Récit de la course : Ceven'Trail - Ultra du Bout du Cirque - 82 km 2017, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Ceven'Trail - Ultra du Bout du Cirque - 82 km

Date : 4/3/2017

Lieu : Le Vigan (Gard)

Affichage : 449 vues

Distance : 82km

Objectif : Se défoncer

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

16 autres récits :

Ultra du Bout du Cirque 2017

 

On nous avait annoncé un Ceventrail humide et ventilé, on n’a pas été déçu !!!!

Vendredi pourtant, lors du long trajet en voiture vers Le Vigan, je me demandais si j’avais bien pris les bonnes tenues. Le vent était déjà sensible mais les températures étaient printanières et le ciel plutôt dégagé. J’ai même pu sortir mon barda pour un petit pique-nique au cœur de Lyon a l’occasion d’un arrêt blablacar … Ça c’est gâté en arrivant dans les Cévennes en fin d’après-midi. Le ciel noir d’encre plombait au dessus du Vigan et ne laissait aucun doute sur la suite …

Confirmation au retrait des dossards ou je découvre que les prévisions météo annoncées ont contraints l’organisation à raccourcir la distance de l’Ultra à 82 km, avec un départ retardé à 8 heure du matin. L’équipe du Ceven’Trail maîtrise l’épisode avec le sourire, dans la plus grande sérénité …

Évidemment au Vigan je rencontre moins de visages connus qu’à Cornimont, Rouffach ou Kintzheim, mes repères habituels. Mais l’esprit trail est bien le même dans aux quatre coins de notre belle France . La Région Occitanie n’est pas en reste, loin de là. La pasta du vendredi soir est l’occasion de faire connaissance avec quelques nouveaux copains … Un irlandais venus des Pays Bas, un maraiché venu du Ventoux, quelques locaux. Nous sommes quelques-uns à squatter sur place, pour une nuit finalement plus longue que prévue (le départ était à l’origine prévu à 4h).

La grosse torchée nocturne a tenu toutes ses promesses, exactement dans le créneau prévu par la météo. Les conditions étaient bien meilleures à l’heure du départ justifiant ainsi les modifications de dernières minutes prisent par l’organisation … Au briefing le boss nous promettait même un temps sec et quelques éclaircies pour l’après-midi.

On y croit très fort ....

Encore sec le Poucet ....

En fait nous avons eu une pluie quasi incessante sur les premières heures de course, transformant les jolis sentiers proposés en ruisseaux, voire pire … J’ai furtivement aperçu un rayon de soleil en fin de matinée, pensant un instant que le plus dur était passé. J’ai même eu la sensation de sécher un peu … Mais en quelques minutes, alors que nous arrivions aux abords du col des Mouzoules (je crois …), un terrible orage de grésil accompagné d'un coup de vent à décorner les bœufs nous a plongés dans une sorte d’apocalypse !!! Avec les deux couches textiles mouillées sous l’imper, j’ai rapidement pris froid, mes doigts se sont engourdis dans les gants trempés. Impossible de choper mon bidon ou même remonter la tirette du kway … Un instant j’ai vraiment eu peur, avec une seule idée en tête : surtout ne pas s’arrêter et rejoindre au plus vite le ravito en bas. Sur la crête j’ai doublé quelques zombis en short, en pire état que moi. A cet instant dans mon esprit c’était évident : la course allait être arrêtée.

C’est dans ces conditions, en abordant la descente sur Arre que j’ai du “gérer” une envie tres pressante … En clair un plan “merdique” au plus mauvais moment, dont je vous épargne les détails !!! La dessus Dame Nature eu la riche idée de nous gratifier d’un soulagement dépressionnaire aussi instantané. Ce qui me permit de rallier le point de ravitaillement dans de bien meilleurs dispositions … C’était presque le printemps en arrivant à Arre où m’attendait mon sac relais avec des fringues sèches. Là j’ai pris tout le temps d’un changement intégral du haut avant de profiter de la soupe reconfortante et de la table largement garnie …

Quelques minutes vraiment bénéfiques pour regonfler le Poucet !!! Mais il faut déjà trouver par ou sortir de la salle, pas vraiment bien indiqué. Je quémande quelques explications, on m'indique il faut repartir en suivant la piste cyclable. OK facile. C’est tout plat, parfait pour repartir, je fonce. Passe le pont de fer en évitant les flaques, rentre dans le premier tunnel … Il n’y a pas de rubalise, mais bon, comme c’est tout droit … D’ailleurs je regarde derrière et ça suit. Il est long ce tunnel … au bout toujours pas de rubalise, mais un autre tunnel. Glups … Je me décide enfin à sortir le téléphone de son emballage étanche et j’appelle Gildas au PC … Ben oui, je me suis planté bêtement !!! Demi-tour, à fond dans le tunnel.

Effectivement, il y avait une petite flèche au sol sur la droite après 50 m de piste cyclable !!! Mea culpa … Toutes mes excuses à celles et ceux qui m’avaient emboîtés le pas. Sur le coup je suis un peu “chaud”, mais le retour sur les jolis sentiers aura vite fait de remettre la tête à l’endroit … On repart par une grimpette sévère pour retrouver une zone de Causses qui me rappelles le bon souvenir des Templiers. Le vent est à nouveau très présent sur ces chemins dégagés.

Peu avant de rejoindre le ravitaillement de Calo Rouge, alors que je commençais a traîner la savate, le leader du 60 km me dépasse comme une fleur avec un petit mot sympa. Je n'ai pas eu le temps de le reconnaître, je ne sais pas si c’est Manu Gault qui était déjà en tête à ce moment. Le gars déroulait une superbe foulée, parfaitement fluide. Il a plongé tel un chamois dans la descente suivante, dégageant une impression de facilité déconcertante … Un instant de grâce !!! Les poursuivants n’étaient pas mal non plus. A chaque dépassement, j’ai eu droits à des encouragements … Merci les champions.

La section suivante nous emmenait au cœur du cirque par le joli passage du Moulin de la Foux. Là encore j’ai douté souvent sur les longues portions sans rubalise le long de la rivière … Par bonheur j’ai pu bénéficier d’une furtive éclaircie en arrivant sur Navacelles et profiter de spectacle extraordinaire que nous offre la nature en cet endroit.

Passé le village de Blandas le parcours redevenait à nouveau plus roulant pour rejoindre le dernier ravitaillement. Un dernier gros coup de cul après Bez et c’est enfin la délivrance lorsque l’on bascule sur un gros bourg ou je pense trouver l’arrivée … Et ben non, au carrefour en bas le bénévole de faction m’indique qu'il reste encore 4km. C’est tout plat, mais que cela parait long, notamment avec le minuscule faisceau de la Petzl Tikka pour percer la nuit tombée … Compte tenu des nouveaux horaires de course, j’avais volontairement fait l’impasse sur la grosse Ferei bien plus efficace. C’est passé tout juste !!!!

Mon chrono final indique un temps de 11h26 avec une 39ème place un peu décevante …

scratch ultra bout du cirque

Les 4 premières féminines .... Bravo les miss !!!!

Les 5 premiers masculins ... Un grand bravo a Fabrice d'Aletto le vainqueur (en rouge) qui a magistralement géré son affaire !!!!

Le bilan du WE est cependant très satisfaisant, je suis ravi d’être allé découvrir cette très belle épreuve qui justifie parfaitement son réputation … Pas de fioriture au Vigan mais on y trouve l’essentiel : un superbe parcours, technique, sauvage, varié, une équipe d’organisation qui assure, des bénévoles souriants, une belle brochette de champion à l'esprit irréprochable,des prestation d'excellente qualité avec des ravitos impeccables mettant en valeur les produits locaux, une pasta et un repas d’après course copieux, une bien jolie veste, la possibilité de squatter sur place. Tout ça pour un tarif d'inscription vraiment modique, a des années lumières de ce que l'on peut voir parfois chez les "gros" !!!!

Qu'est ce qui pourrait être améliorer ??? La sono à coup sur. Et peut être un balisage un peu plus serré par endroit.

Bravo aux champions et aux anonymes rencontrés tout au long du WE … Merci à Gildas et toute son équipe.

J’espère avoir convaincu quelques copains pour la prochaine fois et y trouver le soleil !!!

C’est pas la porte à coté, mais c'est sûr : je retournerai au Vigan !!!

 

11 commentaires

Commentaire de boblardon posté le 09-03-2017 à 21:14:21

Merci pour ce résumé qui m'a replongé dans mes souvenirs de samedi, et félicitations pour ta course!

Commentaire de poucet posté le 10-03-2017 à 18:55:09

Hello Philippe. C'est vraiment une épreuve qui vaut le déplacement, une course pour toi !!!
39 ème c'est pas si mal, mais je pensais pouvoir mieux faire ... Mais c'est bien secondaire, cette course m'a enchanté !!!
Bonne saison à toi ... Tu t'es décidé pour les Pyrénées ???

Commentaire de poucet posté le 10-03-2017 à 18:57:12

Merci et bravo à toi également ... On s'est probablement croisé au départ ou sur la course. Bonne récup !!!

Commentaire de PhilippeG-543 posté le 10-03-2017 à 13:40:13

Bravo Poucet, toujours aussi agréable à lire ! :)
Ca à l'air chouette cet endroit, ce trail, tu donnes envie d'y faire un tour mais sans la pluie :-(
Comment ça un peu déçu de ta belle place, 39e c'est bien non ?
Au plaisir de te croiser et de te lire (j'ai toujours pas lu celui de l'Infernal, une option pour 2018...)
Bonne récup Gilles.
@+
Philippe

Commentaire de poucet posté le 10-03-2017 à 18:54:05

Hello Philippe. C'est vraiment une épreuve qui vaut le déplacement, une course pour toi !!!
39 ème c'est pas si mal, mais je pensais pouvoir mieux faire ... Mais c'est bien secondaire, cette course m'a enchanté !!!
Bonne saison à toi ... Tu t'es décidé pour les Pyrénées ???

Commentaire de PhilippeG-543 posté le 11-03-2017 à 10:26:49

Oui, bien décidé pour le GRP, signé :-)

Commentaire de poucet posté le 11-03-2017 à 12:31:50

Super ... On va suivre cette affaire de pres alors !!!!

Commentaire de PhilippeG-543 posté le 13-03-2017 à 10:16:38

Bien, bien mais faut pas s'attendre à un miracle :-) Si je m'en sors je tenterai bien l'infernal des Vosges en 2018.... Sinon je vais regarder ton programme pour voir ;-)

Commentaire de poucet posté le 14-03-2017 à 07:04:34

Hi hi ... pas encore fait le programme 2018, mais un remake de l'Infernal de dirait bien.
Pour cette année rien d'extraordinaire, je me limite à environ 100 bornes ...
https://www.i-services.com/membres/forum/messages.php?idsujet=1517401&pgi=1&sid=5744&uid=15020#is-page
@++++

Commentaire de PhilippeG-543 posté le 14-03-2017 à 08:54:46

Rien d'extraordinaire tu dis !
Punaise, j'ai été voir ton programme pour cette année: impressionnant, rien qu'à le lire j'en ai le tournis :-)
Je vois que tu continues à alterner longues courses cyclo et trails, certainement la réussite de ta très bonne conservation ?
(l'Aquaterra j'essayerai bien une année également)
Allez porte toi bien, bonne saison sportive et à une prochaine ;-)
Philippe

Commentaire de poucet posté le 14-03-2017 à 20:21:22

Merci Philippe. Bonne saison à toi ... A bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !