Récit de la course : La Verti-Causse - 42 km 2015, par oc12

L'auteur : oc12

La course : La Verti-Causse - 42 km

Date : 10/5/2015

Lieu : St Georges De Luzencon (Aveyron)

Affichage : 565 vues

Distance : 42km

Objectif : Se dépenser

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Bon, il a fait chaud...

Apparemment pas de récits...alors j'y vais! Le Samedi on est allé voir le K. vertical, ça envoie bien et ils n'ont pas le temps de faire l'étroiture de la grotte des Faux Monnayeurs, l'arrivée au sommet se fait ambiance Tour de France, c'est marrant... Bonnes performances de Nicolas Costes le prof de gym de mes enfants, de l'incontournable heavy métallier Patrice Pélissier, et de Lionel guibal au sommet...

 

Le dimanche à St Georges il fait bon, au début. La première côte que j'aime appeler l'Alpe d'Huez me permet de bien pousser sur les bâtons en discutant avec Eric, que je ne reverrai qu'au moment de la bière, à partir du moment où il aura mis les gaz...

 

De jolis monotraces "monta/davala" dans les bois et une descente périlleusement délicieuse nous amène au ravito de P7. Déjà on doit se passer de l'eau sur la tête, ce qui expliquera plus tard la pénurie d'eau et le fait qu'on me propose de la gazeuse pour le Camelbak... Un détail à améliorer mais c'était pas la fin du monde!!!

 

On plonge sur la cabane de l'âne sous la côte d'Issis et coup de raide pour le col où nous repasserons encore plus tard, replongée sur le stade de Creissels, le quartier neuf. Belle montée (bouissière, maisons en pierre, rochers ruiniformes, chênes tordus, mec fatigué: un gel au goût entre le café et le concombre me fait du bien!). On débouche en haut à l'atterrissage de Brunas où il y a qques parapentes et des motos... Jolie descente sur Creissels par un chemin récemment créé sous la falaise là où on faisait des traversées à l'époque de l'escalade.

Je suis tout seul et ne force pas trop en sachant ce qui m'attend. On arrive dans les jardins de Creissels où je vois qu'il est temps déjà de semer les haricots (pas les coureurs/...). Allez, c'est parti pour la montée au Belvédère de Cap de Coste et d'abord le chemin bétonné le long du parcours de pêche enfants (salut Sébas' et Myriam). Puis le labyrinthe des buis avec des marches "monta/davala" sous la falaise avec l'incontournable cascade (belles photos d'Akunamatata sur ce site). Très beau mais un peu pénible à la longue!. Pousser bâtons, pas trop réfléchir, un peu d'escalade bloc 2+/3 et au sommet j'évoque la demi-finale de pro D2 pour le Sporting Club Albigeois à Mont de Marsan.

  On repart le long du plateau du Larzac vers Bel Air, là où il manque un peu d'eau, mais il y a une bonne bassine pour se rafraîchir, et en plus un 4/4 amène un pack d'eau juste au moment où j'allais repartir. N'hésitant pas à compromettre ma moyenne et une possible victoire, je remplis mon camelbak et repart plus serein, malgré la fatigue.

Des passages par les prés et les pistes nous conduisent à Labro et là la descente du cirque de St Geniez se fait sur des cordes avec une inclinaison que je n'avais trouvée ni au Canigou, ni au Montcalm...


Ravito sous St Geniez, et côte infernale (là dernière fois je l'avais faite dans la neige...) où avec un collègue barbu en vert nous trouvond de plus en plus de gars arrêtés à l'ombre. ça compromet mon idée de passer sous les 6 heures, et je lève le pied (aussi parce que j'ai pas trop les moyens d'accélérer!!!).

La descente par la mine de Travers Banc est toujours dure mais on sent le but presque atteint.

 

Je savoure l'arrivée en me disant que l'objectif de la saison aux Hospitaliers est, dans l'état actuel des choses, apparemment réalisable..

J'ai mis 6h11, et contrairement à d'autres fois je me trouve assez en forme à l'arrivée... Eric aussi d'ailleurs, sauf qu'il a mis 5h30!!

Bon, allez on se voit au Caroux ou au Montcalm, et surtout à Nant...

 

 

 

                                      

 

2 commentaires

Commentaire de brice de nice posté le 19-05-2015 à 21:16:34

récit qui colle à la réalité de cette épreuve ( 6h26 pour moi) chaleur aveyronnaise très agressive et un début de déshydratation dans cap de cote donc une surchauffe que je vais trainer jusqu’à la fin...je suis déjà inscrit pour les hospitaliers moi aussi!!!

Commentaire de oc12 posté le 20-05-2015 à 08:33:42

Oui, on a souffert, ça ne peut être que mieux à ce niveau là à Nant pour les Hospi. On se voit là-bas!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !