Récit de la course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 53 km 2006, par bottle

L'auteur : bottle

La course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 53 km

Date : 2/4/2006

Lieu : Auffargis (Yvelines)

Affichage : 3773 vues

Distance : 53km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

1ère épreuve du Challenge XtremTrail Ile-de-France composé cette année de 6 Trails longue distance.
6h du matin j’arrive dans le petit village d’Auffargis. Les bénévoles nous orientent vers le parking qui se trouve à 2km du départ de la course, en pleine forêt. Un car de l’organisation fait la navette pour ramener les coureurs vers le départ de la course. Nous sommes un petit groupe dans la nuit encore froide à attendre le car et je vois un premier maillot UFO se joindre à nous. Courageux l’UFO en manches courtes et en short. Il me semble reconnaître paulo mais dans la nuit j’ai un doute. J’attends l’arrivée du car pour m’asseoir à coté de lui et le saluer, je ne m’étais pas trompé c’est bien paulo.
Une salle à l’étage fait office de vestiaire et nous nous préparons tranquillement en saluant les têtes connues. Bruyas, jesus, chacal et les autres. La température de la salle fait que l’on a tendance à ne pas trop se couvrir. J’opte pour un départ en manches courtes et la veste dans le sac. J’hésite à mettre les guetres que je laisse finalement dans le sac.
Sorti de la salle, les premières gouttes tombent et il fait frisquer. Je sors la veste de pluie pour ne plus la quitter jusqu’à l’arrivée. Ce temps retiens les coureurs à l’intérieur et à 7h, heure de départ prévu, personne n’est encore sous l’arche de départ. A 7h10 Rémy rameute tout le monde, fait son breifing de départ avec les nombreux conseils de prudence sur ce parcours difficile. Je trouve Phil et quelques autres UFO dans le regroupement. Cette année, challenge oblige, quelques grands noms du Trail étaient présents (Delebarre, Moros, …) et surement d’autres que je ne connaît pas. Le départ nous surprend un peu et nous voilà partis sous un ciel menaçant. La première boucle de 16km est très cassante (750 D+) et les premières côtes bouchonnent un peu d’autant qu’une d’elles est équipée d’une corde à nœuds. Contrairement à l’an passé de nombreux coureurs ont des batons, ça sent la prépa UTMB. Je ne sais pas si leur efficacité a payé dans cette boue glissante permanente mais j’ose espérer que l’UTMB ne sera pas comme le TVC 2006. Je termine cette première boucle en un peu plus de 2h et je repars du ravitaillement en 2h15. Mon objectif d’améliorer mon temps de l’an passé (8h) et revu à la baisse. Je suis peut etre mieux préparé mais l’état du terrain ne me permet d’aller plus vite.
Le début de la deuxième boucle se fait sous une pluie battante et le terrain devient très vite très gras et très glissant. Les km qui mènent au ravitaillement du km28 sont en dévers permanent et toujours du même coté c’est très usant. Les gamelles sont fréquentes. Les « murs » sont de plus en plus difficiles à monter. 4h pour faire 28km c’est pas du rapide.
La suite est une boucle complète qui nous raméne à ce même ravito vers le km40. La pluie s’est calmée mais le parcours ne sait pas amélioré. J’ai quand même le plaisir de passer au-dessus du château de Dampierre sous le soleil, merci Rémy. Dans ma 5e heure de course j’accuse un peu le coup mais j’essaie de maintenir la course dans les trop rares portions « courables ». Au fil de la course je fais souvent l’accordéon avec d’autres coureurs, ça permet de papoter un peu et de redonner du courage. Le retour sur le ravitaillement annonce la quasi certitude de finir. Je suis avec un grand gaillard qui me dit hésiter à aller au bout pensant qu’il reste au moins 2h de course. Je le rassure en lui disant que j’ai mis 1h15 l’an dernier pour finir mais il doute, moi aussi d’ailleurs.
Le dernier morceau reprend la fin de la boucle initale aprés un ou deux km de raccordement. On sait que l’on a donc encore de belles grimpettes, le problème est que quelques centaines de coureurs sont déjà passés par là et que ça n’a pas arrangé le parcours. Les concurents du 16km sont partis une heure après nous sur la boucle. A 2km de l’arrivée je reconnais le chemin plat (si si il y en a un) qui termine la course. L’an dernier j’avais fini cette portion avec 3 autres coureurs et ce regroupement nous avait motivé pour le final. Hasard ou pas je retrouve un de ces coureurs exactement au même endroit pour terminer cette aventure en 8h09, 12mn de plus que l’an passé. C’est finalement pas si mal.
Les satisfactions : Avoir fini bien sur ; mes chaussures (NB1100) d’une accroche étonnante dans ces conditions mais je n’ai pas pu éviter les gamelles ; et puis une satisfaction perso qui n’a rien avoir avec la course mais j’avais promis à ma fille de faire tout mon possible pour être présents à sa compétition de GRS à Evreux à 18h et je suis arrivé 10 mn avant son passage, génial.
Un regret : n’avoir pas pu rester pour l’après course mais je reviendrais.
Encore bravo et merci à Rémy et à tout ses bénévoles qui sont restés toute la matinée sous la pluie à nous encourager. Bravo pour l’organisation qui était au top cette année. On voit que les challenges et leurs sponsors aident pas mal. Le trophée est magnifique.
Ce TVC 2006 sera inoubliable.

1 commentaire

Commentaire de L'Castor Junior posté le 13-07-2006 à 12:13:00

Salut Christian,
Superbe CR. J'étais sur le 16 km, et effectivement, j'en ai bavé...
Mon père aussi, sur le grand, a perdu un peu de temps par rapport à l'année dernière : tu n'es vraiment pas le seul !
Au plaisir de te revoir sur une autre course (Trail du Gâtinais j'imagine). Pour l'UTMB, je me contente cette année du CCC...
A+
L'Castor Junior

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !