Récit de la course : Marathon du Beaujolais Nouveau 2013, par caral

L'auteur : caral

La course : Marathon du Beaujolais Nouveau

Date : 23/11/2013

Lieu : Fleurie (Rhône)

Affichage : 1001 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

marathon du Beaujolais nouveau

C'était donc ce samedi 23 novembre, retour à Villefranche sur Saône pour courir la distance sur laquelle nous étions venus en 2010 avec David. Nous avons voulu clôturer la saison avec cette magnifique épreuve, nous avons pu constater que sa réputation n'est absolument pas usurpée.

Eric, copain de David nous accompagne. Nous nous retrouvons donc samedi matin à 5h45 chez David et c'est parti! 1h30 de trajet et nous arrivons à Villefranche, sur le parking de Parc Expos. Nous retirons nos dossards sans bousculade à cette heure, et nous nous changeons au chaud. Nous gardons quelques affaires chaudes que nous mettrons dans un sac à Fleurie. Nous laissons dans la voiture nos affaires et nous allons prendre la 1ère navette, direction Fleurie où se donne le départ.

A l’arrivée de la navette, accueil en fanfare. Nous allons nous mettre à l’abri dans le grand gymnase, il fait froid -environ 2 à 3 degrés- et il y a un fort vent du nord. Un petit ravito offert par l’organisation, puis gatosport.  Petit à petit, les coureurs arrivent, nombreux sont celles et ceux qui sont déguisés. Je rencontre un kikourou déguisé en spectre, très réussi.

On nous présente le parrain de l’épreuve, cette année Stéphane Diagana. 

Nous avons comme objectif:

David: 3h30

Eric: 3h20-3h30

moi: 3h45, mais en partant sur un rythme de 3h30 sur les premiers kilomètres.

Nous terminons de nous préparer et nous allons nous échauffer. Il fait vraiment frisquet mais au bout de quelques minutes, nous sommes réchauffés et cela va mieux. 10h, nous sommes sur la ligne de départ. David et Eric décide d’aller courir encore un peu, je reste en place. Il y a une ambiance formidable, tout le monde arrive, l’atmosphère est très réchauffée. L’heure avance et je ne retrouverai pas David et Eric dans cette cohue, je reste seul!!!

Comme le veut la tradition, nous respectons une minute de silence en l’honneur des disparus, et puis…10h30 c’est parti!!!

Il est difficile de courir les premières centaines de mètres parce qu’il faut se faire une place et jouer des coudes. mais très vite, cela se décante et je cours sur une allure de 4’50 au kilomètre. Les kilomètres défilent, je m’attendais à être doublé par mes deux potes, mais ils ont du partir devant, ce qui fait que je ne les reverrai qu’à l’arrivée. Je passe les dix kms en 50 mns, tout va bien.

Les kilomètres continuent de passer assez vite. De temps en temps, nous faisons quelques détours et nous prenons le vent de côté et cela nous donne l’occasion de nous rendre compte qu’il est très froid. Mais le temps est sec et il le restera toute la course.

J’arrive à mi-course en 1h50, tout va bien, le rythme est bon, je ne ressens pas la fatigue, et évidemment, c’est à ce moment-là que tout se dérègle. Au 23ème kilomètre, je ressens une vive douleur au mollet droit qui m’oblige à m’arrêter. Je pense à une crampe, je tends la jambe, je me masse, mais ça ne veut pas passer (en fait, il s’agit vraisemblablement d’une contracture). J’ai affreusement mal, mais je repars en marchant. La douleur est toujours présente mais j’arrive quand même à trottiner, puis enfin à courir. Mais évidemment le rythme n’y est plus, le moral en baisse, je tourne à 7′ mns du kilomètre, puis à 6′. J’ai compris que mes espérances seraient déçues mais je voudrais quand même finir sous les 4 heures…

J’arrive clopin-clopant au 30ème kilomètre, où sans le savoir, je double Eric qui vient de s’arrêter sur blessure et qui va attendre la navette. Pas de chance pour lui…

Et puis, petit à petit, malgré la douleur, le rythme revient, je cours mieux, et à partir du 35ème, j’ai retrouvé une foulée à peu près correcte et le moral du coup remonte en flèche. Je me rends compte que si je n’ai pas d’autre ennui, je peux finir en moins de 4 heures. Je double beaucoup de concurrents à la ramasse, je franchis le marché couvert et les dernières marches et c’est l’arrivée. J’accélère un -tout- petit peu, je traverse la haie d’honneur des pom-poms girls -merci mesdemoiselles de cet accueil chaleureux!!!- et je franchis la ligne en 3h 57’32". Ouf!!!

Mais à l’arrêt la douleur est fulgurante et je tombe à genoux. J’arrive à me relever et tout en boitillant, je m’avance. On me remet une couverture de survie, ma médaille -un taste-vin- et une bouteille de Beaujolais nouveau, bien sûr. On me prend en photo et je clopine pour rejoindre le hall où je récupère mes affaires. Je retrouve David, qui termine en 3h 38′ -bravo l’ami!!!- et qui est sans nouvelles de Eric. Il l’a doublé au 23ème où il allait déjà mal. Nous nous changeons, nous nous restaurons, nous buvons du bouillon chaud -excellent et tellement réparateur!- et puis nous attendons. Eric arrivera 1h15 plus tard, terriblement déçu.

Après qu’il se soit restauré, nous allons prendre la navette qui nous ramène à la voiture. 1h30 plus tard, nous sommes chez David où nous nous séparons. Je rentre à la maison content de mon résultat. Je fais 6 mns de plus qu’il y a 3 ans, et c’est mon meilleur temps sur marathon cette année après mes 4h 14′ au marathon de l’Ardèche.

Je termine à la 550ème place sur 1672 finishers, et 8ème V3 sur 88.

David termine donc en 3h38′ à la 271ème place.

Les résultats complets

Dimanche matin, pas de courbatures, la douleur au mollet qui perdure un peu, mais au bout de quelques pas dans la maison, cela va beaucoup mieux. Et l’après-midi, après une petite sieste réparatrice, grande balade à la montagne avec Stéphanie et Titouan.

Fin de saison, donc. 9 courses cette année: 7 trails et 2 marathons, 6 podiums dont 3 premières places -dans la catégorie V3 bien sûr! Et ce marathon était ma 69ème compétition depuis 2007!

Vous pouvez voir ici le CR avec photos et vidéos.

4 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 14-12-2013 à 19:37:38

oui, je sais, je t'ai habitué à être plus réactif mais là je suis à la bourre dans mes lectures de CR !

Bravo, belle perf malgré la douleur : quelle année !
ça va faire mal en 2014.....

Commentaire de caral posté le 14-12-2013 à 23:30:01

Salut l'ami!!!
merci de ta fidélité. L'année prochaine plein de projets qui commencera peut-être par trail des Coursières, tu connais je crois?
allez, passe de bonnes fêtes, et à l'an prochain

Commentaire de Arclusaz posté le 15-12-2013 à 08:11:40

les coursières, excellente idée !
mais lequel? l'hivernale en janvier (13 ou 30 km) ou les coursières de mai (47 ou 105).

En janvier, je devrais y être, pas sur encore pour mai...

mais, toutes ces épreuves sont superbes, dans de jolis paysages et super bien organisées.

Commentaire de caral posté le 15-12-2013 à 12:09:36

en janvier! on se verra sans doute alors

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !