super. 

Puis, on attaque une bosse de 300m qui finalement tirera un peu dans mes jambes. Je me dis que je risque de galéré un peu aujourd'hui. 

Arrivé en haut, on attaque enfin les sentiers en forêt. C'est que du bonheur. Vallonée a souhais avec pleins de petite relance. J'attend les bénévoles dire à la coureuse a côté de moi qu'elle est 3 ème féminine. Là, je me dis que finalement mes sensations ne sont pas si bonne mais que je dois quand même bien courir. 

Premier ravito, je zappe poliment et la troisième feminime se fait doublé. Je discute un peu avec la nouvelle troisième. On courira ensemble sur quelques km. 

Après le ravito, les choses sérieuses commence avec la grosse difficulté. Une belle monté de ou je suivrais le rythme des coureurs de devant sans me fatigué et en récupérant même. J'avais compris que la descente dérrière étais très complexe. Arrivé au sommet. Les cuisses sont chaude mais j'ai le moral. La vue est superbe et le groupe de 4 coureurs plus la 3è féminine  avec qui je suis rigole bien. 

On attaque la descente mais je trouve le rythme bien trop lent. Je lache les chevaux et c'est partis pour un too shoss.... Que de plaisir. La descente est vrais dure et technique mais je me sent bien. Je double plus d'une dizaine de coureurs que je lache facilement. 

Après cette longue descente, deuxième ravito. Pareil je zappe mais dis bonjour aux bénévoles. Du sous-bois avec de jolie single. Vraiment top jusqu'à maintenant. 

Le petit hic, je commence a sentir les jambes qui fatigue. Il reste encore 5 km. Sa risque d'être dur. La féminine reviens sur moi avec un autre coureur. Ils sont plus rapide que moi et je laisse gentiement passé les deux coureurs. 

Je continu sur mon rythme et comme la course mentale. J'essaye de savoir en quelle position je suis et si beaucoup de coureur me colle au tennis. Et là, petit moment magique. Un tunnel de la taille d'un homme d'environs 150m devant moi. Qu'elle sensation de courir dans la pénombre et de ne pas voir ou l'on pose le pied. Les kilomètres déffile et je commence a vraiment puissé. Un coureurs me rejoinds a 3.5km de l'arrivé. Il me motive pour que l'on tienne le rythme et qu'on lâche rien. Je m'oblige donc a agrandir la foulée et a bien respiré. Et finalement je le lache .

Me voilà de nouveau seul et de retour sur le bithume. Je donne mon max mais j'ai vraiment l'impression de pas avancé (finalement je suis a 13km/h sur cette portion ^^). Trois coureurs me double dans la dernière descente, impossible de les suivre. Je suis décidément mauvais sur route. Je continue mon effort, mon cardiaque explose mais t'en pis il reste 1km. Je vois a environs 300m derrière moi, un coureurs qui essaye de revenir mais lui il passera pas.

Le fait de savoir que ma chérie et à l'arrivé avec mon fils me redonne du courage. Je pousse sur les jambes, je vais chercher loin pour agrandir la foulée. On passe dans les rue commerçante de Cassis et c'est juste super. Les passants nous encourage et nous applaudissent, les commerçants y vont aussi de leurs encouragements. Quel final.Je coupe la ligne en 1h39min50s. Je pense avoir réalisé un bon temps et une bonne course. Le speaker annonce 48è. Là, je suis super content.

 

Que dire de plus. Super course, bénévoles au top, du soleil et de jolie paysages. Le petit moins pour moi sont les ravitos. Pas assez fourni (eau, coca) et que du sucrée (abricot, raisin, chocalat)

Mais je recommende fortement cette course au gens du coin.  

3 commentaires

Commentaire de UNMICK posté le 04-06-2013 à 21:51:58

Bravo pour ta course et ton résultat. Ce fut effectivement une très belle course avec de beaux point de vue. Je me suis aussi régalé dans la descente.

Commentaire de lanailledu13 posté le 04-06-2013 à 22:36:00

Encore bravo, une course bien exigeante aussi bien dans les montées que les descentes, il ne fallait pas craindre la chute dans le pierrier :) Un bon moment avec une belle ambiance en rentrant dans Cassis.

Commentaire de Rudyan posté le 05-06-2013 à 18:25:54

Bravo, jolie perf! Voilà de quoi te remettre en selle!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !