Récit de la course : Marathon de Lausanne 2013, par Batave

L'auteur : Batave

La course : Marathon de Lausanne

Date : 27/10/2013

Lieu : Lausanne (Suisse)

Affichage : 534 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

14 autres récits :

marathon Lausanne 2013

Dimanche jour J pour ce Marathon de Lausanne, debout 6h30. Les yeux s'ouvrent et découvrent la pluie et l'orage qui m'attendent dehors. Cela s'annonce de bon augure pour la course...

Après 1h de route et la découverte du métro de Lausanne, place au retrait du dossard. Dossard accroché sur le t-shirt offert pour ce marathon, je rentre dans la course. Rendez-vous sur le lieu de départ, Place Milan où la pluie semble s'être arrêtée... Pour combien de temps ??? Place à l'échauffement et aux étirements et le moment du départ est arrivé. Objectif 4H.

Départ rapide, une succession de faux-plats, montées et une première belle descente qui nous fait quitter le centre-ville sur une allure d'au moins 11/12 km/h. La pluie à fait son retour devrais-je-dire le déluge avec un vent de face histoire de faciliter la chose. Cela n'empêche pas le groupe d'avancer derrière le meneur d'allure des 4h.

KM 5 : Traversée de Lutry et premier ravitaillement : de l'eau pour accompagner celle qui tombe.

Après environ 40min de course la pluie semble s'être enfin arrêtée et le ciel commence à se dégager.

KM 11: Le moment que j'attendais depuis le départ arrive enfin, la vue sur le Lac Léman à droite, les vignes sur la gauche et droit devant les montagnes : un paysage merveilleux pour courir dommage que le temps ne soit pas vraiment de la partie, le ciel reste menaçant.

lausanne_marathon

KM 17-18 : On croise les premiers coureurs qui sont déjà sur le chemin du retour, le potentiel vainqueur à déjà de l'avance. Pour ma part, je continue mon chemin vers Vevey et sa célèbre fourchette planté dans le lac.

315729-la-fourchette-de-vevey

On arrive à Vevey le bonheur d'entrer dans une ville ! Cela signifie être poussé par le public et un boost pour le moral. Ravitaillement : prise de boisson énergétique, bananes... On continue vers le semi, de l'autre côté de la chaussé, les meneurs des 3h30, 3h45 nous croisent. On arrive sur ce fameux virage à 180° qui nous ordonne de faire demi-tour. Passage au semi en 1h58, je suis en avance sur l'objectif et les jambes sont là.

KM 25 : Voici la première véritable épreuve sur le chemin du retour. A l'aller, ce n'était rien de plus qu'une belle descente, mais au retour cela se termine en une longue côte de près d'un kilomètre. Bizarrement à l'aller, je n'avais pas trouvé la descente aussi longue. J'ai passé cette étape doucement histoire de ne pas aller chercher dans les réserves d'énergie.

KM 26 : Après une belle côte, on arrive sur un ravitaillement qui permet de reprendre de l'énergie. Cela s'enchaine sur une descente qui permet de reprendre le temps perdu dans cette montée. Après une descente de 500-600m on repart pour une bonne monté.

KM 29 : Premières douleurs dans les jambes et plus précisément dans les cuisses, l'alternance montée / descente commence à se faire sentir. Malgré cela, je reste dans l'objectif fixé.

KM 30-31 : Une douleur au niveau du cœur se fait ressentir, les jambes sont un peu douloureuse, mais sont encore capables d'encaisser. La gène ressentie au niveau du cœur m'oblige à ne pas prendre de risques et de me mettre à marcher. J'entre en mode marche active à 7km/h environ.

 

KM35 : On continue la marche active et en profite pour admirer le paysage. Ravitaillement : on passe au chocolat, quitte à ne plus être en mode course autant profiter des joies de la Suisse. Je profite des descentes pour me mettre à trottiner, mais la gène reste présente.

KM 41 : Dernier kilomètre, on va essayé de la faire en trottinant tout de même. Un virage serré à gauche me fait apparaître une merveilleuse descente. Maintenant le public est présent et nous encourage pour les derniers mètres. On visualise le tapis rouge qui symbolise l'arrivé. Dernière ligne droite et là, surprise ! Encouragement de ma femme et de mes filles qui fait du bien au moral. La ligne d'arrivée est enfin franchie en 4h36min27s.

Bilan de ce marathon : un temps en dessous de l'objectif, mais en ayant marché pendant 10-11km je suis plutôt content de moi. Niveau organisation rien à redire, des ravitaillements de qualité (eau, boisson énergétique, gel énergétique, orange, bananes, chocolats...), une bonne ambiance et un paysage agréable. Dommage que le ciel n'était pas un peu plus découvert. Un marathon assez bosselé pour de la route : ça change des marathons tout plat.

Bilan santé : une péricardite une ! Après d'autre exam fait par un autre médecin j'ai simplement une déchirure musculaire :)

Pour ceux qui veulent me rejoindre  :

 

www.facebook.com/runnerlife2

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !