Récit de la course : Toussitrail - 18 km 2010, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Toussitrail - 18 km

Date : 7/11/2010

Lieu : Toussieux (Ain)

Affichage : 780 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Fallait être motivé ... sous la pluie

Dans le cadre de ma préparation à la (Lyon)Saintélyon, j'ai décidé d'enchainer (en 4 opus) 4 courses sur 4 dimanches d'affilée (dans le but de tester ma récupération, sans chercher à faire de chrono bien sûr ).
Après la ValLyonnaise, puis le trail du Bouton d'Or (joli nom hein ?), me voici donc à Toussieux pour le Toussitrail (c'est donc l'opus 3). Course à laquelle je participe pour la 3° fois.

Un parcours plutôt agréable, une ambiance sympa, et beaucoup de clubs locaux qui viennent en nombre.

Je suis aligné sur le 18km, course qui m'avait plutôt bien réussie l'an dernier avec un bon chrono (1h20 et 37°/205).


L'avant course
----------------


De la pluie est prévue mais le matin, au réveil, une météo toujours sèche avec des températures agréables.

Le temps de prendre le petit déjeuner et voilà que tombe la pluie !!
Avec en prime une chute des températures.
Aïe !! Aurons-nous autant de chances qu'aux 2 courses précédentes où la pluie avait sévi AVANT et seulement APRES ???

Je passe prendre François, un ami, que j'ai convaincu - la veille - de participer. Il va être servi car la pluie n'a pas l'air de vouloir s'arrêter...

Arrivé sur place, je passe prendre le dossard. Déjà pas mal de monde : surprenant vu le temps. Bien peu se sont découragés...

Un bonjour à Ventre Jaune, un kikou croisé au Trèfle Talançonnais (Reyrieux 01).

Et 1 petit café, et 2 petit café, et 3 petit café !
Ben faut se réchauffer car ce n'est vraiment pas agréable. Je ne sais pas non plus comment m'habiller : sur le tee-shirt, juste une veste à peine imperméable ou avec le sweet en dessous ? J'opterai pour la 1° solution.
Et puis, si j'ai trop chaud par la suite, je n'aurai que cette veste légère à la main si je me découvre.

En revenant vers le départ, je fais un léger échauffement. Sans grande motivation : on se réchauffera sur le premiers kilomètres.



La course
-----------


Le départ est prévu à 9h15 pour les 2 parcours 12km et 18km.
A 9h10, il n'y a encore pas grand monde sur la ligne : ben oui, il pleut toujours. Comme si nous ne voulions pas y aller !!


Bon, allez, faut y aller maintenant : après le regroupement, le départ est donné.
Je souhaite bonne course à mon ami, nous sommes au milieu du peloton.

Un départ tranquille mais où je me cherche quand même à me faufiler pour remonter un peu, à la faveur d'une première côte sur bitume.
Et nous voilà sur un plateau, un méchant vent froid nous glace. Il va falloir vite se réchauffer. Je n'ai donc pas envie de trainer...


Je prends mon rythme "post_bref_echauffement" et grapille quelques places petit à petit.
La pluie ne me fait pas de bien, mais je n'ai déjà plus froid. Je ne regarde pas ma montre (donc pas de temps ni de cardio).

Je retrouve Olivier, un ami du club, parti plus devant (Son fils Tristan est sur la course aussi, mais en "freelance" pour prendre des photos). Nous faisons un bout ensemble, puis je pars devant, à nouveau à la faveur d'une côte (faut croire que je n'ai pas envie de trainer dans les montées ce matin !
).

Nous longeons le bois, le chemin est bien boueux et glissant, surtout quand pas mal de monde est déjà passé par là.
Je suis 2 coureurs de Corcy Endurance. Nous dépassons quelques concurrents.

Je saute le ravito du km 6 (j'ai de quoi boire) et nous sommes sur le bitume.
Puis un petit chemin qui descend à gauche dans les bois.
Ca bouchonne ! Devant moi une concurrente qui stoppe. Je veux l'éviter sur la droite et plaf ! Les 2 pieds dans une grosse flaque d'eau
. La féminine reste devant moi dans la descente en single. Je peste pour les pieds mouillés. J'arrive à la dépasser puis me retrouve à nouveau sur une portion de bitume (floc, floc dans les godasses). Ca va sécher avec la pluie ?

10°km, je passe en 45' environ. Nous sommes à nouveau sur le plateau, face au vent. Ceux du 12km commencent à faire leur effort dans ce qui est pour eux la dernière ligne droite.
Je m'accroche à l'un d'eux.


Bifurcation 12/18km. Je la passe en moins de 55'.
Comme l'an dernier, je pensais me retrouver presque seul. Et bien non, nous sommes les 3/4 dans le groupe à prendre le chemin du 18km.
Tant mieux, çà permet d'avoir des lièvres.


Malgré la pluie et le peu d'accroche dans les chemins, les sensations sont bonnes depuis le départ (pas chaud, pas froid : je garde finalement la veste légère qui se fait oublier).

Pour ma 3° édition, je me rappelle le parcours et m'attends donc à 2 jolies montées sur les 6 derniers km.
Ravitos du 13°km, une orange, un sucre, et celui que j'avais doublé me passe...

Je relance, un petit coup à boire pour faire passer tout çà, et c'est reparti !

Je dépasse 2 concurrents avant la 1° montée dans les bois (un chemin qui fait surtout ornière).
Je prend un rythme, çà va tout seul. Je relance, arrivé sur le plat.

Je prend un (le) gel et décide d'accélérer un peu, je sens bien les jambes.

Nous sommes 5 ou 6 étirés sur 200m, çà me sert de points de repère.

Je regarde ma montre : 1h20 l'an dernier, là çà doit rentrer en 1h25. Et non plus 1h30 voire plus au vu des conditions météo.

3 derniers km, çà commence à tirer un peu, normal je force. Mais je peux encore dépasser (c'est pas sérieux çà, y peut pas s'empêcher
).

Dernière côte, je dépasse 1 concurrent puis 2 autres sur le plat.
Le final est en descente. Je lache tout et - en sprintant - arrive à reprendre encore 1 concurrent 10 mètres avant la ligne d'arrivée !!

Ouf ! 1h23'49''. Pas trop mal malgré le terrain.

Plutôt satisfait mais je sens que j'ai un peu fait le malin : je sens un méchant point à la cuisse droite !



L'après course
---------------


Je retrouve à l'arrivée ArnoS, déjà vu la semaine dernière du coté de Dijon.
Il est arrivé moins d'une minute avant moi. Ca va mieux sans le rhume, hein ?

Puis ensuite arrivent les amis du club : Olivier, Didier, Pascal, Claire.
Entre temps mon ami François (que je covoiture) arrive aussi.

Mais je commence à avoir très froid, nous partons nous changer à la voiture avant de revenir dans la foule des coureurs, supporters.
L'ambiance est conviviale. Petit apéro proposé par l'organisation...

Nous devons repartir rapidement et malheureusement nous ne pourrons assister à la remise des prix.


Bref, le parcours, l'organisation sans faille, la convivialité ont fait oublier les conditions météo.

Une course qui mérite d'être en mode abonnement chaque année.

Pour ma part, je suis plutôt satisfait de ma sortie.
Même si j'ai forcé sur les 6 derniers km, j'espère seulement ne pas le payer (notamment ce point à la cuisse) dans les jours prochains, et notamment dimanche prochain pour le trail de la Madone (dernier opus) où je devrais retrouver des kikous du 21...



Fermer

1 commentaire

Commentaire de ArnoS posté le 10-11-2010 à 23:45:00

Bonne chance pour La Madone, je vais pour ma part rester sur Lyon et me reposer, la douleur derrière le genou persiste ... peut être un peu de vélo si la météo est clémente.
A+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !