Récit de la course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 47 km 2007, par stef73

L'auteur : stef73

La course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 47 km

Date : 1/4/2007

Lieu : Auffargis (Yvelines)

Affichage : 3109 vues

Distance : 47km

Objectif : Se défoncer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Vallée Chevreuse 2007 : La saison de trail est lancée !

Bon, après un hiver pas mémorable du tout, hormis une grande sortie en Belledonne, il était temps de remettre un peu les baskets.
Surtout que le programme de Trail pour 2007 est ambitieux avec 2 évènements majeurs pour moi :
- Le Raid du Mercantour (102km 6600m D+) le 16 Juin
- UTMB (163km et 9000m D+) le 24 Août

Profitant d'être à Paris pour le boulot jusqu'à Samedi soir, je prolonge ce séjour pour aller faire le Trail de la Vallée de Chevreuse, que je lorgne du coin de l'oeil depuis 3 ans !
C'est une course dans la région parisienne de 47km annoncés (en fait 53km) avec 2000m D+, qui se court cette année le 1er Avril.
La particularité du dénivellé de cette course, c'est qu'il est composé de 90 bosses !!!
Un parcours bien exigent où il faut sans cesse relancer.

Etant membre UFO (Ultrafondus) regroupant pas mal de passionnés de course à pied au delà du marathon (42,2km); je fais la connaissance, par bias du forum, de Cyril, qui va me conduire jusqu'à Auffargis (78).

Après 1 heure de route depuis Paris à bien discuter de l'Utmb 2006, ... et de notre passion commune, nous arrivons au départ de la course.
Grâce à Cyril, je fais la connaissance de pas mal d'UFO de la région parisienne que je ne connaissais que via le forum (une autre rencontre au sommet, le même jour que Skitour !)
L'ambiance est super conviviale.

Après 3 grosses journées de boulot sur Paris (Salon - Porte de Versaille), je suis un peu inquiet de mon état de forme.
Surtout que toutes les nuits de la semaine ont été très courtes et mon alimentation plus que ... non adaptée !
Mais bien content de me retrouver ici, avec tous ces passionnés et enfin dans la nature !!! (J'aime bien Paris, mais bon ...)

Je me place dans les 1er lignes, histoire de ne pas me faire coincer dans les singles tracks au bout de 500m.
7h15 : le départ est donné !
Je pars calmement mais me laisse quand même entrainer par la course.
Au bout de 10mn, je dois être dans les 60-70 premiers (sur 580 partants).
Nous enchainons les montées et descentes raides entrecoupées de quelques plats dans un superbe cadre.
Les sensations sont bonnes et je double facilement à la descente pour me faire reprendre sur le plat.
J'arrive au 1er ravitaillement (16km - 700m D+) en 1h41mn.

Je bois 2 petits verres d'eau, et au bout de 20 secondes me voilà reparti.
Je surveille en permanence mon cardio pour essayer de ne pas monter dans le rouge, ce qui est mon gros point faible, et qui me provoque en général des arrivées dans la douleur !

Au bout du 24ème kilomètres, je commence à ressentir une gène à l'arrière de la cuisse droite, comme une sorte de crampe.
Je décide de boire plus régulièrement (ce que je n'avais pas assez fait) et je prends un cachet de sportéine.

Au 26km, c'est en reprenant une route forestière à plat, que la crampe à l'arrière de la cuisse gauche se déclanche !
Et mince, je me sentais en forme !
Est ce que je vais souffrir pendant les 20 km qu'il reste ???
Je fais vite le calcul : 3 heures pour arriver ici + 4 heures en marchant pour faire les 20 derniers km : cela ne m'enchante pas du tout !
Je m'arrête, m'étire bien, reprends un sportéine et repars doucement.
Cela a l'air de tenir et je continue à bien boire.
Heureusement, on reprend les montagnes russes et pendant les montées/descentes, je ne sens pas la crampe revenir.

J'arrive au ravitaillement du 28km (en fait 29,5km).
Heureusement, je n'avais plus d'eau depuis 10mn.
Le moral est bon. J'apprécie beaucoup le lieu très sympa et les bénévoles sont vraiment attentionnés.
Après avoir rempli ma poche à eau et mangé 2 bouts de bananes et 2 verres de coca, me voilà reparti.
On nous annonce qu'on repasse à ce ravitaillement au 40ème kilomètre.

Le profil du parcours est toujours le même : succession de montées/descentes assez raides et quelques portions de plat.
La crampe est toujours sous-jacente mais je n'arrête pas de boire histoire de ralentir sa venue.
Ce bout de parcours est vraiment difficile mais je garde ma place et remonte de temps en temps quelques coureurs.
Au 41ème kilomètre, je passe la deuxième féminine en pleurs. Elle a les jambes remplies d'acide et ne peut plus courir. Mes encouragements n'y feront rien, elle décide d'abandonner.
Au 42ème km, toujours pas de ravitaillement !
Au 43ème km, toujours rien ! Je commence à trouver vraiment le parcours un peu long et une arrivée à cet endroit m'aurait bien plu !
Val (un UFO très sympa) me double juste à ce moment là. Encouragements mutuels.
Au 43,8km, j'arrive enfin au ravitaillement.
Je prends un peu plus le temps pour bien m'hydrater et me restaurer.

Puis je repars doucement.
Je me retrouve seul, les distances entre les coureurs étant assez importantes.
Je sens que cela risque d'être difficile et décide de mettre mon Ipod en sélectionnant les musiques qui donnent bien la patate !
C'est la 1er fois que je l'utilise en compet et j'ai un peu des scrupules. Mais bon ...
Ca marche !
Je prends un bon rythme et je vais bien enchainer les 9km restant en me faisant plaisir avec de bonnes sensations.
Bien sûr, le rythme n'est pas le même et les jambes sont bien entamées ... mais le moral est au beau fixe.
500m avant l'arrivée, j'arrête l'Ipod et je savoure les encouragements et l'arrivée.
Je passe la ligne en 6h24mn et en 59ème position (sur 580 partants)

Bien content de ma course avec une aussi grosse semaine de boulot et une hygiène de vie catastrophique ces derniers temps ;-)

Discussions avec les UFO, félicitations à l'organisateur pour ce parcours de toute beauté et bien exigent.

Et bien, il n'y a pas que dans les Alpes où il y a des beaux trails !
Il suffit d'aller voir dans la vallée de la Chevreuse.
Avis aux amateurs.

3 commentaires

Commentaire de JLW posté le 12-06-2007 à 22:02:00

Merci pour ton récit de ce trail exigeant et qui fait fureur autour de Paris. Ta perf aussi est sympathique, et la prochaine fois avec un programme moins chargé la semaine précédant tu seras vraiment aux avant-postes.

Commentaire de corto posté le 13-06-2007 à 09:10:00

Super ton CR. J'y étais aussi, avec les memes souffrances morales que beaucoup d'autres.

Si je peut me permettre de t'en conseiller un autre plus dur et de nuit, c'est au mois de Décembre: L'O'rigole: regarde dans le calendrier c'est dans le 78. Je suis sur que tu aimeras ce 72km équivalent à une piste noir de ski.

Commentaire de speedtrailer posté le 09-09-2007 à 19:45:00

merci pour ce récit, j'y était et ce CR ma rapelé cette superbe course de début de saison. J'en ai de super souvenir et j'y retourne l'année prochaine

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !