Récit de la course : L'Ardéchois - 57 km 2008, par motive

L'auteur : motive

La course : L'Ardéchois - 57 km

Date : 3/5/2008

Lieu : Desaignes (Ardèche)

Affichage : 1255 vues

Distance : 57km

Matos : Trabucco IX
Sac millet je sais plus quoi 12L
et le t-shirt du nivolet !

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

Mon ardéchois

Après un désistement sur la TGV pour cause d'emploi du temps surchargé, cet ardéchois était devenu mon principal objectif de ce début de saison, le but était de finir, et surtout de mieux finir que le nivolet de l'année dernière à la même époque!! (cf le récit associé).

J'avais mis en place une stratégie pour y parvenir 1) m'entrainer sérieusement 2) partir tranquilou 3) profiter et courrir serein. Bon autant le dire tout de suite le 1) est un peu tombé à l'eau... faute à des voyages sur paris, des trucs à faire dans la maison... tout ça quoi. La seule amélioration par rapport à l'année dernière c'est le trail des collines fait en prépa qui me rassurait un peu. Le 2) et le 3) par contre ont fonctionnés à merveille.

Début de course donc tranquilou, dès le tour de chauffe j'ai vite laissé tout le monde partir pour me retrouver dans les derniers... l'avantage c'est que je n'ai pas été poussé à suivre une allure qui n'est pas la mienne et surtout que je doublait progressivement quelques courreurs.. tout en ayant le temps d'apprecier le paysage MA-GNI-FI-QUE et de profitter des petits sentiers qui me rappelaient mes vacances dans le var étant plus jeune. J'étais tellement détendu que j'oubliais de lever les pieds ce qui m'a valu ma première gauffre de la journée...

Avec tout ça je n'ai pas vu passer les 15 premières bornes donc j'arrivais avec un gros moral au premier "ravito" un peu trop gros car à la sortie du petit sous bois qui suivait je n'ai pas vu l'indication de tourner à gauche et j'ai continué tout droit pendant 10 minutes avant de me rendre compte que j'étais vraiment seul et sans balisage... du coup je commençais à stresser pour la barrière horaire du km 29 à 13h parceque je n'avais pas pris beaucoup de marge... se faisant, je redoublais pas mal de gens que j'avais déjà doublé en profitant de passages magnifiques comme la petite citadelle en ruine et les sentiers qui suivaient. Je passais rapidement au premier ravito solide en utilisant quand même une source pour prendre une bonne douche d'eau fraiche car le soleil tapais déjà fort. Je pressais un peu le pas car avec mon détour je ne savais pas bien combien il me restait pour atteindre le KM29.

Je le voyais enfin alors que le garmin indiquait 32km,8, je pensais avoir 1km8 de plus avec mon escapade ce qui donnait le point au km31!! soit 2 kms de plus que ce qui était annoncé! Pas bien génant à priori sauf que c'était 13H01 et que le 57km était fermé depuis 13h00 ! La s'est posé la question de continuer puisque les organisateurs nous disaient qu'ils avaient noté les coureurs passés dans les temps et que les autres ne seraient pas classés... Je commençais à sentir la fatigue, j'étais un peu frustré de voir cette barrière fermé, je n'étais pas complétement sur d'avoir les 57 bornes dans les jambes et on me donnait une excuse pour abréger la course et finir les cinq dernières bornes du 34. Heureusement, le grand maitre ronus avait prévu d'installer un comité de soutiens au km38, juste assez pour me motiver à passer les voir plutôt que de redescendre poireauter à desaignes !

Je m'embarquais donc dans le 57 en passant sous la barrière tel le chéguevara du trail. J'étais reparti pour 28 bornes en étant cette fois sur d'être dans les tout derniers et pour fêter ça j'enchainais ma deuxième gauffre de la journée avec mini tordage de baton...


Ensuite heureusement c'était une petite descente tranquille jusqu'a la riviere ou j'aurais bien pris un bain
et juste après je tombais sur mes supporters déchainés! C'est dingue ce que ça peut faire du bien de croiser ses potes, sa, femme, sa fille, quand t'as mal aux jambes... ça m'a bien remotivé pour attaquer la grosse difficulté de la journée, à savoir la montée du km 40 au 47 en plein soleil ! Effectivement cette montée fut longue, très longue, surtout la dernière partie dans les buissons ou on avait du mal à voir quel était le chemin. Je croisais d'ailleurs en haut une dame en mauvaise condition, la chaleur, l'effort et la fatigue ne font pas bon ménage.

Une fois arrivé là je savais que la fin était proche, mais que je n'étais pas loin non plus de la barrière horraire donc qu'il me fallait encore avancer, ce qui finalement ne fut pas si dure que ça grâce à mon allure tranquille du début. Sur la fin je prenais encore une douche à la dernière source d'eau potable, visiblement aménagée par un amoureux de la course à pied. Derrière je pouvais voir l'arrivée et la dernière descente vers le village... ouf ! Je retrouvais ronus sur le pont pour les derniers mètres , c'est le moment que je préfère dans la course !

Bilan, super course, super week end, super parcours, et super content d'être en vacances !! Bon maintenant le prochain objectif va être d'essayer d'avancer un peu parcequ'à ce rythme là, c'est long les courses !! 

3 commentaires

Commentaire de pouf_le_coureur posté le 08-05-2008 à 20:05:00

Alors à l'année prochaine pour améliorer ton temps :-).
J'ai vu pas mal de personne revenir sur leur pas.
Et en suivant un petit groupe j'aurai certainement fait des kms en plus s'il n'y avait pas encore des coureurs lucides derrière nous pour nous indiquer le bon chemin.
Gabelou

Commentaire de Philkikou posté le 08-05-2008 à 21:43:00

Bravo , bonne gestion avec les moyens physiques du jour.
Bien balisé, mais il faillat effectivement être vigilant aux changements de direction brutaux, avec la fatigue,...ou en admirant les paysages

Commentaire de Startijenn posté le 13-05-2008 à 14:02:00

Merci du CR,
C'est costaud moralement, de prendre le 57 alors que la barrière est mise, sachant qu'on va courir seul et en queue de peloton. Bonne courses à venir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !