2016-04-30 : [LIK] Lettre d'information Kikourou d'avril 2016

Kikouroù, Communauté de sportifs : lettre d'information Bonjour ! Bienvenue sur la lettre d'information des Amis de Kikouroù !

Sommaire

Lettre d'information Kikouroù (LIK) : help !

Nous avons besoin de volontaires, pour continuer à alimenter mensuellement cette lettre d'information. Merci aux kikoureurs qui souhaitent contribuer à la prochaine "LIK" de nous envoyer leur proposition par mail à l'adresse ca@kikourou.net avant le 15 mai 2016. Objectif : diffusion fin mai. Plus d'informations ici.

Mathias

Casquettes Kikouroù 2016 : elles arrivent !

Vous avez été très nombreux à commander des casquettes rouges avec le logo Kikouroù et votre pseudo. Les 140 casquettes personnalisées sont arrivées ! Vous devriez les recevoir début mai.
Comment ça, vous n'avez pas passé votre commande à temps ? Pas de panique, il est toujours possible de commander une casquette aux couleurs de Kikouroù... (mais sans votre pseudo).

Anyah

casquette

Record battu à la No Finish Line Paris 2016

Pour l'édition 2016 de la No Finish Line Paris, la deuxième édition de cette course de 5 jours non-stop à vocation caritative, déclinaison de son aînée qui se déroule sur 8 jours à Monaco, les kikoureurs ont à nouveau répondu présent.

Le principe de cette course sans classement est du cumuler pendant 5 jours (du 9 au 13 avril, cette année), le plus de kilomètres possibles, qui se transforment en euros reversés à des associations.

Ce sont 68 kikoureurs qui ont participé à cet effort collectif. Au total, nous avons parcouru 4527 kilomètres. Le record établi l'année dernière (4400 kilomètres) est donc battu. On mentionnera également l'effort collectif des lycéens de Saint-Vincent de Paul à Versailles, associés aux couleurs de Kikouroù par leur professeur, Patfinisher.

Plus globalement, l'événement a été un grand succès puisque, cette année, ce sont 83478 euros qui ont été collectés, avec plus de 6700 participants, à comparer aux 50456 euros de l'édition précédente, avec 4400 participants.

Grâce au partenariat avec l'organisation, qui a fourni une tente de repos dédiée à Kikouroù, plusieurs d'entre nous ont été présents une grande partie des 5 jours, participant même aux épreuves officielles de 24h (le samedi 9) et des 5 jours. Ainsi, 3 kikoureurs ont franchi à eux seuls la barrière des 300 kilomètres, AlexForest, mico34 et ergaiv.

Nous avons également fait tourner les couleurs de Kikouroù en permanence sur le circuit, nous relayant pour porter une flamme sur les 1304 mètres du circuit du Champ de Mars. Au final, la flamme (dotée d'une puce de chronométrage cette année) a parcouru 665 kilomètres et est donc le « coureur » le plus efficace de toute l'épreuve !

Ce beau moment de convivialité et de solidarité a montré une fois de plus la capacité de notre communauté à se mobiliser et nous espérons bien entendu renouveler cela en 2017.

bubulle

NFL

« Les blessés comptez-vous » : conversations dans la salle d'attente

J'ai longtemps fait glisser ma souris le plus loin possible de ce sujet sur le forum Kikouroù des fois qu'en cliquant dessus par inadvertance, il me porte la poisse ! Et maintenant que je le fréquente aussi, je mesure mieux combien les petits mots, les attentions personnelles et les encouragements peuvent faire du bien.

Parce qu'on a tous en commun un bobo ou un autre, n'est- ce pas l'un des sujets les plus visités du forum ? Avec 60 pages cumulées depuis 2008, on y trouve quelque chose sur toutes nos pathologies. Avant et après le diagnostic, il y a plein d'expériences vécues et de conseils sur le comportement à tenir, le repos (hein, c'est quoi ça ?), la reprise, l'alimentation, les médecines douces ou alternatives pour prévenir et guérir plus vite !

Ce sujet sur le forum est comme une salle d'attente connectée ! D'ailleurs, nos Kikoureurs-docteurs ne manquent pas d'intervenir quand c'est nécessaire : je leur dis un grand merci. Mais s'asseoir dans cette salle d'attente quelques minutes, c'est aussi rendre visite à des amis malades et se rappeler qu'il y a toujours plus malheureux que soi : ça aide à relativiser sa situation. Non pas qu'il faudrait rester stoïque et minimiser ses souffrances, mais prendre un peu de recul, ça aide aussi à quitter la position de victime.

Enfin, j'apprécie beaucoup de pouvoir parler librement de mon corps et de la façon dont j'en use sans provoquer des jugements hâtifs et péremptoires de non-sportifs ou de médecins qui sanctionnent trop facilement ! Je suis une fervente militante du sport = santé.

Le moral est tellement important dans la guérison et dans bien des cas, il est fondamental de ne pas couper totalement l'activité. Je veux croire qu'il y a toujours un moyen de faire monter son rythme cardiaque pour déclencher la production d'endorphines avec un peu d'imagination. Tiens à propos, j'ai testé récemment le ping-pong statique, je me suis enfilé des kilomètres de crawl avec un pull-buoy et avec une attelle à la main et j'ai troqué mon fauteuil de bureau contre un ballon de fitness ! Faudrait pas se laisser aller, non ?

Anyah

Le cross...

S'il est une discipline de l'athlétisme qui peut paraître étrange, c'est bien le cross. Son origine anglo-saxonne explique peut-être cela. Il faut être Anglais pour apprécier le fait de courir en hiver dans une campagne boueuse, généralement sous la pluie et poursuivi par des types chaussés de pompes à clous qui ne rêvent que de vous marcher dessus pour prendre votre place.

C'est Eric qui m'a mis les pointes à l'étrier. Pas sur un bien sage cross réservé à l'élite de la FFA disputé sur un hippodrome ou un stade raisonnablement sale... mais non, pas du tout, j'ai fait mes débuts en cross dans une épreuve FSGT de l'Orne profonde où l'esprit boueux du vrai cross-country souffle encore son haleine bruineuse et glacée sur de hautes collines ouvertes aux vents vindicatifs. Orgères, ça s'appelle, un coin où ça monte et ça descend, où ce qui ressemble le plus à du plat est systématiquement en dévers, où le paysan qui prête ses champs n'a pas hersé l'herbe qu'il vient de couper pour tracer le parcours et où les flaques de boue se confondent avec les bouses de vache. Environ huit kilomètres pour tomber d'un champ à l'autre, pour escalader les herbages avant d'aller se tordre les chevilles dans un minuscule bosquet aux sentiers chafouins.

L'arrivée se fait en côte et, avant d'aller courir, on observe les enfants terminer leur course les larmes aux yeux mais la bave aux lèvres puis les femmes, plus solidaires dans l'effort, mais qui finissent quand même les muscles bleus et le visage rougi. Puis c'est à nous, les hommes.

Brutalité du cross : l'on part à fond, les poumons dans la gorge et l'estomac juste derrière. Le cross a beau être anglo-saxon, il n'est pas fair-play, les virages sont pris à la corde en coupant l'élan de celui qui suit, les dépassements sont rapides pour éviter l'effet d'entraînement ; le cross se coupe au couteau. Un très bon athlète de ma connaissance m'a dit un jour "Tu sais que tu as bien couru quand tu as le goût du sang dans la bouche...", le cross procure ce type de sensation.

******

Bien des années ont passé et j'entame ma première saison de cross en M3. Soixante ans, j'ai droit au qualificatif de vieille pointe. A ceux qui débutent et me demandent des conseils sur la façon de courir un cross, je réponds "Le cross, c'est : à fond, à fond, à fond et tu vomis à la fin". C'est peut-être cela qui me plaît finalement, pas de stratégie, l'expression de la vigueur animale dans une nature hostile, ne pas réfléchir, être un corps.

Et puis, il y a l'arrivée, cette chaleur humaine autour du traditionnel vin chaud, cette fraternité et ce brassage social que je ne retrouve pas autant dans le marathon ou le trail ; c'est cette humanité au sens noble et populaire du terme qui me fait tenir et espérer être encore là pour mes soixante-dix ans. Sous la pluie, dans la boue mais humain et debout.

Le Lutin d'Ecouves

Retrouvez l'association sur Kikouroù : présentation, statuts.
Sur Facebook : Les Amis de Kikouroù.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !