Récit de la course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 47 km 2007, par eric41

L'auteur : eric41

La course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 47 km

Date : 1/4/2007

Lieu : Auffargis (Yvelines)

Affichage : 3164 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

En ce dimanche 1 Avril direction Auffargis dans les Yvelinnes pour la cinquième édition du Trail de la Vallée de Chevreuse.
2000 m de dénivelé en région parisienne cela à de quoi surprendre. Mais quelques heures plus tard ce n’était pas un poisson d’Avril et mes muscles s’en souviendront longtemps.

Après un voyage sans encombre je fais la connaissance d’Agnès59 au retrait des dossards. Je suis ravi de rencontrer une kikoureuse qui vient de courir la Mauritanienne 200. Taz et Audrey59 sont aussi là en temps que bénévole.
Dans la salle qui sert de vestiaire, surchauffée, je salue d’autres coureurs dont Domi (Monstertruck) et Michel (Electron). Tout le monde s’affaire tranquillement et se dirige vers l’arche de départ.

Le parcours est annoncé à 48,9 km et 1800m de dénivelé. Tiens, tiens déjà presque 2 km en plus. Une première boucle de 16 km avec 700m de dénivelé et une grande boucle de 32,9 avec 1100m de D+.
La première boucle a l’air plus costaud alors prudence.

Mais de prudence point y en eut. A 7h15 les traileurs sont lâchés et nous entrons immédiatement dans la forêt que l’on ne quittera pour ainsi dire jamais. Nous allons enchaîner les montées et les descentes comme d’autres enfilent les perles. Le parcours est magnifique sur des petits sentiers à flanc de colline dans cette magnifique forêt de Rambouillet. Je suis le flot des coureurs qui, en file indienne, avale les difficultés durant cette première boucle seulement perturbé par la fuite d’un chevreuil et par la très belle vue plongeante de l’abbaye des Vaux en Cernay. Sans trop m’inquiété je boucle cette première partie en 1h50 en m’arrêtant juste pour prendre un verre d’eau au ravitaillement.

Dans la deuxième boucle deux ravitaillements en solide sont prévus (26 et 39). Premier objectif rallier ce premier point sans être trop entamé.
La file des coureurs s’est espacée. Je continue à courir comme je le sens sans m’occuper des autres. J’ai plus trop en mémoire cette grande boucle mais le parcours est toujours aussi charmant. Un peu de tourisme à la vue du beau château de Dampierre, des passages près d’étangs, de petites rivières et toujours de grosses buttes à gravir et à dévaler. Le ravitaillement se fait attendre. Annoncé au 26 ième il sera au 29 ième à mon GPS. L’arrêt s’impose bien que j’ai prévu d’être autonome. Ces quelques minutes devant un verre de coca et à grignoter quelques Tuc font du bien.

Et c’est reparti pour une boucle de 13 kms qui nous fera revenir à ce point de ravitaillement. Les jambes se raidissent au fil des enchaînements montée-descente mais rien de grave jusqu’au 34 ième où je sens une grosse douleur dans le quadriceps droit. Madame la crampe s’invite au voyage. Je n’en mène pas large car il reste 15 kms (en fait 18). Il faut passer en mode économique. Les montées au ralentit en évitant de soulever la jambe et les parties « planes » au trot. Allez 3 heures à tenir à ce régime pour rentrer. Ne pas se laisser submerger pas les douleurs et s’appliquer à trottiner en rase-motte.
Evidemment beaucoup de coureurs me doublent et je m’écarte pour laisser passer les coureurs en meilleur état que moi.

Je réussis à rallier le troisième point de ravitaillement en me m’arrêtant que deux fois pour étirer le quadriceps avant que la crampe ne me cloue sur place.
Il n’y a plus de salé mais je m’enfile trois verres de coca avant de reprendre la route.

Cette dernière partie est le retour de la boucle de 16 km et je la trouve bien longue. C’est certainement parce que je souffre car je ne vais mettre « que » 1h35 pour parcourir ces 10 derniers kilomètres. Un seul arrêt étirement, les montées toujours aussi lentement, les descentes avec un certain relâchement ne me font pas mal aux cuisses et le trot pour avancer.

C’est avec un grand plaisir que je franchis la ligne en 7h23 (152/490). J’ai réussi à rallier l’arrivée malgré ces douleurs physiques et c’est une belle victoire.
Je retrouve Taz et Domi au ravitaillement. Ils me trouvent un peu pâle et même le bisou de Sandrine n’y fera rien. J’ai vraiment puisé au fond de moi pour terminer cette course.

Je ne peux que m’en prendre à moi-même car je n’avais pas d’entraînement spécifique pour cette course. Je n’ai fait qu’un peu de renforcement musculaire des cuisses pendant un mois et c’était largement insuffisant.
Il faudra que je me « bouffe » du dénivelé si je veux aller au bout des Templiers fin Octobre. Je n’ai pas un terrain propice car la forêt solognote est plate de chez plate mais il faudra bien que je trouve une solution.

L’après course fut un grand moment avec l’anniversaire d’Agnès, le rassemblement de coureurs des différents forums de course à pied et du tirage au sort où j’ai eu la chance de gagner un camelback.


Merci aux organisateurs pour ce magnifique parcours.

6 commentaires

Commentaire de L'Castor Junior posté le 04-04-2007 à 13:55:00

Salut Eric,
Merci pour ce CR et bravo quand même pour la perf', car l'absence de prépa spécifique sur ce trail relevé était un handicap certain.
Rassure-toi, le D+ à Bures est bien plus abordable ;-))
A bientôt !

Commentaire de gdraid posté le 04-04-2007 à 14:06:00

Belle course eric41 !
Je comprends mieux pourquoi, il y eut si peu d'abandons chez les Kikoureurs.
agnès59, audrey59 et taz28 vous attendaient, les bouteilles, les crèpes, les bonbons à la main, et les bises aux lèvres ...
JC

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 04-04-2007 à 20:22:00

Bravo Eric pour être aller au bout de ces 49 km !
Et ça malgré la douleur, quelle belle leçon !
Je reste toujours épatée par ces parcours si longs...
Mais comment fait-on pour courir près de 50 km ???
Merci pour ce joli récit et bon repos maintenant.

NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de _azerty posté le 05-04-2007 à 20:41:00

Bravo Eric

ne t'inquiete pas trop pour les Templiers. Certes, ce ne sera pas une balade mais sincèrement je crois que tu as fait plus difficile en ce beau WE ensoleillé en IDF.

Tu viens de découvrir l'un de nos terrains de jeux, on y court le jour, la nuit, par beau temps mais aussi sous la pluie et dans la boue. Mais c'est toujours un régal

Félicitations pour ta performance, bonne récupération et à bientôt.

Domi

Commentaire de agnès78 posté le 06-04-2007 à 00:39:00

Merci éric pour ce CR et BRAVO pour ta course... je vois que tu as apprécié les montagnes russes de ma Vallée de Chevreuse... je suis très contente d'avoir enfin fait ta connaissance... Je me souviendrais longtemps de mon 30ième anniversaire grâce à vous tous! Encore MERCI et BRAVO!
A très bientôt, j'espère
Bises
agnès

Commentaire de Say posté le 13-04-2007 à 23:48:00

C'est étonnnant comme tous les récits montrent à quel point on a pu puiser dans ses réserves pour finir cette course. Merci pour le tiens. Encore une course à cocher sur le calendrier... 2008!

A peluche

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !