Récit de la course : Off - Ultra de la Révolution 2004, par electron

L'auteur : electron

La course : Off - Ultra de la Révolution

Date : 14/7/2004

Lieu : Paris 11 (Paris)

Affichage : 860 vues

Distance : 75km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Ultra off de la revolution

Il est un peu bizarre notre ami Ufoot.

Nous proposer, comme ça, une petite sortie en courant qui partirait de la place de La Bastille pour se terminer au château de Versailles.

Quand on sait qu’en plus, il prévoit de faire cette sortie le 14 Juillet, ça fait limite révolutionnaire ça !

M’enfin ! A 4h du mat’, je me suis retrouvé avec quelques autres UFOs place de la Bastille, au milieu des restes des bals populaires et des traditionnels absorbeurs de bière, vin et autres spiritueux qu’ils n’avaient visiblement pas encore tous fini de digérer, pour relier Versailles en passant par le nord de Paris et la forêt de Montmorency !

On est tous d’accord. Il doit être possible de faire plus court entre les deux. Mais voilà, on ne cherchait pas forcément à faire court !


Ultra...

"Element savant signifiant "au delà" ou "très" "
(Le Robert)

Ultra...

Ultra Révolutionnaire... Avec cette idée de relier la Bastille à Versailles le jour même du 14 Juillet ! De ce côté, Ufoot va devoir faire quelques progrès en orientation. Il devait exister un tracé plus court ;-)

Ultra Urbain... Avec de nombreuses traversées de villes, de tronçons au milieu du béton et des habitations.

Ultra Aqueux... Non pas à cause de la météo (rien que du soleil) mais plutôt en raison des fleuves, canaux, lacs, étangs et robinets dans les cimetières rencontrés tout au long de ce périple. Qui a dit que l'Ile de France était aride ?

Ultra "Space"... surtout certains tronçons du début de parcours du côté de St Denis. Même en plein jour, je ne sais pas si j'y serais passé seul !

Ultra Bitume... Un peu plus que n'en pouvaient supporter mes rotules grinçantes !

Ultra Vert... Quel plaisir que ces petits sentiers dans les forêts.

Ultra Lent... surtout l'Electron... Pas vraiment en phase avec l'allure du groupe. Les 3 premières heures sont avalées à 8km/h de moyenne, arrêts et marche comprise. Donc on courait facilement à 10 ! Du coup si j'essaie de prendre mon rythme d'ultra (ce que je ferai un peu plus tard) je vais hélas ralentir tout le monde !

Ultra Fractionné... Au grand désespoir d'Enzo auprès du quel je m'excuse ! Lui, son truc c'est l'allure hyper régulière... (il n'est pas centbornard pour rien) Pas moi...

Ultra UFO... 4 UFOs + un "futur" au départ et rencontre pour la première fois d'Enzo ! (les autres, je les connaissait déjà)

Ultra bien organisé... Merci à Ufoot pour cette sortie. du beau boulot !

Ultra Ultra... 82km pour ceux qui arriveront au bout ! 41+2+9 soit 52km pour le ch'tit Electron. Pratiquement 2 fois mon kilométrage hebdo en une seule sortie.

-_-_-_-_-_

Vendredi 13 Juillet 22h30. Avec Mme Neutron, nous quittons la terrasse à laquelle nous nous sommes installé pour boire un petit café. On se dirige vers le par cet les terrasses du château de St Germain en Laye où se déroule le Bal et où sera tiré tout à l’heure le feu d’artifice. Rien de bien extraordinaire là dedans si ce n’est que cette occupation nocturne va me faire aller au lit vers 0h30 en cette fatidique date du 14 Juillet 2004…

02h30 J’ai l’impression de n’avoir dormi que 15mn… Je resterais bien au lit, mais bon, j’ai des trucs à faire… je m’habille, me lave rapidement et descend me faire un petit dej’ spécial ultrafond… Un croissant et une tasse de chocolat ;-)) J’ai d’ailleurs à peine le temps de goûter au chocolat que Bottle arrive … Tant pis je mangerai le croissant dans la voiture…

Un crochet par Houilles pour récupérer le P’tit Mimi, puis un passage à Argenteuil pour attraper au vol Ufoot, et nous voilà parti pour Paname.

On passe porte Maillot, puis on se risque sur les Champs. Coup de bol à cette heure là, les militaires n’ont pas encore coupé la circulation. Arrivée à République on gare la voiture dans le parking de Bottle.

Et nous voilà, dans les rues de Paris, vêtus de tenues étranges sous le regard étonné (pour ne pas dire plus) des derniers balpopulassiens !

Au fait, mais on fait quoi ici nous ???

Ah oui, c’est de la faute à Ufoot !

Il a toujours rêvé de jour à la révolution française, alors aller à pieds comme au bon vieux temps de la Bastille jusqu’au château de Versailles, ça le tente. Bon, pour que ça fasse plus " vrai ", il a décidé de faire ça le jour même du 14 Juillet !

Là où le bas blesse, c’est que Ufoot, il est pas très fort, ni en histoire, ni en géographie… parce qu’à l’époque, je ne pense pas que les révolutionnaires aient eu besoin de passer par La Villette, St Denis, Enghien, Montmorency, St-Germain-en-Laye et Marly pour arriver à Versailles… Il devait y avoir plus court quelque part !

Bon, reprenons,

Premier boulot, aller au vrai point de départ. On a garé la voiture à République et le départ, le vrai de vrai est Place de la Bastille. On se fait les 1,7 km au tout petit trot et on arrive sur une place où traînent encore pleins de gens pas toujours très frais.

Petite photo sur les marches de l’Opéra Bastille, et hop, c’est parti pour un périple qui va nous occuper une bonne partie de la matinée !

On commence à remonter vers République (oui je sais, on en vient mais c’était vital de passer quand même à La Bastille… Question de principe !), puis on remonte le canal St Martin… On longe tranquillement le Canal jusqu’au environs de La Villette mais sans trop traîner car nous devons récupérer un 5ème élément en la personne d’Enzo.

Le rendez-vous est fixé sur les quais du canal, mais juste avant d’arriver sur place la route est bouclée par un Bal des pompiers (ou plutôt ce qu’il en reste !). Toute la largeur de la rue est grillagée. Bon comme le bal est termine, ils vont bien nous laisser rentrer. Pas de soucis, on se fait même encourager par quelques pompiers. Arrivé au bout du bal, là c’est totalement grillagé ! ! ! " Heu, comment on sort m’sieur ? ". " Bougez pas j’vais vous pousser l’grillage " nous réponds un gentil pompier. Enfin gentil tant qu’il reste à la caserne. Je l’imagine en train de partir en intervention pour aller chercher un noyé. Un coup de bouche à bouche et le noyé passe de l’asphyxie au comas éthylique ;-)))

Bref, quelques centaines de mètres plus loin nous retrouvons quand même Enzo

Et c’est reparti. C’est quand même super sympa Paris la nuit…

On remonte le canal, puis Stalingrad, puis direction La Villette. Au passage on se fait doubler par une sorte de Kenyan, en tenue de ville et visiblement plus pressé que nous de rentrer chez lui !

L’allure est plutôt cool, et on avance pas mal (je trouve).

Passé La Villette, on continue le canal en direction de St Denis. Là c’est assez étrange. Bon, certes les quais sont en cours de réhabilitation (ca devrait être sympa une fois terminé) mais je me dis parfois que je suis bien content qu’on soit 5 à traîner dans le coin ! Enzo qui connaît tout ce quartier est super à l’aise… Et c’est vrai que finalement, tout se passera très bien.

Ufoot nous dirige d’une main de maître, pas d’erreur, on sent qu’il a sacrément préparé son coup l’animal.

Passage à proximité du Stade de France, mais personne ne veut faire le détours pour le voir de plus près :-((( Tant pis !

On termine la traversée de St Denis, puis on entre sur l’Ile Saint-Denis que nous allons remonter sur un long morceau. En temps normal, il y a un grand parc dans lequel on peut courir, mais là il est encore trop tôt et il est fermé.

On trottine donc sur la route, et il faut bien admettre que c’est vachement calme. Seul l’abus de bitume commence à peser un peu sur ma rotule grinçante, mais bon ça devrait bien tenir encore un peu !

Fin de l’île. On repasse sur la rive, puis on se dirige vers Enghien. Ah ! Enghien, son lac, son casino, sa riviera… (si si… ca existe).

Petite photo au bord de l’eau. Une en courant (floue) une autre à l’arrêt (plus nette).

A partir de là on va rentrer sur un secteur en ville qui va être suivi par une longue montée sans fin pour atteindre la forêt de Montmorency !

Dans cette montée j’applique ce que je n’ai pas toujours fait depuis le début de cette sortie, à savoir marcher en côte. En fait depuis le début on a fait pas mal de haltes, mais le rythme de course et la fréquence des arrêts ne sont pas les miens. Je suis, mais je sens que je ne suis pas à mon rythme.

Dans cette grande montée de plusieurs km, je décide d’attaquer en marchant. En marchant vite, mais en marchant. Finalement mes équipiers ne me prennent pas tant de distance que ça en trottinant, et ils font une petite pause de temps en temps pour que je puisse les rejoindre.

Au bout du compte on arrive enfin à la première grande forêt du parcours. La forêt de Montmorency. Bon, OK, c’est pas tout plat de chez tout plat là dedans… mais pas grave, on quitte enfin le bitume, alors je suis content !

On a fait pratiquement 24 km en 3h, soit 8 de moyenne arrêts compris ! Pas si mal que ça (plus vite que l’UTMB en tous cas ;-))

On enchaîne quelques belles pistes que Ufoot nous fait alterner avec des passages sur des sentiers. Il arrive même à trouver de la boue ! On se demande comment il fait

On traverse ainsi la première partie de la forêt puis on fait une petite pause au Château de la Chasse avant d’attaquer la plus jolie partie de la forêt. C’est une partie de la forêt que je connais bien car de nombreuses zones sont cartographiées pour les CO, et qu’il y en a de nombreuses organisées par ici !

Ca repart, tantôt sur chemin, tantôt sur sentier, parfois dans le sable

Je commence à avoir du mal à rester caler sur l’allure du groupe, mais les nombreuses pauses de mes camarades me permettent de revenir sur le groupe ;-))

En approchant de la sortie de la foret, Ufoot nous indique qu’on devrait trouver un point d’eau dans un cimetières. Vu l’heure, il doit être ouvert !

J’en profite pour remplir la poche à eau car j’en ai bu au moins les ¾ depuis le départ.

Ensuite commence pour moi un tronçon pénible. J’ai de plus en plus de mal à suivre alors qu’ils ont tous l’air super bien (et on ne va pas vite). Ufoot s’est pourtant donné du mal sur ce coup là pour essayer de trouver des petits bouts de verdure afin d’éviter la route et la ville. Parfois je me demande comment il a fait pour trouver tel ou tel autre point

Au bout du compte on arrive sur Herblay. Là, je regarde la carte avec Ufoot et je décide de couper pour rentrer un peu plus directement vers la maison.

D’abord je commence à fatiguer, et puis mon crédit temps vis à vis de ma petite famille est presque totalement consommé ! ! !

J’accompagne encore le groupe pendant un petit km, puis quand ils rentre dans la forêt de Cormeilles, je les abandonne lâchement pour rentrer

Difficile retour car le tronçon n’est guère motivant. Seul petit point amusant, tous les avions du défilé militaire me passent au dessus de la tête (c’est là qu’ils font leur boucle d’attente avant de partir pour les Champs Elysées !)

Finalement j’arrive à la maison pile à l’heure prévue. Cela fait 7h maintenant que nous avons quitté la Bastille. Je fais un rapide compte de la distance que j’ai parcourue. Au final j’arrive à 52km. Pas trop mal pour une petite sortie OFF ;-)

Michel et Bottle on en fait quitté le groupe peu après moi en arrivant au Bac (jusqu’au dernier moment, j’ai bien cru qu’il n’existait pas celui là !)

J’apprendrai ensuite que Enzo a accompagné Ufoot jusqu’à St Germain en Laye. Ufoot lui va continuer encore un peu, passant par la forêt de Marly…

…pour finalement boucler le tour complet. Il terminera en posant son sac surle bord du " grand canal "…

Un grand merci à Ufoot pour ce tracé pas toujours facile à fabriquer. Mais il a su tirer partie des tous les coins sympas !

Un grand merci aussi à Michel, Bottle et à Enzo dont j’ai fait la connaissance lors de cette sortie !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !