Récit de la course : La Montée de la Sainte Baume 2010, par RogerRunner13

L'auteur : RogerRunner13

La course : La Montée de la Sainte Baume

Date : 3/10/2010

Lieu : Aubagne (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 699 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

POUR QUI SONNE LE GLAS

SALUT A TOUS

                       

Cette montée de la Sainte Baume devait être un plaisir, une récompense après des semaines d'entraînement. Ma première course de reprise s'était bien passé avec l'envie de participer à de nouvelles compétitions vu que j'en avais été privé depuis le la mois de Mars. J'ai très bien préparé cette épreuve en incluant pas mal de D+ dans mes séances, sans trop en faire non plus, et j'avais fait cette ascension à l'entraînement il y a trois semaines avec d'excellentes sensations et une dernière séance de D+ dimanche dernier m'avait confirmé que j'avais fait d'énormes progrès en côtes.

Avant la course nous retrouvons Bruno (Foxdiver) avec qui nous bavardons tranquillement  en attendant le départ. Je suis confiant et serein et je décide de partir tranquillement pour éviter de me griller sur les premiers kilomètres et de payer cet effort dès les premières pentes. Un fort vent souffle de face entre  Aubagne et Gémenos et jusqu'au 5e km je ne suis pas trop mal, dans le faux plat peu avant le village je gère bien mon allure, mais je sens déjà que je ne suis pas  dans un bon jour et dès la première bosse  j'ai les jambes en coton, pas bon ça pour la suite, mais je me dit que dès que vont arriver les pentes sérieuses ça va aller mieux.

Maintenant je suis dans le vif du sujet et il reste 8km d'ascension et je suis mal, très mal même, pas de force dès que la pente s'accentue, là ou à l'entraînement j'étais à 11km/h je ne suis qu' à 9km/h et mon chemin de croix commence. Je suis obligé de marcher quasiment tous les kilomètres, mais rien n' y fait, mes jambes ne sont pas au rendez-vous, en plus par endroit le vent violent  durcit la course. L'année dernière j'avais bouclé cette course en 01h45 et ma forme actuelle me faisait penser que je ferais au moins aussi bien. Des concurrents me doublent et m'encouragent, mais le coeur n'y est plus, plus envie, la montée est interminable.

Cette route que je connais si bien me fait maintenant horreur. Je me demande pourquoi je n'ai pas abandonné, cela aurait été si facile, pourquoi s'obstiner ? Tant bien que mal et en marchant un peu tous les 500m j'arrive au sommet, ne reste maintenant que 4 km pour rejoindre l'arrivée. Et dès que la pente s'inverse je reprend de la vitesse, mes jambes retrouvent de la vigueur et les trois derniers kilomètres en descente pour atteindre l'arrivée sont un véritable plaisir, je donne tout ce qui me reste. Je rattrape pas mal de coureurs qui m'avaient doublé dans les derniers kilomètres de l'ascension.

Au final  9mn de plus que l'année dernière, le moral en miettes, ayant du mal à  comprendre cette contre performance. C'est la dure loi du sport avec ses hauts et ses bats. Pour le frangin cela ne s'est pas mieux passé. Face à ce vent terrible il a été victime de crampes dès le 12e kilomètre et il a beaucoup souffert pour terminer cette course. Une journée à oublier rapidement, dommage car le parcours est superbe et les bénévoles aux petits soins.

 

A BIENTÔT!!

5 commentaires

Commentaire de foxdiver posté le 11-10-2010 à 12:45:00

Moi je ne dirais qu'une chose...malgré tout je n'ai mis que 10 minutes de moins et tu as marché en plus...Je n'oses imaginer le poutrage que j'aurai pris si nous étions arrivé ensemble au pied de la montée.
Donc c'était un jour sans mais pas tant que ça.;)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 11-10-2010 à 13:45:00

BRAVO Roger, laisses revenir doucement, sans te mettre la pression.
content de te lire de nouveau.

Commentaire de montevideo posté le 12-10-2010 à 19:12:00

Il faut être patient après une telle coupure même si c'est plus facile à dire qu'à faire ^^ courage la forme va revenir

Commentaire de montevideo posté le 12-10-2010 à 19:13:00

Il faut être patient après une telle coupure même si c'est plus facile à dire qu'à faire ^^ courage la forme va revenir

Commentaire de kkris posté le 14-10-2010 à 18:17:00

bravo Roger,c'est un plaisir de te voir recourir.à bientôt!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !