Récit de la course : 100 km de la Côte de Beauté 2005, par l'hippopotame

L'auteur : l'hippopotame

La course : 100 km de la Côte de Beauté

Date : 16/10/2005

Lieu : Royan (Charente-Maritime)

Affichage : 1926 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

14 autres récits :

premier 100k à Royan

Ca y est c'est fait , j'ai bouclé mon premier 100k et... comment dire ? c'etait..pfffff....wouuaaahhh...et puis dur mais .... wouuaaahhhh....

J'avais dans la tête d'essayer de le boucler en 12h , avec l'espoir de faire un peu moins si j'arrivais à bien tourner, finalement se sera 13h03 avec un final un peu duraille.
Pourtant je suis parti tranquillement, en me laissant glisser au dernier rang du peloton, c'est la meilleur place pour commencer je trouve.
J'ai décidé de suivre mon cardio de ne pas laisser les puls monter au dessus de 135 pour la premiere moitié , et d'essayer ensuite de rester entre 145 et 150 le plus longtemps possible, 156 puls etant à ne pas franchir.
Je tiens l'allure tranquillement pendant toute la premiére moitié de la course, les forêts sont superbes, les plages desertes font rêver, c'est vraiment un plaisir de courir tranquillement dans ce coin.
Je passe au 25iéme en 2h50, et je serais au 50iéme en 5h42 , donc l'allure est assez réguliére, mais... j'ai commencé à déconner sur les puls, en passant le 50ieme, ce passage à La Tremblade est un peu ingrat, on sait pas trop si on est déja sur le retour ou perdu dans une boucle qui à l'air sans fin, c'est bête mais à ce moment là mais je ne prend pas de plaisir, j'ai hate de quitter cette ville est de retrouver un coin boisé et je ne fait plus attention à mes allures.
Quand je m'en rend compte c'est un poil tard , tant pis, je suis à nouveau dans la forêt et je pense gérer en attendant le prochain ravitos pour récuperer tranquillement. Mais finalement je ne m'y attarderais pas d'une part parceque je me sent en pleine forme et puis surtout parce qu'il y régne une atmosphére d'abandon.
Peu de temps aprés je commence à avoir une soif de loup, pourtant depuis le début de la course je boit deux verres à chaque ravitos et entre je m'abreuve à ma poche à eau ( hydrixir + malto ) , au 68iéme je me renverse de l'eau sur la tête et puis je réalise qu'il fait un beau soleil qui tape fort et qu'il serait peut etre temps de remplacer le bandana par la magnifique casquette UFO acquise sur le stand au retrait des dossards.
Je repart doucement, la soif ne me quitte pas mais le moral est toujours bon, avant le ravito du 73iéme je suis toujours en recherche de "frais", je change de tee-shirt, degaine un jambon-beurre sans beurre pour manger un peu de salé, je boit deux verres d'eau et là je vois les petites lumiéres, la tête qui tourne, bref, pas d'autres solutions que d'aller vite me coucher à l'ombre pour une petite sieste de 5 ou 10mn.
Aprés ça devient quand même plus compliqué, je repars en marchant pendant 20mn j'essaie timidement une petite foulée, aïe, ouïlle... j'ai beau être de bonne humeur la machine à quand même du mal à se remettre en route, je me fait remonter par deux ou trois coureurs que j'encourage et je me perd en calcul pour savoir à quelle vitesse je doit marcher pour terminer dans la limite.
Et puis là je vois arriver Henry Giraud ( pas sur de l'orthographe désolé ! ) accompagné de deux Kéké du Boccage ( jean claude et anne marie je crois ) et là je me dit que si je m'accroche, si je m'attache à les suivre avec l'experience qu'ils ont c'est sur que je termine dans les délais.
Du coup tant pis pour les aïe et les ouïlles, quand ils courent : je cours, quand ils marchent : je marche. Petit à petit ça revient, je me met à faire du 2mn de course / 1mn de marche avec encore quelques passages d'euphories qui m'aménent, qui nous enménent, au 88iéme ou je doit a nouveau me coucher derriére un rocher, et ce sera pareil au 93ieme. C'est dommage parceque moralement je suis toujours positif, fatigué, envie de finir mais... positif et plutot de bonne humeur. Sur les deux derniers kilo je vais essayer de "m'arracher" en esperant passer sous les 13h mais non , mouarf, tant pire je ferais un plus beau chrono la prochaine fois ( peut être !! ;-)) ).
L'aprés course est quand même difficile, la tête qui tourne, l'impression que je vais certainement mourir dans les 2 minutes qui passent, la douche me remettra d'aplomd heureusement.

Au retour de la douche j'entend que Sylvie accompagné par Catmam arrivent , je connaissas Sylvie de vue pour l'avoir croisée sur l'ile d'Oléron sur un trail. Franchement Sylvie, tu avais l'air super bien à l'arrivée , j'etais bien incapable de marcher normalement alors que toi ça avait l'air niquel !

Voila, une belle course sur un beau parcours, j'ai pris un peu d'expérience et clairement j'ai pleins de trucs à améliorer , mais là tout de suite je resigne sans probléme pour un 100k dans quelques mois.

Content aussi d'avoir pu mettre des visages sur des pseudos ( Cyrano, Paulo, Patate et LTDB ) et aussi d'avoir echangé avec des visages sans pseudos ! ( le gars sur la ligne l'arrivé qui est venu prendre de mes nouvelles , celui assis sur les gradins qui m'a demandé comment ça c'etait passé, une main qui se tend sur le parcours, un encouragement venu d'une terrase de café ... )

A la prochaine !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !