Récit de la course : L'Odyssée du Tue-Vaques - 28 km 2010, par vinch64

L'auteur : vinch64

La course : L'Odyssée du Tue-Vaques - 28 km

Date : 25/9/2010

Lieu : Fermanville (Manche)

Affichage : 547 vues

Distance : 31km

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Premier trail de plus de 30km

Et non, vous ne rêvez pas, je fais bien un compte-rendu de course avec une bonne année de retard!

Mais c'est vrai que cette course, il a fallu que je l'assume et c'est le cas aujourd'hui.

 Pour remettre dans le contexte, il s'agit de la 2ème course de ma vie (et 2ème trail aussi) après les 24km de la Barjo 2010.

Je m'étais inscrit avec un ami d'une part parce que je connais le secteur et que c'est très sympa et d'autre part car je voulais franchir la barre des 30km (max de 26 km à ce moment là). Après consultation du site et des barrières horaires, il nous a semblé que ça devrait passer. Juste mais ça devrait le faire.

 

Pour l'Odyssée du Tue-Vaques, le départ des 15km et des 31 km se font en même temps et les 14 premiers kms sont communs.

Départ à 14h30 avec une forte fréquentation et un temps frais mais agréable. Ca part rapidement mais on fait  bien attention à pas se cramer. Les 2 premières difficultés sont bien raides et je sens que ça tire. On essaie de ne pas s'emballer sur le plat et les descentes pour récupérer. 4 kms plus tard, on est dans un peloton et on a encore pas mal de monde derrière nous. A ce moment là, 2 vttistes nous doublent et nous regardent avec insistance. On leur demande ce qu'il y a et ils nous expliquent qu'on est les derniers du 31km. Bon, c'est un peu vexant mais on continue. Du coup, on bavarde un peu avec eux. Très sympas même si les quelques remarques sur les postérieurs des coureuses du 15km étaient un peu lourdes.

 

 viaduc_de_fermanville.jpg

 

La suite se passe normalement même si je commence à fatiguer et marcher dans les bosses. On double du monde mais on est toujours derniers du 31km...

Le ravito de mi parcours arrive enfin et on nous dit que les participants qui nous précédent sont bien à 5mn alors que l'on est à une moyenne de 9.2 km/h et largement dans les temps de la première barrière horaire.

Les vttistes nous ont lâchés au ravito et on se retrouve tous seuls comme pendant une sortie du dimanche. S'en suit une longue côte qui débouche sur une lande avec une vue imprenable sur la rade de Cherbourg mais là, je n'ai pas le coeur d'en profiter.

 

 52530923.jpg

 

Ensuite, je me sens pousser des ailes dans une grande descente mais ce sera de courte durée car la côte qui arrive me met à plat: un gros mur sur du bitume et là plus de jus. Ca continue de monter mais impossible de relancer. Un nouveau duo de vttistes arrivent, ce sont les débaliseurs... Ils nous accompagneront jusqu'à la fin. J'attends avec impatience la fin de la montée sachant qu'après il ne restera plus que du plat et de la descente à peu de chose près.

Mais arrivé sur le plat, les crampes arrivent... Impossible de courir plus de 200m. Mes cuisses durcissent petit à petit jusqu'à devenir douloureuses m'obligeant à marcher le temps de récupérer. J'aurai ce rythme durant les 4km de plateau avec en plus les débaliseurs qui m'incitaient à abandonner... Frustrant. Je leur dis que j'arrêterai si mes cuisses sont encore douloureuses durant la descente.

Mais dès la première descente, tout va mieux. Je ne peux pas aller très vite mais j'avance à une vitesse oscillant entre 10 et 11 km/h.

En bas, une dernière petite côte arrive et je la franchis en courant, presque frais comme un gardon. A ce moment là, on va doubler notre premier concurrent des 31km qui ne peut plus avancer à 500m de l'arrivée. On lui propose de finir avec nous mais il en peut plus et nous dit de partir.

On finit la course 5 min après la barrière horaire et on assiste à un triste spectacle d'arrivée. Plus d'arche, plus de spectateurs, juste 4 barrières pour faire un semblant d'arrivée. Pas super comme accueil. Les bénévoles du ravito étaient pressés qu'on s'en aille afin de tout remballer. Ce qu'on a fait rapidement du coup... Une bien triste arrivée!

 

Bilan:

31km et 700m de D+ en 3h49 soit 8.1km/h de moyenne

Super organisation et super parcours sauf l'accueil final

Cette année je vais essayer de faire mieux, ça ne devrait pas être trop difficile même si le classement ne sera pas beaucoup plus glorieux...

2 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 26-07-2011 à 19:24:15

Hélas, c'est la coutume du Tue-vaques de plier les gaules les 20 premiers arrivés!!! Ils n'ont toujours pas compris du coté de Cherbourg ce qu'est l'esprit trail, je leur ai pourtant dit! Ce sont des bourrins!
Quoiqu'il en soit, bravo de vouloir dépasser tes limites!

Commentaire de vinch64 posté le 26-07-2011 à 20:17:45

Surtout qu'en faisant partir ceux du 31 km 1h ou 1h30 avant, tout le monde pourrait se retrouver sur la fin. Mais bon, apparemment ce n'est pas près de changer... Dommage, c'est vraiment le seul reproche que j'ai à faire!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !