Récit de la course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Le Chalet des Mées 2017, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Le Chalet des Mées

Date : 7/7/2017

Lieu : Pinsot (Isère)

Affichage : 373 vues

Distance : 5km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un vendredi soir dans Belledonne :)

 

 

Un vendredi soir dans Belledonne :)

 

 

 

 

 


Et voici ma première Montée 2017 aux Refuges du Haut-Bréda avec ce CHALET DES MEES suite DNS la semaine dernière à l’Arpette pour cause de météo de motivation et de Trail de l’Epine le lendemain !!!

 

 

Première épreuve : trouver le lieu de départ. Je téléphone à Gilbert mais ça reste pas bien clair, et au final coup de bol je suis suivi par un 4x4 avec un trailer au volant, du coup je le laisse passer et le suis… sur une piste improbable… Un lieu de départ introuvable façon Barkley en Haut-Breda !!!

 

 

Sur place bien que ce soit introuvable on est vachement nombreux ! Je retrouve Doug et son pote, deux féminines, Gilbert et Stéphane bien entendu, et voici un moment fort de la soirée, un briefing comme jamais on en entend !!! « y’a un chemin sur la droite… bah c’est pas là » « y’a un parc à moutons en cours de formation, bah faut y aller » « j’ai mis mon 4x4 mais faut prendre en face », « on a mis des cloches en haut donc les premiers vous encouragez les autres », etc !!! Enfin pas de souci j’aurai bien quelqu’un devant moi me concernant !

 

La montée démarre fort, très très fort, je suis dernier au bout de 40 mètres, et à 100 mètres voici le single SANS BOUCHONS comme à Buis les Baronnies !

 

 

Et ça démarre DRE !!!

Je cale, bien entendu, et je suis déjà dernier !

Et ça y va avec Gilbert juste devant, prêt à me laisser passer, « JE SUIS MORT », ouais bah le sanglier tu sais que ça prend pas avec moi… Avant de comprendre qu’il a déjà fait la montée aujourd’hui !!!

Je reste lucide et le colle prudemment… Sauf que je n’arrive pas/plus à suivre, et devant pas d’excités du premier kilomètre, personne ne lâche, entre le traileur bleu, la jolie traileuse rose, et l’américain sans bâtons !

 



 

Et que ça chambre, « je t’ai connu plus fort le bouk », mais il avait prévenu Gilbert, "PAS DE QUARTIERS", c’est du battle-saucisson à mort.

 

Après ce premier kilomètre terrible en forêt (14’45 pourtant !), voici le pick-up du Gilbert, on file à droite puis dans une succession de lacet sur un chemin façon green de golf ( !!!) qui coupe la piste forestière. Et là sportivement c’est pas terrible pour le Bouk !!! Le Gilbert sanglier fait la jonction avec les deux de devant, et je suis relégué à pratiquement une minute, et plus de forêt mais le cagnard, bouuuuh

 

 


Mais le saucisson c’est jusqu’en haut !

 

 

Fin de ce tronçon on rejoint la piste forestière qu’on a sur 500 mètres, l’occasion d’essayer de relancer…

 

 

On rattaque un single en forêt, et finalement, petit à petit, c’est Gilbert qui perd du champ… Aucune gloire car ce grand champion a 1.000m de D+ en plus que moi dans les pattes !! Juste l’envie de me moquer de ses chaussettes roses, et la crainte quand même qu’il bluffe un peu et que c’est pas fini, sachant qu’on devrait mettre 1 heure.

 

 

Et plus loin je remonte sur Philippe, ah non c’est pas Philippe il lui ressemble mais c’est Lionel, pas trop envie de prendre le relais quoique ça mettra un coureur entre Gilbert et moi, on joue la lanterne rouge quand même !

 


 

Soudain on arrive dans un alpage, ouille heureusement que je lève la tête je vois les deux bonhommes de devant prendre dré dans l’alpage ah ok on va faire pareil, mais surtout… On voit tout un groupe en fluo là-bas plein sud !!! Mais depuis combien de temps ils sont tous arrivés là-bas ! Il doit bien nous rester 10 bonnes minutes d’ascension

 

 

Et surtout j’ai deux coureurs aux fesses il faut pas lâcher, et le gosier bien sec.

 

 

Ca se termine par un joli single (tronçon de l’Echappée Belle !!!), avant le mur final, ouf, ça va tenir et j’en termine en 58 minutes au fameux CHALET DES MEES !!!

 


 


On est 35 crétins plein soleil avec un sourire ébahi, heureux d’être là ! On file vers la rivière en contrebas remplir les gourdes, c’est un vrai nectar……

 

 

Tant qu’à faire, le retour se fait par un autre itinéraire, continuant comme ça un bout du parcours « roulant » de l'Echappée Belle, avec une douce pensée pour le Dude qui a traîné ses baskets ici en 2013, ainsi que notre Cyss en 2015 voire JUCB le champion 2016

 


Et pour conclure : le final c'est l'apéro avec des mets et autres boissons apportées par tous, on refait la course et on parle des projets en cours, sportifs… ou juste humains et associatifs

 

4 commentaires

Commentaire de novass396 posté le 14-07-2017 à 23:45:17

Superbe recit ,merci!Avec Dark Funeral,on s’y croirait

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 14-07-2017 à 23:47:46

Ca arrive, ça arrive !

Commentaire de Noruas posté le 18-07-2017 à 08:14:29

Avant avant dernier!!! Tu as pris de l'EPO?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 18-07-2017 à 14:46:55

A l'issue d'un digne combat !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !