Récit de la course : Trail du Vieux Lavoir - 21,1 km 2008, par ETRURIEN

L'auteur : ETRURIEN

La course : Trail du Vieux Lavoir - 21,1 km

Date : 22/6/2008

Lieu : Morainvilliers (Yvelines)

Affichage : 1602 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Morainvilliers et sa campagne

réveil tiens il fait tout noir! pourtant mon réveil m'indique bien 7h!

De violents coups de tonnerre m'indiquent que je suis bien réveillé.

Mmmm je suis circonspect sur le départ de la course. 2mn d'hésitation et finalement je prévois une tenue légère sur moi et une tenue protection contre les intempéries (on ne sais jamais)

8h départ le soleil a remplacé les coups de tonnerre matinaux

30mn plus tard arrivée au sympathique village de Morainvilliers qui doit aimer le sport (une compétition de judo pour les enfants semble se dérouler au même moment).

petit échauffement et c'est parti sous un soleil qui semble parti pour cogner dur.

Je pars plutôt bien malgré mes appréhensions sur la fatigue accumulée (3ème compétition en 3 semaines et maintien d'un entraînement seulement un peu allégé avec pour objectif la forme dans le Morvan).

Dès les 2-3 premiers kilomètres les écarts se creusent fortements et mes compagnons de courses disparaissent au profit de nouveaux venus de l'arrière.

A partir de ce qui devaient être le 4ème kilo un sympathique coureur de trail va m'accompagner sur quelques kilomètres.

On discute un peu et nous voilà au premier ravito (5ème kilo) avec un petit arrêt pour ne pas jeter les gobelets hors des sacs prévus à cet effet.

J'ai déjà les jambes lourdes (comment vais je donc passer le cap des 10 kilomètres?). 22m pour les 5 premiers kilomètres.

Vers ce qui doit être le 7-8ème kilomètre mon compagnon de route me demande comment je vais en prenant 100m et je lui indique donc que je suis à la ramasse, je ne le reverais plus (pas même à l'arrivée).

j'ai encore la force d'accélérer dans les descentes mais voilà qu'un coureur me dépasse dur dur.

Tiens voilà le deuxième ravito (10ème kilo) mais il est au bout d'un bonne côte de 300m sous le soleil. ça  y est j'y suis. Je prend mon temps pour boire et bien m'asperger d'eau. Je suis cuit et il reste 11 kilomètre 26minutes pour ces 5km et un total de 48m.
Un autre concurrent me rejoint un VH2 et nous voilà partis
j'ai du mal à garder le contact mais je le tiens dans ma vue à toujours 100 ou 200m.
Nous voilà dans la partie la plus marquée de la course et deux-trois passages nous obligent à marcher.
Rien à dire si ce n'est souffrance musculaire!
Ah nous voilà au ravito du 16ème kilo (temps? j'ai perdu la notion) je m'asperge longuement et je ne reverrais plus le concurrent de devant.
D'autres arrivent par l'arrière, allez il faut que je reparte avant!
C'est parti pour des passages en sous bois où les chemins sont très boueux.
on approche de l'arrivée et là c'est le drame un mur à marcher sur 100m je n'en puis plus! le mur je l'ai déjà pris depuis le ravito.
 A chaque virage ou branchage je ralenti et je n'arrive pas à relancer ou encore je me prend les branches dans la tête.
 A deux kilomètres de l'arrivée (en gros) je suis rejoins par deux concurrents un VH2 et la première féminine VF2 qui sont biens frais par rapport à moi!
Un encouragement du bonhomme et me voilà fouetté pour l'accrocher (j'aime cet esprit!).
Et puis je veux finir première féminine! (admiratif de Madame)
Nous forçons dans les descentes et les petites buttes réservées par les organisateurs, 600m avant l'arrivée, assez sympathique! je retrouve même du plaisir dans ce parcours de descentes et montées très courtes en lacets.
mais je suis vraiment cuit je n'arrive même pas à me forcer à accélérer pour battre mon compagnon de course et je le suis jusqu'à la ligne.
Résultat 1h42m13s et 18ème sur 136
Le ravito est copieux et ai vraiment typé montagne (saucisses, sauscissons, quartiers d'orange, fromage, flanc, rillettes, pâtés,etc.......) mais on a aussi pensé aux végétariens.

 L'affichage des résultats est rapide et l'ambiance donne envie de rester. je m'éternise une demi heure mais je ne peux rester pour les remises de récompenses car la petite famille m'appelle (Ma chérie et la petite chienne qui se prend pour un Husky, sans oublier la chatte)

 Merci aux organisateurs et aussi aux concurrents du 10 kilomètres qui se sont écartés pour nous laisser passés alors qu'ils étaient encore dans l'effort.

Bon le bilan c'est mal aux jambes car j'ai payé mes compétitions précédentes, le fait de continuer mes entraînements en allégeant un peu, de n'avoir pas fait d'entraînement typé moyenne distance depuis la fin avril. D'un autre côté ce fut une excellente préparation pour le Morvan même si je visais plutôt 1h40 au pire 1h35 bien et -d'1h33 au mieux. on en est loin.

Quand même 15 courses depuis Paris-versailles qui a été le départ d'une vraie reprise d'entraînement. + 2 courses pour accompagner et encore 2 d'ici la fin août.

Mais que de plaisir. Seul regret pas de souvenir de cette journée et pas vu les amis Kikous présents

 

PS: pour info D386+ 

 

 

 

 

 

 

4 commentaires

Commentaire de francois 91410 posté le 23-06-2008 à 21:19:00

Cette course a l'air bien sympathique ... Ta perf n'est pas si mauvaise s'agissant d'une course intermédiaire "pour le plaisir" !!

Commentaire de ETRURIEN posté le 23-06-2008 à 23:32:00

Merci. Oui c'est une course bien sympathique.
Allez il faut s'inscrire aux 15km pour nous faire un petit CR!

Commentaire de agnès78 posté le 24-06-2008 à 16:54:00

merci de nous avoir fait partager cette course qui a vraiment l'air chouette! BRAVO à toi!
au plaisir.
bises
agnès

Commentaire de Insigma posté le 03-06-2009 à 21:27:00

J'inaugure mon premier trail sur celui du Vieux Lavoir, j'ai hâte.
Ton récit me donne encore plus envie d'y être... Et puis... tu finis 18ème ! Je m'attendais à une place bien plus lointaine vu ce que tu racontais...

Bravo !

J'ai une temps perso de 1h26 sur route, j'espère ne pas dépasser les 1h45 même si je suis bien conscient qu'on ne peut pas courir aussi vite que sur le bitume.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !