Récit de la course : La Montée de la Bastille 2009, par Pat'jambes

L'auteur : Pat'jambes

La course : La Montée de la Bastille

Date : 3/10/2009

Lieu : St Martin D'Heres (Isère)

Affichage : 1076 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

Le récit

Montée de la bastille

C'est une classique Grenobloise:

- Départ du Campus pour longer les berges de l'Isère sur une piste cyclable éloignée de la route, bordée d'arbres et très, très roulante... sur un peu plus de 6km 

- Puis grimpette très régulière (donc... roulante à quelques escaliers près) de 300D+ environs pour arriver à notre "Bastille" à nous... Moins célèbre, mais au combien plus belle que celle de la capitale  

 

Et tout ça organisé par un club sympathique (le Spiridon Dauphinois) qui a tout compris:

- 9€ la course que vous vous inscriviez avant... ou le jour même,

- joli cadeau à l'arrivée (un portefeuille en peau de truc fabriqué dans un pays d'Afrique dans le cadre d'un projet d'aide au développement)

- Le tirage des dossards pour la tombola pendant la course et affiché à l'arrivée (pas la peine d'attendre la remise des prix... on sait c'est pas bien, mais bon... on a pas toujours le temps ...)

 

Bref, pour les organisateurs:  

 Top départ!

 

Après avoir un peu tergiversé sur la stratégie (sortie tranquille incluse dans le cadre d'une sortie longue de préparation marathon ou sortie rapide) et avoir eu l'aval des mes supérieurs (Vivalp! et Pedro38) j'opte pour une stratégie simple: à fond les manettes ("Plaisir et prudence" qu'il a dit Vivalp!...).

D'ailleurs, Mardouk me taquine un peu sur le sujet sur la ligne de départ 


Par contre... promis, je ne mangerai plus de pâtes à la carbonara 2h avant un départ... Point de côté tenace à l'échauffement ... Donc je m'échauffe, juste ce qu'il faut...

 

Bon, vite mais pas trop tout de même... disons 3'50" au kilomètre me dis-je... 

 

Vroum! Vroum! 

 

350 au départ, ce n'est pas trop la bousculade. Mais je sais qu'au bout d'une première courbe se profile un virage quasiment à 180° pour monter sur les berges... Donc je double un peu sur la gauche pour ne pas trop me faire coincer...

 

Pffu-Pffu, heuf-heuf, Pffu-Pffu, heuf-heuf... je prends mon rythme de 10 kilomètres... quoi? Elle sont pas bien mes onomatopées respiratoires?

"Pffu-Pffu" = expiration sur deux appuis

"heuf-heuf" = inspiration sur deux appuis

... c'est clair non! non?  Bon... Si vous avez mieux... je suis preneur 

En tout cas, c'est comme ça que je me repère dans mes allures à coup de Pffu-Pffu, Pfffu-Pffffu-Pffffu... Chacun son truc...

 

En tout cas, après  3'38" de "Pffu-Pffu! heuf-heuf!" je me retrouve déjà 1km plus loin avec plus de 10" d'avance sur l'objectif... heu... bon... les départs, c'est toujours un peu rapide vous savez...

L'effet "aspirateur" qu'ils appellent ça...

 

Je sais bien que je ne tiendrai pas cette allure...ou qu'il vaut mieux que j'évite...

 

Sauf que...  "Pffu-Pffu! heuf-heuf!"... je me sens bien... et posément, je remonte un à un les coureurs....

 

3'37" au 2ème kilomètre. 3'46" au 3ème (ha! ha! je faiblis). 3'37 au 4ème (ben non...)

 

Je rattrape un groupe de 3 ou 4 coureurs... je double et derrière c'est le trou... Les suivants se trouvent à plus de 50 ou 60m devant... Ca va être plus dur moralement...

Mais s'était sans compter sur Zorro le coureur masqué! 

Bon... d'accord... il avait pas de masque... Mais il était tout de noir vêtu!

Et ce providentiel runner s'est calé sur ma foulée et m'a poussé à tenir le rythme... Non mais... Manquerai plus qu'il me double celui là ...

C'est ainsi que j'ai maintenu le rythme (soutenu en ce qui me concerne):  3'38"... 3'37" et qu'on a rattrapé le groupe de devant! 

Au pont "du tram", Don Diego a sortit son arme fatale

et m'a lâché dans le virage remontant sur le pont. Là... je ne me suis pas fait piégé... J'ai reconnu la suprématie du monsieur et l'ai laissé filé... Faudrait tout de même pas exploser avant la montée...

C'est par ici la montée 

 

La montée donc... Il était temps qu'elle arrive... Dans mon souvenir, c'est le moment de récupérer... Allez tenir le même rythme dans une montée... Forcément, ça bride une montée...

 

Ouais... c'était sans compter ces diables du CMI qui vous font courir des cross, des 10km, des trucs qui montent et qui descendent...  Bref... J'avais oublié que j'ai appris à continuer à gazer en montée cette année...

Je pensais récupérer... j'en ai bavé... 

 

Un petit bonjour à Genep et sa belle au début de la montée, et hop! hop! hop! On enchaîne les lacets...

Je me fais doubler par une fusée... que je re doublerai plus haut en train de poser des renards ... Une petite pensée pour pedro38 (dit "vomito"...).

 

Connaissant bien la montée, je sais toujours ce qu'il me reste à faire... Incapable de me rappeler si j'ai doublé du monde... j'étais un peu à bloc... Cette année, les escaliers, je les ai passés en mode marche (mais relance immédiate derrière)...

 

Les virages s'enchaînent, cette promenade est chouette, mais bon... je me concentre sur mes pieds... On arrive au sommet, juste sous le téléphérique... pour mieux l'ignorer et s'engouffrer dans l'espèce de pont levis, déboucher derrière et attaquer les redoutables dernières centaines de mètres: un légère descente suivi d'une moins légère montée, un interminable virage (en montée) qui sent l'écurie et enfin... enfin... les barrières menant à l'arrivée 

 

record battu (39'44") et surtout de très bonnes sensations de vitesse et de résistance à l'effort rassurantes pour le marathon de Reims 

 

 The end

 

Ravito et discussion avec des kikoureurs CMIstes (Obm, GreenChaud) ou non (Mathias, The Dude, Mardouk) ainsi que d'autres coureurs de ma connaissance.

 

Vraiment une course sympa à faire. 

6 commentaires

Commentaire de Génep posté le 05-10-2009 à 23:10:00

Vraiment énorme tes comptes rendus à chaque fois :)

T'as la caisse ! Ça va fumer à Reims ;)

Commentaire de tortillas38 posté le 06-10-2009 à 00:57:00

Compte rendu vraiment prenant !!

De bonnes sensations qui laissent présager que du bon.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 06-10-2009 à 07:32:00

Un avion sur Pat, 39' sur un 10 avec méga cote, RESPECT, LA FORCE est avec toi, tu as raison, que les dieux de la course te préserve du côté OBSCURE à Reims

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-10-2009 à 09:14:00

39 minutes incroyable... T'ES UNE FUSEE !!!
N'hésite pas à amener ta bonne humeur sur d'autres courses et bonne chance pour Reims !!

Commentaire de the dude posté le 06-10-2009 à 10:42:00

Clap clap clap! Excellent récit!

Quant à la course, carrément impressionnant!!!

Au plaisir de te recroiser.

Commentaire de 100glier posté le 06-10-2009 à 21:11:00

Très beau CR sur un sujet pas si évident.
J'en suis tout essouflé...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !