Récit de la course : Midnight Sun Marathon 2014, par mara

L'auteur : mara

La course : Midnight Sun Marathon

Date : 21/6/2014

Lieu : Tromsø (Norvège)

Affichage : 302 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Midnight Sun Marathon

Midnight Sun marathon


Novembre 2013, je m’inscris au marathon du soleil de minuit qui aura lieu en juin 2014 à Tromso, en Norvège.  Ce sera ma 3eme visite dans cette ville au-delà du cercle polaire mais la 1ere pour courir le marathon.

Ce sera mon 3eme marathon de l’année (marathon de Paris en avril puis marathon de la baie du Mont St Michel en mai) et je me fixe un objectif de 4h45… utopique ?! Seul l’avenir le dira !

 Et voilà, vendredi 20 juin… je décolle de CDG direction tout là-haut. Le transfert à Oslo s’effectue dans le stress. J’avais prévu environ 1h30 pour être tranquille et voilà que nous arrivons à Oslo avec 1h de retard ! Bon, ça passe quand même… sauf qu’avec tout ça, je ne récupère pas mon bagage pour lui faire passer la douane car le temps manque. Et hop, c’est reparti… Dans l’avion, je me retrouve à côté d’un français, le marathon du soleil du minuit sera son 1er marathon ! Pas mal comme début !

Nous arrivons à Tromso et là, mon bagage n’a pas suivi… En pleurs…. Je croise les doigts pour pouvoir le récupérer avant le marathon ! Ce serait dommage d’être venu jusqu’ici et de ne pas pouvoir courir (l’idée d’acheter le matériel m’effleure fortement l’esprit… mais bon, un marathon avec des runnings neuves… ça va être chaud !). Je rejoins donc mon hôtel avec mon petit sac à dos… eh oui, je voyage léger !

De plus, la météo n’est pas très engageante… il fait frais (entre 5 et 10°C) et il pleut !

Samedi 21 juin… le départ du marathon aura lieu à 20h30… c’est une course de nuit mais il fera grand jour !

Au programme de la journée, récupérer mon bagage (ouf, j’ai reçu un SMS de la compagnie SAS m’informant que mon bagage est à Tromso !) puis récupérer mon dossard et mon tee-shirt. Une fois la logistique terminée, promenade dans la ville… il pleut toujours mais les prévisions météo annoncent une accalmie dans l’après-midi. Pourvu que cela soit vrai !

 

Concert au village marathon

 

Visite du musée polaire… puis à 16h, il faut manger… rien ne me tente, ce sera finalement un panini… le repas du marathonien par excellence !  Puis je rentre à l’hôtel pour une petite sieste.

20h, je vais rejoindre la zone départ du marathon, l’ambiance est très sympa. Durant cette journée, plusieurs courses sont organisées… cela va du 1km pour les petits au marathon pour les grands !
Les derniers du 10 km arrivent alors que je rejoins le départ du marathon. J’en profite donc pour les encourager. La zone de départ du marathon n’est pas bien étendue… nous ne sommes que 800 à prendre à prendre le départ ! Une bonne ambiance où de nombreuses nationalités sont représentées… beaucoup de scandinaves mais aussi des italiens, des espagnols, des brésiliens, des canadiens, des japonais…. 20h30 approche et chacun prend sa place pour le départ !
Je me mets plutôt vers la fin de peloton… c’est que je ne suis pas rapide, moi !

Et voilà, 5 – 4 – 3 – 2 – 1 et c’est parti… le peloton se met en mouvement… la ligne de départ est très vite franchie ! Trois kilomètres dans les rues de la ville pour rejoindre la difficulté du parcours… le pont de Tromso ! Ce qui est amusant, c’est le 1er panneau kilométrique avec un 41 km… c’est un compte à rebours… ce qui va se révéler bien mieux pour le mental !

Le pont de Tromso paraît très impressionnant de loin mais en fait, cela passe plutôt bien cette « montée » ! Cela me donne chaud quand même et je passe en tee-shirt malgré les 5-7°C ! Après le pont, c’est parti pour un parcours le long du fjord dans une zone résidentielle… 10 km aller puis 10 km retour avant de repasser le pont… quelques habitants sont sortis et nous encouragent !
Cela passe bien, je me sens bien… il fait bon, ne pleut pas, les paysages sont superbes, tout va bien. Je passe mon 1
er 10 km en 1h02 sans aucune fatigue… nickel ! Lors de ce parcours, je croise le 1er qui lui, a déjà passé le « turning point »… puis ce sera le 2eme, le 3eme… la 1ere féminine… et une grosse partie du peloton. Quand arrive mon tour de passer le « turning point », je me rends compte qu’il y a encore du monde derrière moi. Le « turning point » est aussi point de ravitaillement… ici, les ravitaillements sont légers… eau, boisson énergétique et bananes ! Je me contenterai donc de boire quelques gorgées de boisson énergétique tous les 5 kms.

Le retour vers le pont se passe aussi sans encombre… et comme pour le 1er 10 km, je mets 1h02 au 2eme 10 km ! Waououu, quelle régularité ! Cool
Je me sens toujours bien, aucune douleur, le mental au taquet ! Et hop, il faut repasser le pont… la « montée » passe une fois de plus très bien. Puis, un petit passage en ville où il y a pas mal d’encouragements et nous voilà partis pour un aller-retour vers l’aéroport ! Et une fois de plus, je croise le 1
er… il ne lui reste plus que quelques kms à faire alors que moi, j’en ai encore pour bien plus de 2h !

Entre le 20 et le 30, je sens les jambes qui commencent à s’alourdir mais ça va bien. Je croise pas mal de coureurs en sens inverse… pour eux, la fin est proche. Le parcours n’est pas vraiment plat… plein de montées/descentes, pas très importantes mais qui se sentent bien à ce kilométrage. Par contre, l’aller jusqu’au « turning point » parait interminable surtout qu’il y a des passages du côté de l’aéroport sans grand intérêt… heureusement, il suffit de lever les yeux pour regarder les sommets enneigés au loin ! De plus, je commence à avoir froid… j’ai les avant-bras complétement gelés. Il serait peut-être temps de remettre la veste ! Le « turning point » arrive enfin. Cette fois, ce ne sera pas 1h02 mais 1h07 pour le 3eme 10 km.
Voilà, c’est la dernière ligne droite… une dizaine de kilomètres pour rejoindre le centre-ville. Là, la tentation de marcher fait son apparition… arghhh, mental de criquet éloigne toi !! Criant
Finalement, je fais les côtes en marchant et cours le reste du temps… si bien que je perds du temps mais pas tant que ça !! En consultant ma montre, le « 4h45 » est encore atteignable… faut juste pas trop écouter ce mental de criquet car les jambes vont bien et aucune douleur anormale n’est à signaler ! Allez, allez… je double quelques coureurs ce qui me donne du baume au cœur… et voilà, le centre-ville approche… il y a pas mal de monde dans les rues… personnes plus ou moins alcoolisées qui encouragent les coureurs ! Cela me fait accélérer et au bout d’une longue ligne droite, je franchis la ligne d’arrivée en… 4h46’08 !!!  Aaaah, 10 secondes de trop mais je suis contente quand même !!

Un bénévole me met ma médaille autour du cou alors qu’un autre me met une couverture de survie sur les épaules. C’est vrai qu’il fait vite froid lorsque l’on s’arrête. Je me dirige vers la zone de ravitaillement… puis direction l’hôtel pour une bonne douche chaude ! Il est 1h30 du matin et j’ai l’impression d’être en pleine journée. D’ailleurs, je vais avoir beaucoup de mal à m’endormir !

 

  

1 commentaire

Commentaire de caro.s91 posté le 30-06-2014 à 10:45:57

Bravo Mara! Ca donne envie d'y aller, même si le beau temps et la chaleur ne sont pas garantis !!! :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.72 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !