Récit de la course : La Pierra Menta Eté 2016, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : La Pierra Menta Eté

Date : 1/7/2016

Lieu : Areches (Savoie)

Affichage : 831 vues

Distance : 69.5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Partager :

5 autres récits :

Le récit

Le lien vers le récit sur mon blog:

Pierra Menta Eté 2016


Pierra Menta d’été.

On y est, mon rendez-vous cette année !

 

Sauf que bon de nouveau je suis complétement naze !

J'ai l'impression de réécrire perpétuellement le même scénario...

Semaine pré-course chargé au boulot, sommeil sacrifié pour être arriver plus tôt au taf, énergie dévorée par la tension d'une échéance pour un dossier à finir...

Bref le jeudi soir pendant le repas Julien me demande même si ça va quand même ?

Oui, oui, mon Julien  mais je suis crevé, sans peps, sans jus...

 

En fait j'ai même un peu de mal ce jeudi soir à m'imprégner de l'ambiance de la pré-course, de profiter de la récupération des dossards, du premier briefing, du logement en centre de vacance, du chambrage des potes à Juju...

Bref j'suis un peu à côté du truc.

Et je sens que la journée du lendemain va être dure...

Je ma languis déjà le deuxième jour, je suis sûr de me sentir mieux passé cette première journée.

 

Vendredi 1er juillet

Départ de la Pierra Menta.

Sans baudrier ni longes aujourd’hui. Parcours « normal » trop enneigés.

 

Allez bim c'est le départ...

Juju part d'entrée, surtout qu'on s'est mal placé... Je ne peux pas faire grand-chose, je reste dans le flux.

 

A vrai dire je ne vais pas pouvoir dire grand-chose de cette étape... Je vais la subir tout le long avec des jambes crevées et des sensations de m...e.

Et du coup je suis un peu dans le rouge tout le long, je ne profite guère des paysages et me culpabilise un peu pour Julien qui trottine tranquillou devant moi...

Pas le grand trip.

 

Je me bénis quand même d'avoir pris les bâtons aujourd'hui !

Et en fait ils vont m'accompagner les 3 jours. Vraiment le terrain de jeu et l’épreuve idéale pour les bâtons.

 

Je revois quand même au sein de cette journée, des paysages de fou dans la montée du Mirantin, une vue de malade sur la chaîne des Aravis, un début de la première descente où j'arrive un peu à tirer mon épingle du jeu (avant de me retrouver les fesses par terre avec l'impression que mes new balance ne tiennent absolument rien sur n'importe quelle surface que ce soit), une arrivée au ravito (fin de la première descente) où je me sens bien bien entamé, (et pour dire je ne me souviens absolument pas de la 2eme montée (Grande journée) qui suit), une relance après le Planay ou Julien essaie de me pousser mais ou le cardio s'affole immédiatement, d'une remontée finale sur Arêches où je suis complétement à l'agonie…

 

On finit quand même par franchir la ligne ;

Purée je suis sec mais bien content d'avoir fini et de ne pas avoir complétement craqué.

78eme/241 - 5H11

 

Ah oui, il faut le dire quand même la météo a été somptueuse (et la journée du lendemain ne s'annonce pas vraiment sous les mêmes hospices).

 

En attendant on rentre au centre après une petite séance de trempage des guibolles dans la fontaine, douche, repas et massage (j'ai la chance de me faire masser non pas par un kiné mais par une masseuse sportive qui va être très efficace et me soulager grandement ma cheville)

 

Puis c'est le briefing sur la place du capitaine bulle d'Arêches, un bon moment de rigolage avec Julien après cout avec le commercial-mytho complet du stand – mince impossible à me souvenir le nom.

 

Puis repas du soir, dodo.

 

Samedi 2 juillet

 

Et en avant pour le départ (avancé en raison de la météo orageuse) de cette deuxième journée.

 

On gère mal le départ de nouveau en étant séparé, mais les cannes vont mieux, je suis plus dans la bataille et subit beaucoup moins tout ça.

Et cool le beaudard mis autour de la taille dès le départ (après petite hésitation) n'est pas du tout gênant pour courir.

Bon la météo n’est pas la même aujourd'hui, Passer le premier ravito, je sors même la veste de pluie (bien vu de l'avoir pris ce matin après hésitation avec le simple coupe-vent).

C'est cool on est avec des équipes qui étaient devant nous hier, et je me sens nettement mieux. Petit bouchon avant d'attaquer les parcours d'arêtes. 5 min d'arrêt pour nous.

Parcours en arrêtes ludique et sympa.

Je supporte bien ma veste, on enchaine, tout se passe bien. Juju est toujours facile un peu devant moi,

Dernière portion d'arrêtes finie, je pose le baudard dans le sac, et en avant pour le sommet du Grand Mont... Bon nettement moins de monde que cet hiver, et la météo se fâche un peu, pluie, vent et brouillard pour corser tout ça.

Bien content d'avoir ma veste je ne sais pas comment fait Juju pour passer en Tshirt.

 

On commence la descente, un peu technique au début, je ne relâche pas, puis glissade sur les névés, les fesses sont bien fraiche, on enchaine sur la grosse descente.

C'est cool je ne lâche pas et on creuse avec une autre équipe sur ceux qui étaient avec nous au sommet .

 

Ravito.

Et ça repart, je temporise juste pour faire basculer les jambes en mode montée, puis on arrive à dépasser 2 équipes. Nickel Julien me booste un peu, ça doit lui faire plaisir de voir que j'avance un peu mieux aujourd'hui.

On bascule. Sur la fin de la descente on revient sur une équipe Compressport, on les passe en arrivant au Planay.

 

Allez dernier coup de cul à passer. Il fait un peu mal, mais j'essaie de tenir.

On finit par sortir sur la route forestière-piste de ski avant la dernière bascule (On y est passé avec Fredo et Olivier pour aller voir Juju sur la dernière étape de la PM d’hiver). Compressport sont juste devant nous. Je me mets en marche rapide. ; J'ai l'impression d'être plus efficace… Mais pourquoi bordel !!! C'est nul.

Et ça loupe pas dès que Compressort se remettent à courir il nous (me) lâche ! Et moi j'arrive plus à m'y remettre avec mon rythme de randonneur !

Dommage j'aurais dû au moins essayer de me mettre à courir dès le début... Vraiment dommage car à la bascule on est juste 200 m derrière Compressport et 2, 3 autres équipes. Mais le mal est fait et dans la descente finale sur Arêches (bien cuit quand même), je file à mon train, et on ne revient sur personne.

 

Allez c'est la ligne ! Pas loin des équipes de devant mais on (j'ai) pas réussi à faire la jonction.

 

En tout cas hyper satisfait de cette étape.

Ca fait du bien de retrouver des cannes, l'impression de moins avoir subi et surtout moins avoir freiné mon binôme !

 

Effectivement au classement, on est mieux qu'hier : 64 éme/220 – 5H34

Du coup au classement général après 2 étapes : je sais lus mais automatiquement on remonte !.

 

Trempage des guibolles dans la fontaine, puis c'est la « procédure » habituelle : retour au centre, douche, repas et massage.

Et là coup de bol énorme encore, je tombe sur la collègue de ma masseuse d'hier, hyper sympa, hyper consciencieuse, elle va vraiment passer beaucoup de temps, éliminer toutes les petites tensions dans toutes les jambes, bref me remettre vraiment à neuf. Immense merci à elle.

 

Briefing sur la place du Capitaine Bulle, repas du soir et dernier dodo.

 

Dimanche 3 juillet

 

Petite étape.

Mais ça promet quand même.

 

On se place un peu mieux, et ça part le couteau entre les dents. J'en donne tout de suite un peu plus.

Mode compet à bloc !

Petite descente sur Arêches, puis on attaque la bosse de la journée...

Bon à vrai dire je ne vais pas avoir grand-chose à raconter sure cette journée. Je me suis mis à bloc comme rarement, bref un gros tunnel rouge et puis c'est tout :-)

Je vois quand même la fin de la montée de la roche Parstire, somptueux et magnifique + les encouragements et cloches.

Je reste à bloc dans la descente. Alors que je me faisais un peu gratter dans la fin de la montée, je reprends de l'air dans la descente.

Petit coup de cul à mi-descente.

Ca revient un peu de nouveau mais je ne lâche pas, et Ju me pousse (et là ce n'est pas comme le premier jour, j’arrive à profiter de la poussée).

On rebascule et je remets un peu des watts, on recreuse un peu l'écart.

Je me pousse vraiment pour rien lâcher jusqu'au bout et pour que personne revienne.

On se prend un magnifique gamelle au même endroit avec Ju dans un gadoue mi-terre mi-bouse, je gueule mais bon on s'arrête pas pour autant et on file vers la ligne !

 

C'est fait !

Pierra Menta d'été in the pocket !

 

Hyper content de cette étape pour ma part. Ca faisait très longtemps que je ne m'étais pas rentré dans la couenne comme ça !

 

A l'étape on perd une place par rapport à la veille

65eme / 217 – 2H17

 

Au final

69eme / 217 – 13H02

 

3 jours intenses de courses !

Avec Julien, impérial !

Vivement notre prochain trip ensemble … L'UTMB où je ne ferais que l'accompagner pour son assistance. J'ai hâte de vivre cette assistance après avoir vécu cette course de l’intérieur. Et de vibrer pour mon Juju et avec lui !

 

En attendant on reste un peu au ravito, trempage des guiboles, échanges avec les potes à Juju, puis on file au centre s'enlever cette odeur de purin qui nous collent un peu :-)

 

Douche, je range ma piaule, charge la bagnole et file au centre du village en attendant Juju.

Puis on mange sur la place avec le pote à Juju, on hésite à attendre le podium, mais finalement un peu long à attendre je préfère tracer. Julien idem.

 

Fin d'une belle aventure commune !

 

Sur le retour je m'arrête à Faverges pour essayer de choper Yannick qui faisait le trail. Je rate son arrivée, mais on a le temps de se boire une bière... et fêter son high score de nouveau ! (Il me prend 8 min sur mon chrono de l'an dernier!!!)... Pffff voilà à quoi ça sert d'amener sur ses entrainements un petit jeune:-)

 

En tout cas cette Pierra Menta devait être un one shot pour cette année... mais comment essayer de ne pas envisager d'y participer l'année prochaine!!!

 

2 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 25-08-2016 à 19:23:41

6.675m de D+ en 3 jours, vous êtes des grands malades !!!
Bravo pour la perf' !

Commentaire de Philippe8474 posté le 26-08-2016 à 08:33:23

Merci mon brave
... En fait faut pas le dire mais c'est juste une colonie pour les grands avec activité montagne tous les jours :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !