Récit de la course : La Virée des Deux Bois - 17,5 km 2011, par Olivier73

L'auteur : Olivier73

La course : La Virée des Deux Bois - 17,5 km

Date : 25/9/2011

Lieu : Villebon Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 804 vues

Distance : 17.5km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Le récit

Cette année c'est la bonne, je vais enfin faire la course de ma ville (enfin !  ma ville de coeur puisque j'habite Palaiseau). La virée des 2 bois ayant lieu tous les ans le même jour que le Paris Versailles, il faut choisir, et cette année je fais l'impasse sur cette dernière.

Je constate sur internet que le prix est vraiment très bas: 7€ pour 17km et même pas de supplément en cas d'inscription sur place, à ce prix c'est donné. Du coup, craignant une gastro ou autre maladie/blessure de dernière minute, je décide de m'inscrire au dernier moment.

Pas besoin de se lever à 5h00 du mat', un bon 7h15 suffit. J'avale mon petit déj' à 7h30. Sûrement pas assez tôt car sur la première boucle je le sens encore dans l'estomac. A 8h15 je pars pour le gymnase et à 8h35 je suis inscrit.

 

Il fait beau, un temps idéal pour courir. Cette fois ci je cours sans téléphone et appareil photo, j'ai déjà plein de photos du bois de Gelles, ça suffit, pas la peine de s'alourdir. J'ai pris 1l de boisson dans mon camel bak et c'est tout. Un petit tour de stade pour rigoler, ça fait longtemps que je n'ai pas couru autour de ce stade, ça me rappelle quand j'étais au collège.

 

J'aperçois Le ch'ti qui est venu faire sa 2ème course, il s'aligne sur le 8km. Nous tapons la discut' en attendant le départ.

 

Vers les 9h et après le petit laïus de Monsieur le Maire, c'est le top départ au coup de feu imaginaire d'un pistolet qui ne fonctionne pas.

 

La course commence par un tour de stade, mais comme je connais plutôt bien le coin je pars beaucoup trop vite et dès la première côte je suis dans le rouge. Je suis obligé de ralentir pour pouvoir mieux reprendre le rythme sur le haut du parcours. Je double quelques personnes mais pas beaucoup, je me dis que dans les gens qui me précèdent il doit y avoir des 9km. Et puis de toute façon je n'ai aucune idée du nombre de personnes qui font cette course, je ne me suis pas retourné une seule fois pour voir s'il y avait des coureurs derrière...

 

Bref, première côte donc (celle du bois de Gelles) puis long plat, puis grande descente à fond la caisse dans le bois Persan. Quelques problèmes de petit déjeuner qui remonte, je me vois déjà en train de vomir sur le bord du chemin. Alors je bois un peu de la boisson de mon camel bak, espérant faire partir cette petite nausée. Je suis un groupe de 3 coureurs dont 1 féminine (la première d'ailleurs apprendrai je plus tard) qui finira par craquer un peu dans la 2ème montée du bois Persan. Je les double donc. Retour sur le plateau de Courtaboeuf et descente vers le gymnase. Là je croise déjà les premiers qui commencent leur second tour.  A l'entrée du stade ma femme et mon fils m'encourage, ça redonne la patate. Je finis le tour de stade et j'entame mon deuxième tour, re-encouragements !

 

 

Longue attente du papa coureur

 

Il est là ! (c'est pas moi en fait)

 

Et c'est reparti pour un tour

 

Je n'ai pas vu grand monde s'arrêter pour le 9km, il ne devait pas y avoir grand monde finalement pour cette distance. Je n'ai plus la nausée, le deuxième tour s'annonce sous de meilleurs auspices.

 

La partie entre le stade et l'entrée du bois est assez technique puisqu'il faut éviter les coureurs qui arrivent en face. Mais j'arrive à négocier. Je fais le yo-yo avec un coureur jusqu'aux premiers escaliers, là je passe irrémédiablement devant, peut être a t il été surpris par ceux-ci. Sur le plateau je croise Le Ch'ti qui est encore à quelques kilomètres de finir son 9km. A l'entrée du bois Persan je rejoins un groupe de coureurs que je réussis à doubler un par un même si ça va me prendre toute la fin de course.

 

Le sprint final

 

Un seul résiste jusqu'au bout, je l'oblige à sprinter dans la dernière ligne droite mais il reste devant, malgré les encouragements de mes parents qui viennent de rejoindre ma femme et mon fils.

 

Il est 10h40 et déjà il faut penser à aller au déjeuner surprise organisé pour les 40ans de Philippe à midi pétante. Avant il va falloir se doucher et penser à faire redescendre ce coeur qui est monté à 181 (new world record pour moi) dans le sprint final.

 

Quelques chiffres:

17.79 km

1h31mn27s

11.7km/h

165 bpm  moy (90% FCM)

21/94

 

 

 

 

 

Tous les détails ici : Virée des 2 bois 2011 de olive1973 sur Garmin Connect - Détails

4 commentaires

Commentaire de Olivier91 posté le 27-09-2011 à 12:53:17

Si cette matinée t'a plu, nous sommes comblés, c'est notre but dans cette course sans prétention!
Au plaisir de te croiser dans les bois!

Commentaire de Olivier73 posté le 27-09-2011 à 15:59:57

ça m'a beaucoup plu !

Il y a une petite vingtaine d'années, une course existait déjà dans le bois de Gelles. Je me rappelle l'avoir gagnée par équipe de 3.

Merci de la faire revivre, ça fait bien plaisir.

Commentaire de TomTrailRunner posté le 28-09-2011 à 09:36:01

Un CR qui traduit bien l’esprit de cette matinée : sympathique mais néanmoins dynamique :)
Bravo à toi

Commentaire de Bastouille posté le 28-09-2011 à 10:45:21

Merci pour ce récit et d'avoir fait la conversion entre les miles et les km sur les données de ton Garmin...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !