Récit de la course : La Course du Château - 10 km 2011, par LongJohnSilver

L'auteur : LongJohnSilver

La course : La Course du Château - 10 km

Date : 12/6/2011

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 585 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Tapis rouge

Le dimanche c'est fractionné!

Et le mardi c'est ravioli  A l'inverse de nombreux coureurs, j'ai tendance à faire les sorties longues en semaine et les séances rapides le dimanche. L'avantage, c'est qu'avec un dimanche par semaine, ça ne fait qu'une sortie éprouvante par semaine. Je m'inscris aux Foulées du 12ème, pour le 19 Juin, histoire de me secouer un peu plus qu'au parc. Et ce dimanche-ci, c'est normalement du 6 x 1000m rapide au Parc Monceau.

Sauf que le dimanche matin se libère pour aller tester l'arrivée sur tapis rouge! Les inscriptions pour la course du Château se termine jeudi midi et je m'inscris mercredi soir : un peu à l'arrache et en dépit du bon sens . Je me dit évidemment que ce sera comme la séance dominicale. Fou que je suis.

Echauffement

Pour les non-parisiens, la course du Château se déroule au bois de Vincennes, avec arrivée sur tapis rouge au Château (il y a des photos sur ce site). Pour m'y rendre, je dois normalement traverser Paris en transport : ligne 13 puis ligne 1. Le samedi, je prends note mentalement que la ligne 1 est toujours en travaux dimanche avant 10h. Donc ce dimanche, petit déjeuner aux aurores (enfin non, le soleil vient de se lever, encore une belle journée etc...), tenue de travail et zou le métro.

En face de moi, un coureur. Peut-être va-t-il aussi à la course du Château? Ah non, il descend prendre la ligne 9. Et je descends prendre la ligne 1 ... fermée . Non mais quel boulet, un neurone et même pas fichu de répondre à l'appel! Je sors dans la rue : les Champs Elysées sont pratiquement déserts à cette heure. Allez, je prends l'option Vélib direction Nation. L'avantage du dimanche matin dans Paris, c'est que les rues sont libérées des voitures. Par contre, je vais avoir les mollets bien chauds en arrivant au départ. Je suis malheureusement en retard pour retrouver HEYO avant la course  désolé.

Dans la cour du Château (excusez du peu), je tombe sur Francky, Devrig et Franck de Runnosphere.org. Francky, Franck et moi partons nous échauffer tranquillement dans l'allée de Minimes. Puis je regagne mon sas vert, pendant qu'ils vont se faire des accélérations. La zone de départ est séparée en deux, dossard pair à gauche, impair à droite du terre plein juste à côté du château. Et il y a des sas rouges, verts et bleus : mais il n'y a pas d'indication de qui est dans quel sas...

Promenons-nous dans le bois

Et c'est parti pour ce flot de plusieurs milliers de coureurs. Après la jonction des deux flux, je vois une fille devant moi qui coure en slalomant à bonne allure. Je l'ai déjà vu, mais je ne sais pas combien elle vaut sur le 10km? Bon allez je suis, il sera toujours temps de lever le pied pour réaccélerer ensuite. Premier km en 4'28 et 2ème en 4'20 : mon lièvre du jour va me faire exploser mon chrono. Par contre le cardiofréquencemètre indique une valeur de 85-88% et ça tiens. Ensuite, le parcours quitte les grandes artères du bois de Vincennes pour s'enfoncer dans la forêt par des petites allées plus étroites. La fille devant relance, slalome, double, relance encore : elle est increvable . Je me demande si mon lièvre ne serait pas plutôt un guépard : est-ce que je n'ai pas visé trop vite? Les km4 et km5 sont passés en 4'14 et 4'17. Heureusement, pour moi, le rythme du 5ème s'assagit et on arrive au ravitaillement en 4'20.

Un petit verre d'eau parce qu'il fait vraiment trop chaud, et hop, mon lièvre prend la poudre d'escampette. Je tâche de garder le rythme mais je suis maintenant en 4'23 au kilomètre. Tiens devant, une coureuse de l'UASG, je la rattrape et je lui demande des nouvelles de Stefanie Teske. Je pense que c'est l'autre Stéphanie de l'équipe UASG, mais là, elle me dit qu'elle ne peut pas trop parler. Je lui signale au passage qu'elle va arriver dans les 43'. Elle n'y croit pas, mais elle tient bien.

Et là, au km 9, j'arrive Allée des Minimes, je mets le clignotant et je ralentis fortement. Evidemment, je sais que je veux faire un bon temps la semaine prochaine, mais je ne me rappelle pas comment j'avais récupéré après Courir Ensemble. J'accélère, j'accélère pas? Je me laisse porter plutôt par les autres qui sont en train de sortir leur énergie pour finir en beauté!

Et à propos de finir, on arrive au Château, par la petite porte mais sur le tapis rouge. Je prends la pose pour le photographe, et puisque je suis reposé, je sprinte et je prends cinq places comme ça, na! Temps officiel 44'23 pour un temps réel de 44'09.

Bilan

Je découvre que même sur 10km, le mental joue. Aucune avarie matérielle n'est à déplorer ce dimanche. J'ai eu chaud mais je ne me suis pas grillé. Et pourtant, dès que je perds un objectif, je cours comme le jogging du dimanche matin. Donc bien choisir les personnes avec qui on courent au départ (un jour, je saurai réguler mon allure tout seul, quand je serai grand), et en cours de route se donner de petits objectifs intermédiaires et peut-être indépendants du chrono. 

Pour info, Stéphanie de l'UASG termine bien en 43'54 (pourquoi je me suis pas accroché?) Et la fille que j'ai suivi sur 5km, c'est Marianne Fougère, actuellement 2ème au classement provisoire du Paris Running Tour, qui termine en 42'18. Comme ça j'ai une vague idée de la vitesse que je dois adopter dimanche prochain!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !