Récit de la course : La Corrida d'Aix les Bains - Urban Corrida - 7.5 km 2015, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Corrida d'Aix les Bains - Urban Corrida - 7.5 km

Date : 12/12/2015

Lieu : Aix Les Bains (Savoie)

Affichage : 717 vues

Distance : 7km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

DANSE AVEC LE BOUK



DANSE AVEC LE BOUK !!!

 

 

 

 

La fin d’année approche… Et les dernières courses !

Hélas, le traditionnel pèlerinage de fin d’année, LA course de l’Isère (5'000 participants), là où l’on se retrouve tous avant l’hiver, le classique Cross des Enfants Malades est… annulé !

 

 

Du coup, c’est seul et abandonné que je me présente à cette Corrida de Noël.

 

 

Oups !

Pardon…

C’est l’époque, la Corrida de Noël est devenue « l’Urban Trail d’Aix-les-Bains ». L’époque !!!

 

 

L’aspect cool, c’est que :

  • c’est à côté de chez moi, pas besoin de rouler 1h
  • c’est en nocturne, pas besoin de se réveiller aux aurores
  • c’est un ultra, pas besoin de s’échauffer
  • c’est une course jamais faite, une de plus pour les stats !!

 

 

J’arrive 1h avant le départ, me gare, monte tranquillou au départ mais que vois-je ?? Les coureurs sont en train de courir, avec un dossard ?? Des enfants, ah non, des adultes, oh non, me suis-je trompé sur l’horaire ??

 

 

Puis, soulagement, c’est la course en relais que je croyais à 17h30 mais non c’était plus tard. Je croise Cécile, mon relais 1 de la STL, 3ème fois de la semaine qu’on se croise !! Je file au retrait des dossards, chouette on a une petite lampe-style (j’aime bien les cadeaux, même les petits trucs merdiques !!) !

 


 


Puis je reste au chaud… Il fait – 1°C ! Ca rigole, beaucoup de triathlètes, beaucoup de nanas, ça promet un régal des yeux de postérieurs féminins, avec tous ces jolis collants moulants !!

 

 

Je remarque d’ailleurs deux belles blondes, qui se prennent en photo, putain je le tiens LE selfie qui va illustrer ce récit, un selfie magnifique pour envoyer du rêve au coquin lutin ou au pervers ejouvin… Mais je n’ose pas, elles ont un chien de garde avec elle… Même dehors, elles refont le coup mais ce satané chien de garde, snif.

 

 

On se place sur la ligne, je me retrouve à côté de joyeux drilles dont l’un déguisé en cro-magnon, allez, il remplace les blondes !!!

 

 



 

20h30, c’est partiiiiiiiiiiiii


 


 

Tour 1 sur 5

 

Bien entendu, aucune stratégie ! Pour avoir en mémoire la classique voironnaise, ben là c’est du même acabit ! Donc je vais tous les laisser filer, puis remonter facilement…

 

 

Prudence dans ces 100 premiers mètres, je sais qu’il y a eu des chutes à la course-relais.

 

 

Et pourtant, on me pousse derrière, je fais gaffe où je cours, me retrouve du côté droit vers le côté gauche, etc !

 

 

Finalement, 30 secondes de course, et ma stratégie vole en éclat. Normal !!! Ca se passe toujours comme ça !!

 

 

D’ailleurs, première courbe, nos baskets font bien du bruit, ah oui ils ont salé le virage et ils ont bien fait, rien qu’en montant au départ ça glissait sur le trottoir !

 

 

On continue ce « S » dans le parc floral des Thermes, puis un virage ultra-serré. L’occasion de voir au loin les bouffons du départ ! Et de continuer de doubler les nanas parties un peu vite. Et je dois dire que je les double la mort dans l’âme, on resterait bien derrière !!

 

 

Bout de la Rue du Casino, j’ai fait la jonction avec les idiots, et qu’entends-je ? Des « BOOOOOUKKKKK » !!! Seraient-ils fan ???

 

 

QUE TCHI !

 

 

Ils ne prononcent pas le « K » final, et s’en tienne à un cri primaire. Snif !!

 


 

On en termine de cette première boucle, 7’’50, je suis parti trop fort, normal.

 


 

 

Tour 2 sur 5

 

Je tente dans le « S » du Parc de vite mettre les voiles avec les déguisés, ainsi qu’avec d’autres dont une nana qui court avec une parka bleue de ski !

 

 

En tout cas beaucoup de gens de clubs, on sent l’ambiance avec les nombreux coachs sur le parcours qui encouragent leurs poulains !

 

Evidemment, je souffre vraiment. Et temporise par moment, il le faut si je veux durer. Mais l’euphorie de la « Corrida » est là : on aime pas se faire remonter, et on aime doubler.

 


Et comme on est nombreux, il n’y a jamais de répit…

 

 

Voici la fin de ce second tour… et fin du premier tour pour la dernière. Courage ! Résultat je regarde même pas le chrono.

 

 


 

Tour 3 sur 5

 

Et dans le Parc, la moto qui annonce le 1er, « serrez à droite »… Déjà !!! Une locomotive !! Et il ne parait pas souffrir. Par contre, le groupe de 5-6 qu’on est, on se regarde, l’impression d’être à l’arrêt en fait !!

 

 

Descente, et déjà je re-temporise. Et la douleur qui arrive dans les jambes… pas habitué à cette vitesse… Et dire qu’on n’est qu’à la moitié, pffff

 

 

Je ne remonte plus… mais ne me fais pas remonter ! Sauf par les Formule 1 !

 

 

Et à la fin de ce tour 3, qui me passe… Parka bleue !? MINCE

 

 

Sauf que ??? Je vois les premiers passer à droite pour en terminer ? Soit c’est le premier qui me prenait un second tour, soit…

 



 

Tour 4 sur… ?

 

Je recolle la parka bleue, « on a combien de tour ? » , « quatre »… Elle repart, mais je la double dans la descente en lançant un « si tu m’as menti je te maudis !! » mais pas de réponse.

 

 

Même question au bénévole le plus proche, « quatre ou cinq ? », « quatre ».

 

 

COOL

Je n’ai donc que 1.5 kms à résister encore !

 

 

Objectif simple : fumer parka bleue !!!

 

 

Ca passe par remonter un triathlète du Chambéry Triathlon. Bon ça ! Sauf qu’ils ont du mental !

 

Suite donc de la boucle à garder l’écart, et à appliquer le conseil que son coach lui a soufflé « augmente la fréquence !!! ».

 

 

Virage à 145°, dernière remontée, je l’entends je vais pas lutter mais OUF c’est pas lui mais un autre ! S’il te plait, laisse-moi t’accrocher…

 

 

Avant-dernier virage, je me mets à sa hauteur histoire qu’il m’emmène loin du chambéry tri, mais tu parles il a du croire que je cherchais le sprint et pose une accélération, mince, en plus on arrive sur 2 groupes de retardataires, ce qui fait que la fin est compliqué je sers à droite mais ne remonte pas mon concurrent, ouf derrière c’est ok !

 

 

31’’15 de souffrance ! Pfiou !

 

 

C’est sympa la Corrida, ça change mais on souffre !

 

 

Bien sympa cette coursette ! Merci l’ASA, merci Christophe Lemaître et à bientôt !



C'est à cette heure-ci que tu rentres Bouk ?

Installe-toi, je vais te servir

10 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 12-12-2015 à 23:02:05

PLUTOT PAS MAL COMME TEMPS
Y AVAIT PAS 7.5 KM ???
Y AVAIT PLUTOT 5.7 KM

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-12-2015 à 23:42:49

NON 6.9 A PRIORI SELON MA KEYMAZE

Commentaire de __icecool__ posté le 12-12-2015 à 23:55:34

"trail urbain" non mais j'te jure ...
Est-ce que toi aussi tu finis avec le goût du sang dans la bouche ?
(Vite une bière pour faire passer le goût)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 13-12-2015 à 22:01:00

Non... Dois-je conclure que je n'étais pas à fond ?!?!?

Commentaire de Namtar posté le 14-12-2015 à 13:36:54

Trop dures pour moi ce genre de courses : j'arrive pas à me faire mal. Bon en même temps y a t'il une course qui ne soit pas trop dure pour moi ? Telle est la question.

Bravo Bouk

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 14-12-2015 à 15:46:26

J'AIME PAS CE PESSIMISME

Ca change !
Et puis c'est plus "sanglant" pendant la course, et ultra-convivial après la course !! Paradoxal !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 14-12-2015 à 17:14:41

Ben c'est vrai que le Namtar il aime pas se faire mal, c'est comme ça que je l'ai poutré.
Toi mon Bouk tu aimes la violence et le cross, c'est bien.
La dame qui fait la soupe, c'est ta maman ?

Commentaire de Benman posté le 15-12-2015 à 12:35:58

excellent! maman bouk!
Du coup, je pense qu'il faudrait que tu essaies la prochaine fois les courses enfants, car c'est bien sur des boucles de 1.5 km que tu sembles être le plus performant!
Et ta maman sera là pour t'applaudir? du coup on va peut-être venir.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-12-2015 à 15:45:26

Vous êtes de trop grands champions pour moi, c'est à moi de venir vers vous !

Commentaire de les machine-gônes posté le 15-12-2015 à 22:36:43

Toujours aussi sauvage le bouk... même si on a bien compris la recette pour t'amadouer. Une question quand même : au final, t'es passé à la casserole ou bien ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !