Récit de la course : Marathon Relais du Val-de-Marne 2006, par L'Castor Junior

L'auteur : L'Castor Junior

La course : Marathon Relais du Val-de-Marne

Date : 25/6/2006

Lieu : Choisy Le Roi (Val-de-Marne)

Affichage : 2740 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Que d'eau, que d'eau...

Après l'Ekiden d'hier au même endroit avait lieu ce matin le Marathon Relais du Val de Marne, dans le Parc Interdépartemental des Sports, à Choisy le Roi, près de Créteil.

Je n'avais pas prévu d'y participer (j'avais même assuré que je ne ferais plus de compétition CAP d'ici mi-août...), mais je n'ai pas pu résister à l'appel de Julos, qui cherchait sur ce forum une roue de secours pour son équipe, qui participait sans objectif de chrono. Vu mon état de forme des dernières semaines et mes performances moyennes sur des distances courtes, ça me convenait parfaitement !

C'est ainsi que je me suis retrouvé à 7h30 sur le parking de ce vaste parc des sports, sous un ciel nuageux mais dont les orages de la nuit (la foudre tombée près de la maison m'avait obligé à rebrancher le disjoncteur en plein milieu d'une nuit déjà courte...) m'avaient laissé espérer qu'il ne nous tomberait plus sur la tête. Las, toute la matinée s'est écoulée au rythme des nombreuses averses...

En attendant de retrouver mes coéquipiers, que je ne connaissais pas, je décide de repérer le parcours. Ne connaissant pas les lieux, je pars en fait sur les traces de l'Ekiden, qui ne coïncident que partiellement avec celles du Marathon Relais, et qui m'amènent droit dans... une impasse. Aaarghh ! Même sur un parcours balisé je parviens à m'égarer...

A 8h00, je retrouve Julos et Jean-Didier, et Frédéric, coincé dans les embouteillages, nous rejoint peu après. Un petit coucou à kenlag qui a eu l'excellente idée de se garer jusqu'à côté de moi (^_^), puis à André Bleuzen, V2 de l'Elan Chevilly Larue, habitué des trails d'IDF (lui aussi veut tester un peu sa vitesse, les épreuves d'ultra ayant tendance à nous "diéseliser" un peu...), puis nous retrouvons les autres équipes du CNRS, composées par des amis/collègues de mes coéquipiers.

Je repère dans le groupe un TS UFO (tiens, un autre fondu d'ultra !). A l'énoncé de son prénom, je comprends qu'il s'agit de runstephane, kikoureur et essonnien comme moi, que je devrais recroiser sur plusieurs de mes kivaoù...
Je découvre également Isabelle, qui se lancera dans l'ultra fin août en participant, comme moi, au "mini" UTMB Courmayeur-Champex-Chamonix. Tout ce petit monde est d'ailleurs extrêmement sympathique.

Les dossards et puces fixés aux maillots et chaussures, nous accompagnons Julos, notre premier relayeur, vers la zone de départ. Le départ, retardé de quinze minutes pour permettre aux concurrents coincés au carrefour Pompadour de rejoindre le parc, est donné au coup de pistolet, et plus de 350 coureurs s'élancent pour trois tours de lac et une petite boucle sur la zone de terre où se trouvent l'arche d'arrivée et la zone de passage des relais. Ca part vite, très vite, pour cette première boucle de 12,441 km.

La pluie qui refait son apparition douche nos espoirs d'immortaliser tous les passages de nos coureurs, et je file m'abriter sous les tentes pour éviter le coup de froid. Nous discutons pas mal avec runstephane, puis nous partons sous des trombes d'eau pour aller encourager nos premiers relayeurs respectifs. Je raterai finalement le passage de relais entre Julos et Jean-Didier, mais assisterai au passage au premier tour de ce dernier, qui participe ici à sa toute première compétition de course à pied. Julos a bouclé son relais dans le très bon temps de 48'43", et Jean-Didier, après un premier tour peut-être un peu rapide, bouclera le sien (8,439 km) en 43'02". C'est à ce moment là que nous apercevons NicoPSA, qui mettra à peine plus de 30' pour son relais (son équipe finit finalement 7ème de l'épreuve. Chapeau !).

Julos et moi partons nous abriter à nouveau, puis nous partons encourager Jean-Didier dans ses derniers mètres et Frédéric dans ses tous premiers. C'est le moment que je choisis pour aller affronter cette pluie pénible, pour une dizaine de minutes d'échauffement en endurance coupées de quelques lignes droites, avant de rejoindre la zone de passage de relais. Frédéric, en forme apparente, décrochera finalement un excellent 35'36" sur ce même relais de 8,439 km (runstephane m'avait prévenu qu'il était plutôt costaud !). Il me tape la main et je pars, déclanchant mon cardio et mon GPS dans la foulée.

Je pars vite (3'35" au premier km et 3'47" encore au second), avant de me caler sur ma vitesse de croisière de 4'00" au km, que je tiendrai tout le long de ces deux tours de lac. La longue ligne droite du côté ouest du lac est un peu difficile sous cette pluie battante, mais permet de bien mesurer son positionnement sur le circuit, avec une excellente visibilité sur l'aire de départ/arrivée. Je dépasse pas mal de coureurs (essentiellement des 3èmes relayeurs, et me fais reprendre par un ou deux bolides qui bouclent déjà leur dernier tour de 4ème relayeur).

L'arrivée du second tour et le passage sur la prairie sont un grand moment de cette course, et mes coéquipiers m'encouragent très fort avant de se préparer pour cette dernière boucle (4,437 km), que nous courrons à quatre et qui nous permettra d'atteindre la distance des 42,195 km. Je suis un peu au taquet (j'ai mis 33'35" pour mes 8,439 km, soit 3'56" au km - mon record !), mais préfère atterrir en douceur pour rejoindre la vitesse de croisière de l'équipe, que nous maintiendrons aux alentours de 4'51" jusqu'à l'arrivée. Frédéric, Julos et moi nous relayons pour quelques accélérations qui nous permettent de prendre quelques photos, et Julos et moi poussons littéralement Jean-Didier pour l'aider à mieux supporter les derniers kilomètres qui nous séparent de l'arrivée. Je dois avouer qu'il a du mérite, car sur mon premier 10 km - l'an dernier déjà... - j'avais été bien incapable de dépasser les 12 km/h...

Nous terminons, moment magique de ce marathon relais, main dans la main, en 3h02'55" (83/341), pas loin de cette barre symbolique des 3h que nous avions en ligne de mire un moment. La prochaine fois sûrement !

Je m'éclipse rapidement (je suis trempé et un pique-nique m'attend à Saint-Cloud... ;-o) ), un peu fourbu mais heureux.

Bilan de cette "sortie" : 55'30" pour 13 km et 6 (!) m de D+.
Bilan "relationnel" : tout un tas de personnalités attachantes, qui, malgré les trombes d'eau, ne me font pas regretter cette sortie impromptue. En particulier, j'aurai beaucoup de plaisir à croiser runstephane et Isabelle (c'est déjà prévu) et Julos (pour ton premier marathon ou ultra ?) sur de prochains terrains de jeu.

L'Castor Junior


Image satellite du parcours (via SportTracks).


Le plan du parcours fourni par les organisateurs.


Version officielle (http://www.asphalte94.com) du parcours.


Mon dossard. Cette transformation, par l'organisation du numéro a été source de confusions pour le speaker tout au long de l'épreuve...


Encouragements personnalisés pour un coureur de l'Ekiden...


L'île aux oiseaux ? La poésie en bordure de voie ferrée...


Le ciel menace, l'arbre est mort de peur...


Un des nombreux virages serrés du parcours


Le marquage, clair et limpide, du Marathon Relais.


Les bénévoles installent le ravitaillement dès 7h40. Chapeau et merci, car eux aussi ont subi la pluie, plus durement encore puisqu'ils ne pouvaient pas bouger...


kenlag, homme pressé...


L'arche de départ. Julos est le second en partant de la gauche, avec son débardeur jaune.


Julos termine son relais trop vite pour le photographe (photo http://www.athle94.org).


Julos, trempé sous la tente après son relais.


Jean-Didier, reconnaissable entre tous avec son pantalon long. Avec la pluie, je n'ose imaginer le poids supplémentaire qu'il a ainsi porté...


Passage de relais entre Jean-Didier et Frédéric (photo http://www.athle94.org).


L'arrivée de NicoPSA et son équipe (photo http://www.athle94.org).

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !