Récit de la course : Alençon-Médavy 2007, par Mustang

L'auteur : Mustang

La course : Alençon-Médavy

Date : 25/3/2007

Lieu : Alencon (Orne)

Affichage : 1484 vues

Distance : 15.4km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

22 autres récits :

Alençon-Médavy

Y a le Lutin d’Ecouves qui m’a traité de dégonfler l’autre jour à Granville ! Bon lundi, je fais un tour de ville un peu vite pour voir où ça en est ; pas trop mal. Alors, je m’inscris le mardi en dernière minute à Médavy ! Je ne dis rien à personne même pas à ma moitié que je participe à ce Médavy!!
11h54, je pars en footing vers la ligne de départ. Evidemment, que des têtes connues. L’ambiance est là ! On se salue ; ça commence à se chambrer. Me voilà avec les copains au plus prés de la ligne de départ. 12 h30, le peloton se compacte. Les commentaires au micro de Gérard forment une bouillie sonore. 12h45, la tension monte, mine de rien !. Les sacs poubelle volent. 12 H 50, on libère les dossards réservés de leur enclos. Ils tournent devant nous comme désemparés devant cette masse de 3 500 coureurs. 12 H 58, le filet se lève… ah, c’est le départ ?? pas de coup de pistolet ?? vite , je déclenche mon chrono .. Bon, et bien, il va falloir y aller. Le départ est toujours presque silencieux, c’en est presque impressionnant. On est déjà boulevard Colbert. Sur les trottoirs, c’est pas la foule compacte ! Y a même plus la nacelle à Lancrel pour photographier le flot. Tout se perd. Au km 2, suis en 8 mn 05. Heu, un peu vite pour moi mais ça semble être bon, je vais essayer de tenir un rythme dans ces eaux-là. Chacun prend son allure. Voilà les Fourneaux, on me salue !! c’est toujours ça à prendre pour franchir cette première bosse. Ensuite, c’est la campagne. Y a bien longtemps que j’ai couru à ce rythme !! Allain puis Joël le parisien m’ont passé. Suis descendu en 4’30 au kilo, ça me convient bien ! Beaucoup de monde de connaissance dans le public !! Voilà la côte des Ragottières. Elle passe bien surtout qu’ensuite on a une descente. Je passe les 10 km en un peu plus de 43 mn. Je ne m’arrête à aucun ravitaillement comme d’hab ! Voilà la forêt. J’aperçois la maillot jaune et noir de Jean-Claude et celui également d’Allain. Voilà deux bons motifs pour me motiver. Je suis dans le flux, ça me convient bien et me rassure aussi à la fois. J’aborde la côte dans de bonnes dispositions. Faut pas trop se poser de questions ! Doucement, je remonte sur Jean-Claude. Je connais chaque mètre du parcours. Voilà l’arche du dernier kilomètre. Wihl est là avec son appareil photo. Je lui balance son bonnet que je portais. Il n’a pas bien compris ce qui lui arrivait lorsque celui-ci lui arrive à ses pieds ! Dans le même temps, y a le staff Fontaine et compagnie qui hurle les encouragements. Allain est tout près. Dernier cent mètres, on arrive ensemble en 1 h 11mn. Pas trop mal comme séance de vitesse sans trop de préparation spécifique. L’arrivée à Médavy est toujours extraordinaire. Les coureurs sont tout à leur joie d’en avoir terminé ! Voilà un Médavy de plus !

3 commentaires

Commentaire de zakkarri posté le 25-03-2007 à 19:11:00

Bravo mustang pour cette course !
Tu es parti vite, avec l'oeil rivé sur le forerunner ... non ? )))))))
Bonne récup !
zak.

Commentaire de electron posté le 26-03-2007 à 11:32:00

Un bien ancien souvenir cette course.
Ce fut longtemps une course phare de mon club, avec un déplacement en groupe

Mais c'était y'a... fouyaaaaaaaaaaaa fin 70 début 80...

En tous cas, joli chrono, parce que de mémoire , j'ai souffert dans la montée !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 04-04-2015 à 14:00:24

J'étais devant ? Rassure-moi !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !