Récit de la course : Les Soirées de Saint Maur les Fossés - 3000m 2021, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Les Soirées de Saint Maur les Fossés - 3000m

Date : 7/7/2021

Lieu : saint maur des fossés (Val-de-Marne)

Affichage : 154 vues

Distance : 3km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Clap de fin des soirées 2021 et ultime RP

Récit disponible avec photos à venir sur mon article regroupant mes quatre épreuves aux Soirées de Saint-Maur 2021 : Soirées de Saint-Maur

 

 

Mercredi 7 juillet
3000m

Quatrième et dernière soirée de Saint-Maur pour cette année, ma sixième et dernière épreuve sur piste de la saison et je compte bien faire le 6/6 en records personnels battus ! Celui de ce soir n'est pas le plus dur à attaquer puisque je n'ai qu'une seule marque officielle sur 3000 mètres, il y a 2 ans, en 10'34. Sur mes récents 5000m, je suis passé aux 3000 en moins de temps que cela mais sait-on jamais... L'objectif, c'est de s'approcher le plus possible des 10 minutes voire de passer en-dessous. J'en suis capable mais de là à le faire vraiment, il y a une belle marche.

Comme d'habitude, le spectacle qui précède ma course est très sympathique avec de belles séries de 1500m et la très jolie performance de Wanis, vainqueur de la finale 7 en 4'15. Puis, il y a le 3000m féminin avec les 12'12 de Marie-Gaëlle qui explose son RP sur la distance. Suivent les deux premières séries de 3000 masculines avec des chronos impressionnants dont les 3 et 4èmes meilleures performances françaises de la saison, rien que ça.

Et pour une fois, je ne suis pas dans la dernière série, je suis dans la troisième des quatre finales. Après un bon échauffement fait aux côtés de Laurent et Nathan qui courront dans la quatrième série, c'est donc à mon tour de m'aligner au départ. Et ce n'est pas si simple ! Nous sommes nombreux (24 partants) donc tassés et je ne suis pas aidé par un jeune du club de Saint-Maur qui n'hésite pas à se mettre carrément devant moi et manque de peu de me mettre des coups de pointes au passage.

Au signal "à vos marques", nous avançons jusqu'à la ligne et je peine à me faire une place. Je décide donc de ne pas prendre le risque de me faire chahuter dans le trafic et laisse partir tout le monde, ce qui n'est pas une bonne chose pour mon objectif chronométrique du jour. Je me retrouve donc rapidement en avant-dernière position des coureurs partis à la corde, avant que ceux partis à l'extérieur ne puissent se rabattre. Enfermé au couloir 1, je parviens tout de même à remonter quelques concurrents et à me replacer, non sans mal.

Cela a le mérite de ne pas me faire partir trop vite, au moins. Premier 200 en 38 secondes puis passage au 600 en 1'55 et au 1000 en 3'15, c'est nickel. J'ai perdu quelques secondes en étant obligé de laisser un coureur me passer devant pour ensuite le contourner et le dépasser par l'extérieur car autrement, j'étais bloqué entre lui et le coureur me précédant. Je les double donc tous les deux et me retrouve seul à chasser derrière le gros groupe de 14 athlètes partis devant. Dommage, j'aurais bien aimé accrocher ce peloton mais c'est trop tard, le trou est fait quand je me libère du piège dans lequel je suis tombé.

Je fais un deuxième 1000 moins rapide mais plutôt bien géré, en solitaire. Les sensations sont bonnes mais tenter de revenir sur le groupe de devant serait trop brutal et risquerait de me coûter beaucoup en énergie. Je maintiens donc mon allure à 3'20/km, au feeling. Je ne regarde plus la montre (contrairement au début de course où je sentais que je partais sur un faux rythme alors qu'en fait, c'était mon allure souhaitée) ni même le chrono quand je passe sur la ligne d'arrivée. En revanche, je profite bien des encouragements de Laurent, Nathan, MG et Youssef de l'USTA mais également de personnes que j'ai pu croiser auparavant. Quelle ambiance sympa !

Allez, Youssef me dit qu'il ne faut pas que je m'endorme car j'ai un peu ralenti donc je relance pour tenir bon d'autant que je me sens encore plutôt bien. Evidemment, c'est tout sauf simple, à cette vitesse, pour moi qui n'ai pas l'habitude de soutenir ce rythme aussi longtemps. Mais ce soir est un bon soir. Je rattrape le fameux jeune coureur de Saint-Maur qui m'a bien embêté au départ, tiens donc... Il a été lâché par le groupe de devant tandis qu'un autre gars a carrément abandonné donc me voilà désormais 13ème. Aux encouragements des gens présents autour de la piste, je comprends qu'un autre coureur - celui qui me bloquait en début de course et que j'avais dû laisser passer pour le dépasser - est en train de me reprendre donc j'en remets un peu pour qu'il ne me double pas.

Derrière, je sais grâce aux photos de Joël que le jeune de Saint-Maur n'a pas réussi à nous suivre mais est resté à quelques mètres, si bien que dans le dernier 400, alors que j'ai suffisamment de jus pour accélérer et distancer celui qui était revenu sur moi, sans le savoir car je ne me retourne pas, c'est finalement bien le coureur de Saint-Maur qui va être une menace pour moi. Je le sais grâce aux encouragements de ses amis venus le voir alors merci à eux, du coup. Je ne lâche rien, je poursuis mon effort à 200 mètres de la ligne et j'accélère encore un coup dans les derniers 100 mètres pour être sûr de finir devant lui.

Je suis triplement content d'y être parvenu :

1 - car je n'aime pas du tout me faire doubler dans la dernière ligne droite, je suis plutôt un adepte de l'inverse, appréciant produire un effort permettant un bon finish ;

2 - rien que pour ne pas donner raison aux potes du jeune local qui lui disaient de me "bouffer" pour le pousser à aller me chercher mais non, il n'en est pas question ;

3 - comme une vengeance - mais juste avec les jambes - de la façon dont il m'a tassé au départ. J'aurais pu jouer des coudes et risquer une chute comme le font certains mais j'ai préféré jouer la prudence et l'emporter dans mon duel face à lui sans avoir à bousculer...

Mais surtout, mission totalement accomplie puisque je termine 13ème/24 en 9 minutes 49 secondes et 44 centièmes !! Non seulement sous les 10 minutes mais même sous les 9'50 ! Quelle satisfaction ! Et quel chouette clap de fin de cette courte mais intense saison sur piste. A présent, direction la montagne !

Nathan et Laurent font eux aussi une belle course en série 4 en établissant leur première marque officielle sur 3000m avec 11'04 pour Nathan et 11'12 pour Laurent après avoir fait course commune, Nathan ayant suivi Laurent avant d'attaquer dans le dernier 400.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !