Récit de la course : La Transjurassienne 76 2006, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : La Transjurassienne 76

Date : 12/2/2006

Lieu : Lamoura (Jura)

Affichage : 3019 vues

Distance : 76km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Transju 2006

Et voila 2 semaines après la transju je me lance dasns un petit compte rendu pour partager le plaisir que j'ai eu à participer à cette course mitique.

La transju c'est vraiment la course qui fait vibrer toute une région. Etant mariée à une fille du haut doubs (Pontarlier), j'ai découvert cette région que maintenant j'adore et le ski de fond que je pratique depuis 3-4 ans.
On ne se rend pas forcément compte de l'impact qu'à cette course (au moins autour de Pontarlier), toutes les conversations tournent autour de ça de novembre à février.

Donc cette année c'est décidé, je m'inscrits pour la course. Encore un pari un peu fou, c'est clair que j'ai pas encore le niveau de ski pour me lancer dans un truc comme ça mais autant commencer par la course qui fait référence.
Et puis comme ça cette annéee j'aurais fait dans la course populaire, marathon de Paris, saintélyon et maintenant transju.

La préparation
--------------
Cool cete année la neige est tombée tôt. J'ai pu m'entrainer pas mal pour l'evénément.
En regardant mon carnet d'entrainement (merci kikourou) j'arrive au total de 350km de ski de donf.
Il y a des gens qui disent qu'il faut 600km de ski pour faire la transju, la fille qui nous amène les dossarts m'assurent qu'il faut au moins 1000km.
Il faut avoir un métier laissant quand même beaucoup de temps libre pour arriver à faire autant de ski et en plus habiter au pied des pistes sinon je vois pas comment on peut faire.
Bref je manque surement un peu de km mais je trouve que c'est pas mal. Par contre 76km j'ai jamais fait autant, j'ai du faire une ou deux fois une quarantaine de km, jamais plus.

Le matos
--------
Ski peltonen, snif, snif (voir plus loin)
Salopette de ski de fond
Tee shirt technique manche longue
Micropolaire

Avant la course
---------------
On arrive avec femme et enfants à Pontarlier le vendredi soir chez la belle famille.
Il a neigé dans la semaine une vingtaine de cm de neige fraiche mais le beau temps est annoncé.
Samedi on va faire un petite sortie pour tater la neige, que c'est beau avec les sapins enneigés, par contre la glisse est pas terrible.
L'apremidi est consacré au fartage, on est pas des experts, alors on met du rose HF. Petite visite au magasin spécialisé ski de fond de Pontarlier, le vendeur nous dit que demain ça va pas trop glisser, et que le rose est un bon choix pour ceux qui ne partent pas en première ligne.
Platrée de pâtes et avec mon partenaire Philippe d'aventure on va au dodo, car réveil à 4 heure du mat.
Le lendemain matin gatosport en guise de ptidej et en avant pour Mouthe afin d'attraper la navette qui nous conduit sur le départ à Lamoura.
IL fait un froid de cannard : -15 à Pontarlier et -20 à Mouthe.
Voyage sans encombre jusqu'à la ville de départ, à part un arrêt plus long que prévu à la douane Suisse qui voulait absolument vérifier les papiers du bus...
Enfin sur place, personne ne bouge du bus.
On ne comprend pas pourquoi tout le monde veut rester dans le bus, on finit par sortir avec Philippe.
Il reste une heure avant le départ, une température polaire, et il n'y a pas de d'endroit pour se mettre au chaud.
On va boire un thé et on retourne vite fait au bus pour ne plus le quitter jusqu'à 10mn du début des hostilités, on comprend mieux pourquoi tout le monde reste au chaud.
Au bout d'un moment le chauffeur fini par nous virer, et on va mettre nos sacs poubelles dans le camion.
Le départ des élites, puis des premières lignes est donné, c'est sympa à voir. Le départ de chaque ligne est donné toutes les 5mn.
On va se placer dans le dernier sas et notre tour va pas tarder à arriver.


Nos 2 héros la veille de la course (après les superbe bonnets de la sainté, voila les non moins superbe de bonnets de la transju)


La course
---------
On prend place dans le sas des 4eme lignes, celui des novices, papis, promeneurs et autres touristes, enfin tous ceux qui sont bien partis pour en chier, longtemps apres que les premiers aient franchi la lignes d'arrivée.
Au total si il y a 100-200 personnes derriere nous, c'est le maximum, on a donc à peu pres 2600 personnes devant nous, ça fait du monde pour monter sur le podium.

Départ des 3ème ligne.

Ca y est les prochains c'est nous.
Un annimateur met de l'ambiance. Tiens 2 retardataire de la 3eme ligne partent qq secondes avant nous. Ils vont avoir un peu chaud aux fesses ces deux la.
Aller paf c parti un coup de feu, on enlève les filets et on lache les fauves.
Le départ c'est un peu ce que je redoute. Casser un batton, un ski ou se blesser dans cette foule ça serait vraiment dommage.

On suit les conseils du speaker et on pousse uniquement avec les bras pour bien garder une trajectoire rectiligne. Après 200m on peut enfin patiner.
Heureusement sur les premiers km le chemin est très large, mais la concentration sur la trajectoire est maximum.
Comme prévu la glisse est moyenne, la neige est trop froide et les skis rappent un peu au lieu de glisser, ça ira mieux dès qu'on verra le soleil.
On début on enchaine les faux plats montant et qq petites descentes, c'est un peu dur de trouver le rythme.
Au bout de 6 ou 7 km les premieres montées sérieuses, ça se rétrécie et gros bouchon.
Certains décident de déchausser, bof il suffit d'attendre son tour, on aura bien le temps de grapiller qq places de toutes les façons il y a trop de monde devant et pas assez dérrière.

C'est la que je retrouve Philippe, que j'avais perdu dans la foule du départ, on ne se quittera plus beaucoup jusqu'à l'arrivée.

On enchaine qq montées, et les bouchons qui vont avec et au bout ded 12km on arrive au premier ravito à Premanon. Super ambiance, des cloches, plein de supporters, le soleil est là quel pied.
Les ravitos c'est vraiment bien fourni, surtout qu'on est vraiment pas dans les premiers.
On trouve thè, boisson energétique, comté, morbier, saucisse de morteau, barre de céréal, fruits ...
Je refais le plein de mon bidon, enfin j'essais il est complétement gelé, en fait j'aurais mieux fait de le laisser à la maison les ravitos sont largement suffisant.
Temps Lamoura-Premanon : 1h04 pour 12km

Ensuite une partie plus descendente, plutot en forêt, c'est super beau, ça bouchonne encore un peu dans les montées, il faut faire un peu gaffe dans les descentes, entre ceux qui sont pas surs d'eux et ceux qui le sont un peu trop ...
On arrive vite au deuxième ravito aux Rousses avec une ambiance de feux.
Pleins de gens, des cloches, la température se radoucit avce le soleil.

Temps Prémanon-Les Rousses : 41mn pour 8km


Quelle belles lunettes ...

Juste après le ravito, c'est la fameuse montée de l'opticien. C'est pas très long, ça monte très fort et une ambiance de folie. De toutes les façon on peu pas attaquer comme des malades, la neige est brassée donc on y va tranquille.

Photo dans la montée

Ensuite on est le long d'une vallée en faux plat, la glisse est moyenne et c'est un peu long. Pas vraiment l'habitude de ce genre de profil, tout droit avec une pente régulière.
C'est la qu'on commence à avoir les premiers signes de fatique, Il faut pas regarder la distance restante car on a fait une vingtaine de km, il en reste une cinquantaine ...

Temps Les rousses-Bois d'amont : 42mn pour 9km

On arrive au ravito de bois d'amont, on voit de l'autre coté une belle montée avec beaucoup d'ambiance et des paquets de skieurs mais ils ont 8 km d'avance sur nous, on va d'abord aller faire un petit tour en Suisse pour revenir faire la montée un peu plus tard.
La petite boucle en Suisse est un peu casse patte, des petites montées, petite descente et le retour un peu en dévers, bon ça commence à être un peu dur tout ça et on va arriver à la difficulté du parcours la montée du risoult.

Temps Bois d'amont-Bois d'amont : 43mn pour 9km

On reprend bien des forces et on repart vers la montée. Curieusement dans les montées je suis bien, certe je vais pas très vite, de toutes les façon c'est dur de doubler quand ça monte trop fort, mais je me sens mieux dans les montées. Je largue un peu Philippe dans la montée mais je continue à mon rythme, il me rattrapera un peu plus loin, de toutes les façon on s'attend aux ravitos.
Le problème c'est que plusieurs fois on croit être en haut, ça redescent un peu et ça repart en montée.
Enfin on arrive au ravito des ministres. Je me souviens du proverbe, 'si tu vois les ministres tu verras Mouthe'
Tant mieux, car à ce moment là j'ai le bon vieux coup de barre et j'ai un peu mal au bide.
On fait une bonne pause au ravito, je mange un peu de tout, surtout du salé car le sucré ne passe plus trop.
Bonne ambiance à ce ravito, ils sont en forme. A mon avis ils n'ont pas ravitaillé qu'avec du thè ici :-)
On apprend aussi que Deneriaz à eu la medaille d'or.

Temps Bois d'amont-Les ministres : 50mn pour 8km

Jusqu'à présent j'étais plutot devant Philippe, à partir de là c'est lui qui me trainera derriere lui.

Ensuite quelques descentes, on se refait un peu la pillule et on arrive rapidement sur le ravito d'apres qui est à Bellefontaine.

Temps Bois Les ministres-Bellefontaine : pour 36mn pour 5km

Il reste 26 km, on commence à rentrer dans des chiffres plus raisonnables, depuis un moment chaque km est indiqué et même en ski de fond c'est parfois long un km.
Aller c'est reparti, le profil est un peu dur dans ce coin, c'est pas mal du faux plat montant. Chaque montée est un peu dur, mais je suis toujours mieux dans les montée que les gens autour de moi, par contre dans les plats je suis moins à la fête.
Ravito de Pré Poncet, il a été long à venir celui là.

Temps Bellefontaine-Pré Poncet : 1h04 pour 11km

Juste après les vrais dernières difficultés du parcours, des bons petits raidillons, je suis bien cuit, enfin normalement après c'est favorable.
Après il ya quelques descentes, je discute un peu avec un gars qui me dit de faire gaffe car une des descentes qui vient va être un peu casse gueule. J'aurais mieux fait de l'écouter celui là.
La descente annoncée arrive, moi je me positionne pour doubler une concurrente pas très à l'aise, je pars en avant et paf la tête la première, la belle gamelle des familles, la première de l'année. Tout semble pour le mieux, une petite douleur au genoux mais rien de grave. Par contre je m'en appercevrais à l'arrivée, j'ai explosé un des skis qui s'est plié dans le mauvais sens et qui a craqué. Il ne tient essentiellement que par la semelle, heureusement il a tenu bon jusqu'à l'arrivée d'ailleurs je m'en suis meme pas apperçu ça aurait été dommage d'abandonner si près de l'arrivée.

Temps Pré Poncet-Chaux neuve : 44mn pour 8km

Dernier ravito à Chaux neuve, il ne reste plus que 7km ça sent bon cette histoire.
Aller c'est la fin, en plus le profil est descendant, j'envoie avec ce qui me reste de force, je suis finalement encore pas mal, pas de crampes, pas trop de douleurs aux bras ni aux cuisses. j'ai juste le cou qui est bien raide.

Et voila c'est l'arrivée.
Je retrouve Philippe qui termine 2mn avant moi.




Temps Chaux neuve-Mouthe : 39mn pour 8km

Les résultats :
temps : 07:04:49.63
place : 2317
arrivants : 2622
partants (inscrit) : 2874

Bon c'est pas encore brillant comme place mais comme ça on devrait faire mieux la prochaine fois.

Et après
--------
Repas au chaud qui fait du bien.
Retour à la maison, bon roupillon dans la voiture.
Le lendemain, presque pas de courbatures, une forme étonnante, rien à voir avec la course à pied, le ski de fond c'est quand même moins traumatisant.

Bilan
-----
Super course, super ambiance, je reviendrais.
Il me manque un peu de technique mais encore un peu d'entrainement et le classement va s'améliorer. L'objectif de cette année c'était de ralier l'arrivée la prochaine fois on essaiera de pousser un peu plus fort.
Sinon j'ai cassé un ski dans cette histoire, ça coûte quand même un peu cher cette transju.

L'image GPS qui va bien :


Profil de la course :

3 commentaires

Commentaire de mao14 posté le 23-04-2006 à 19:49:00

je viens de tomber par hasard sur ton compte rendu bravo, je fais du ski de fond depuis trois ans a raison d'une semaine par an aux rousses et j'ai eu la chance de voir passer la trans deux annees de suite, super spectacle et chapeau bas a tous les participants sur les skis j'ai mal aux jambes tres vite.

Commentaire de raideur69 posté le 03-11-2006 à 10:23:00

Avé!!!Pinston
Tu nous cache tes talents de skieur,Bravo!!!tu crois que pour la STLyon dans la descente du bois d'arfeuille tu pourrais t'aider de tes ski.....tricheur va!!!C'est sympa cette tranju.75km avec ce D+ et D- pas évidant franchement bravo mon gars!!!!!!A la STL

Commentaire de lulu posté le 28-11-2007 à 14:44:00

Pour une 1ère, BRAVO.
Moi qui fait beaucoup de ski, j'ai toujours eu les ch'tons d'y aller !!!
A +

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !