Récit de la course : A la Recherche des Balises Perdues 2003, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : A la Recherche des Balises Perdues

Date : 23/2/2003

Lieu : Cergy (Val-d'Oise)

Affichage : 427 vues

Distance : 0km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

A la recherche des balises perdues

Introduction

Il s’agit d’un CO un peu particulière… Mais je laisse les organisateurs vous la présenter !

" 9h00, Les rayons de soleil dissipent les brumes matinales sur la base de loisirs de Cergy et accompagnent l'arrivée des premières équipes venues participer à cette sympathique et ludique Course d'Orientation proposée par le Team FUN EVENTS

Venus des 4 coins de l'Ile de France, on retrouve surtout des habitués des épreuves labélisées FUN EVENTS, qui, séduits par leur esprit, se pressent sur la ligne de départ avec bonne humeur et convivialité.
Citons entre autre, Nathalie ( Triathlon Vallée Montmorency) , Dominique ( Isle Adam Raider), la famille Talamona, nos chères 4 x 4, et deux acolytes connus sous les noms de Michel et du Bourrin. [
remarque : ça c’est nous !]

Basée sur un principe de course d'orientation, cette manifestation requiert condition physique mais également réflexion. Par équipe de 2, les concurrents devront, en un minimum de temps, s'élancer " A LA RECHERCHE DES BALISES PERDUES " dispersées sur la base de loisirs. En outre, ils se verront remettre un questionnaire de "culture générale" dont chaque bonne réponse donnera 30 secondes de bonification de temps.

Une bonne occasion de découvrir la C.O et de s'amuser dans un magnifique terrain de jeux.

Au terme d'un périple plus technique qu'il n'y parait, avec une carte au 10 000 ème qui réservait quelques pièges, tous les concurrents ont pu se retrouver autour d'un convivial buffet pour déguster un bon verre de vin chaud et recevoir, fatigués mais heureux, leurs récompenses...

A ce petit jeu de " la tête et des jambes ", chacun s'en tire avec plus ou moins de brio... Mais qu'importe, tous étaient là pour s'amuser et passer une agréable matinée de sport : Mission accomplie !!!!
"


Et voilà… Tout ceci ne nous a pas empêché, nos bérets solidement vissés sur nos caboches avec le Bourrin, de remporter l’épreuve aussi bien d’un point de vue strictement chrono, ainsi qu’en temps compensé avec le quiz. On a d’ailleurs eu le droit à une jolie médaille  ;-)

Grâce au Bourrin, j’ai pu remettre la main sur le CR de l’épreuve, et en plus, vous pouvez même accéder au QUIZ ainsi qu’à la carte et surtout aux résultats

Le CR de la course

De notre reporter au centre du nombril du Monde !

Ca y est, la nouvelle est tombée sur tous les téléscripteurs .Le Zoo est au top du top de la mégaperformance

Mais si, mais si. voici le développement de cette fantastique épopée

" Communiqué de l'agence ZooPresse "

Encore une fois, le célèbre Zoo (aussi appelé la Ménagerie) à déployé des trésors d'ingéniosité pour marquer d'une pierre blanche l'histoire de la CO. C'est vers 9h00 dimanche matin que les 2 zanimos délégués par la Ménagerie sont arrivés sur les lieux. Ils s'étaient donné rendez-vous sur une base de loisir à Cergy-Pontoise (95) afin de relever un exploit digne de leurs capacité : " Tous les pourrir " , lors de cette édition de " A la recherche des Balises Perdues. "

En effet, c'est sur ces même lieux que l'an dernier, ils s'étaient déjà retrouvé ensemble pour le toute première CO, compétition pour laquelle ils avaient terminé honorablement à la 4ème place. Cette années, ils étaient donc présent sur l'épreuve organisée par les joyeux turlurons de Fun Events pour une CO qui si elle ne devait pas se révéler hautement technique, n'en était pas moins là pour leur permettre de s'éclater dans la joie et l’allégresse ! ! !

Une fois les formalités administratives expédiées (pardon, z'avez pas un élastique pour attacher le carton de pointage ?. Ils ont l'air bons vos BN à la fraise ?) et quelques échanges gastronomiques sur les recettes de BN que les organisateurs souhaitent tester (gratter le chocolat d'un BN pour le remplacer par un mélange à base de pulco citron et de gélatine) nos (futurs) héros s'attaquent donc à la recopie des 19 postes qui allaient devenir la trace vivante de le supériorité azimutée !..

Pour être tout à fait franc, seul le sage et gentil Michel s'est acquitté de cette noble tâche, son comparse le vil Bourrin ayant préféré prolonger quelque peu sa grasse matinée avec Dame Biopuce et arriver avec un (très) léger retard mais inférieur à son traditionnel décalage horaire :-)

L'arrivée du Bourrin permettra à nos deux zanimos de préparer leur habile stratégie.

Michel orientera pendant que le Bourrin ira pointer les balises (pas si perdues que ça). Charge aussi à Michel de commencer à remplir le questionnaire qui leur sera donné en début de course, questionnaire comportant 20 questions devant chacune rapporter 30'' de bonification.

Les balises n'étant pas à pointer dans un ordre précis, la fine et habile stratégie consistera aussi à imaginer l'ordre le plus cohérent pour s'enfiler les 19 postes sans y perdre trop d’énergie (dont regorgent nos 2 équipiers).

Coté tenue, le climat étant clément en ces cieux du centre du monde nos compères se harnachent légèrement (collant, carline + kway pour le bourrin et pour moi carline + maillot de club spécial CO dans une très jolie matière légère et aérée en provenance directe de Finlande et capable de même résister aux ronces. ). Porte bidon pour le bourrin. Rien pour moi " on est là pour les pourrir oui ou non ? " finis-je par lâcher à son coéquipier !

Pour voyager plus léger, Michel fera également astucieusement l'impasse sur sa boussole qui pourtant l'a accompagné dans de nombreuses autres aventures.

C'est dans cet esprit que nos vedettes rejoignent la salle à partir de laquelle sera donnée le départ.

Quelques mondanités traditionnelles dans ce type d'événement, salutation à droite, salutation à gauche, échange encore avec les "zorganisateurs" et un membre de mon club de CO venu se dégourdir les jambes, mais surtout devenant malgré lui le témoin de leur performance.

Vers 10h les choses sérieuses commencent. Les premières équipes se lancent sur le parcours à intervalle régulier. Nos dignes zanimos attendent sagement leur tour qui ne saurait arriver que d'ici peu.

POOUUEETTTTTTT fait la trompette du starter qui libère nos deux gladiateurs des temps modernes. Michel range alors soigneusement le questionnaire qui lui a été donné sur la ligne de départ et emmène le Bourrin vers son destin. La stratégie consiste à traiter en priorité la zone identifiée comme la plus " tactique " de la course, zone dans laquelle se situent 6 des 19 balises.

Ensuite il ne leur restera que le tour du lac à réaliser en poinçonnant, de ci de là, leur carton de contrôle.

Les premiers postes à postes sont courts et vallonnés.

Peu importe, les deux équipiers semblent se jouer des difficultés et des pièges du tracé pour trouver au fil des hectomètres les fameux tétraèdres de toile orange et violette (ben oui d'habitude c'est orange et blanc, mais les organisateurs ayant voulu leur corser la tâche, ont préféré un modèle moins voyant). C'est ainsi que les balises 8,9, 10, 7, 11 et 12 tombent dans leur escarcelle.

Sur ces postes ils sont aux coude à coude avec deux autres équipes. Une équipe masculine et une équipe féminine. Il semble que leur objectif soit de lâcher la seconde équipe masculine afin de se retrouver seuls avec l'équipe féminine. Quel duel cela nous promet-il ?

Deux postes à postes plus long permettent au Bourrin et à Michel de faire la différence grace à leur finesse dans l'orientation. (la technique du " tout droit et je t 'emm... " semble faire des merveilles).

Les balises 13 et 14 tombent à leur tour sous le coup de poinçon ravageur du Bourrin. La balise 15 est aussi attaquée au " tout droit devant " elle est découverte cachée au pied d'un arbre. toujours avec l'équipe féminine dans le périmètre. C'est alors que tout à failli basculer.

tin, tin, tin, tin, tin, (suspens insoutenable)

Michel avait habilement choisi de plier sa carte en 2 pour en optimiser la lecture. Sachant qu'entre la balise 15 et la 16 il y avait un " bras " du lac à contourner, il entraîne le Bourrin vers l'ouest pour contourner une zone marquée de bleu sur sa carte. ce n'est qu'un peu plus loin en la dépliant qu'il s’aperçoit de la faute.

Nos champions sont en train de contourner un autre petit lac alors qu'une trace directe vers le nord est leur permettait de rejoindre la satané balise 16. L'équipe féminine en profite pour prendre un peu d'avance. Le bourrin corrige le tir en allant chercher la 16 et de retour auprès de son fidèle Michel repart à la chasse.

De la balise 16 à la 17 la distance est assez longue pour optimiser l'orientation. Une bonne gestion du tracé permet à l'équipe du Zoo de revenir sur les filles. Ils arrivent presque en même temps sur la zone de la balise 18, mais les organisateurs n'ayant pas daigné fournir des définitions de poste la recherche de celle ci prend un peu plus de temps que prévu. La remontée continue avec toujours les deux féminines en ligne de mire.

Ils arrivent à la 19 lorsqu'elles en reparte. L'écart se réduit considérablement. Passage sur la balise 3 perdues au milieu des ronces et des arbustes puis direction la balise 4 dans une zone qui fera regretter Michel de ne pas avoir mis ses guêtres.

Quoi qu'il en soit, à ce moment là les deux équipes sont côte à côte. La balise 5 donne un peu de fil à retordre aux deux équipes mais le svelte bourrin sera un peu plus rapide sur le poinçonnage ce qui leur permettra de repartir légèrement devant.

La balise 6 est une classique des organisateurs. Tout en haut d'une butte bien raide :-))) Michel décidera de laisser le bourrin monter seul puisque l'atteinte des deux dernières balises nécessitera de redescendre.

Nos preux chevaliers arrivent en tête sur l'avant dernière balise (la 2), mais tournicotent pour la trouver. Les filles aussi. Finalement, les représentante de la gent féminine la trouveront avant nous mais le poinçonnage aura lieu en même temps (y'a pas de raisons). Approche de la dernière balise (la 1) les filles regardent vers la droite alors que celle ci est dans une zone à gauche de la route. mais elles corrigent vite leur erreur les bougresses !!!

Ce sera donc un sprint vers l'arrivée ???

Mais non ! L'équipe Michelo-bourrinesque dispose d'un joker ! ! !

La fameuse liste de questions remise au départ. A chaque fois que le bourrin allait pointer une balise, Michel essayait de répondre aux questions, validant ses choix avec le bourrin pendant les inter postes (questions comme : quelle est la hauteur de la tour Eiffel ? Qui a inventé la pile électrique ? Comment s'appelait la voiture dans la série " Shérif fais moi peur " ?...)

Donc en arrivant sur la ligne, il ne reste qu'une ou 2 réponses à écrire alors que les filles (qui n'étaient pas plus blonde que cela pourtant) on du se mettre au travail à ce moment là.

Le chrono s'arrêtera pour Michel et le Bourrin au moment même où ils remettent leur feuille au responsable de l'arrivée après 1h10'44'' de course, et ce dans une salle totalement vide, puisqu'ils furent les premiers à boucler l'intégralité du parcours.

Mais attention. rien n'était gagné pour autant. Le jeu des départs différés (certains sont parti avec plus de 10' de retard) et les bonifications apportées par le questionnaire pouvaient encore tout bouleverser.

Après contrôle, le questionnaire se solde avec 9 bonnes réponses pour nos athlètes. Soit 4'30 de bonification, ce qui porte leur temps corrigé à 1h06'14''.En attendant l'arrivée des autres équipes les zanimos se prêtent volontiers au jeu des interviews (comment vous avez trouvé les balises ? ca vous a plu ? vous reviendrez ?) non sans en profiter pour déguster quelques verres de vin chaud et pâtes de fruits (slluurrppppp - miiaaammmmm ).

Finalement, les résultats ne se font pas trop attendre. et quelques dizaines de minutes après leur arrivée, le verdict tombe.. " sont déclarés vainqueurs en équipe Hommes ... Les fondus du Zoo, équipe n° 20 composée du Bourrin, de Michel et de leurs Bérets ! ! ! " " Mouaarrffffff ca y est. On les a pourri " s'est alors exprimé le Bourrin qui n'osait y croire.

" c'est le papy qui va en faire une tête avec son abonnement à la quatrième place " s'est il empressé d'ajouter.

C'est donc une formidable victoire qui a été remportée aujourd'hui en ce haut lieu de l'orientation par deux dignes représentant de la Ménagerie. Mais est-ce réellement une surprise. En plus de leur quatrième place l'an dernier, il ne faut pas oublier que c'est sur ce même champ de bataille qu'ils avaient honorablement glané une très belle troisième place en octobre dernier lors du raid multisports " parfun d’extrême " organisé par les mêmes zozos.

Ici Cergy Pontoise. A vous les studios !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !