Récit de la course : Courchevel Xtrail - 54 km 2012, par fret

L'auteur : fret

La course : Courchevel Xtrail - 54 km

Date : 5/8/2012

Lieu : Courchevel (Savoie)

Affichage : 925 vues

Distance : 53km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Tonnerre sur Courch'

Prologue


Novembre 2011 

Olne-Spa-Olne vient terminer en beauté la saison.
Olne-Spa-Olne est doute le trail de référence du plat pays, la Belgique.

On touche ici du bout des doigts l'histoire de la course nature... Comme pour l'oeuf et la poule, du trail ou d'Olne-Spa-Olne on ne sait plus bien qui était là en premier...  

Au programme une boucle de 68 kilomètres qui emmène les coureurs à Spa avant de les renvoyer vers le point de départ. A l'arrivée, une belle journée et un point UTMB dont je ne sais que faire.

 

Noël 2012
A force de discussions et de trop longues soirée sur Youtube, c'est décidé! Ce point UTMB servira à tenter sa chance au tirage au sort de la CCC.

 

Fin janvier 2012
Tirage au sort. Je suis sur un télésiège quand un copain resté à Bruxelles fait vibrer le téléphone dans le fond de ma poche. Le verdict est sans appel: recalé. Pas d'oral de rattrapage, directement renvoyé en 2013! Et pour pimenter le tout, le point d'OSO ne suffit plus, il faut maintenant 2 points pour prétendre prendre le départ du demi tour du Mont Blanc. 

 

 

Courchevel X-Trail

Pour mieux appréhender la montagne, la décision est vite prise: il faut se faire la main dès cet été! C'est reparti pour de longues discussions et de trop longues soirées Youtube, une liste de trails "de montagne" est très vite établie. Une fois cette liste croisée aux dates de vacances, une évidence s'impose, ce sera Courchevel.


Pour me conforter dans ma décision, je me repasse en boucle cette vidéo magique:


Début août 2012
La date fatidique approche. Une dernier petit clic sur Youtube et direction Courchevel... Arrivés deux jours à l'avance avec mon camarade de galère, on en profite pour reconnaître la fin et le début du parcours et faire les soldes à la boutique Odlo. Qui a dit que Courch' était hors de prix?

Dimanche 5 août 2012
Le jour J. La météo était au beau fixe depuis notre arrivée, elle s'annonce plus compliquée pour aujourd'hui. Hier, au retrait des dossards, deux annonces importantes: le départ est avancé à 3h45 et la deuxième barrière est réduite... Peu importe, on est ici pour goûter à la montagne peu importe l'assaisonnement! Sur la terasse, Dawa prend le thé...


Départ
3h45 et un chouia, la meute est libérée dré dans le pentu. Entre deux rangées de flambeaux on s'enfonce dans la forêt du Praz. Direction le premier ravitaillement au col de la Loze. La montée se fait en deux paliers. Une première rampe de 2,5 km suivie d'un petit replat et de la deuxième rampe pour atteindre le col. La végétation disparaît peu à peu tandis que la lune règne toujours en maître sur la voûte céleste.


Rocher de la Loze
Le premier col, et par la même le premier ravito, sont franchis. Direction le rocher homonyme qui sera le premier sommet du jour. Si le soleil se fait toujours discret les sommets commencent à se découper à l'horizon. La montée d'un petit kilomètre nous amène une descente technique pas trop longue. Et en bas, on remonte...

Sommet de la Vizelle
On remonte direction le sommet de la Vizelle (2659 m) qui sera atteint après 16 bornes de courses. Cette fois, le soleil est bel et bien sorti. En contrebas, on aperçoit l'Altiport de Courchevel fréquenté en hiver par les hélicos des milliardaires russes.

Le temps de remplir les bidons, de dévorer quelques Tucs et de passer un coup de fil à la maison et ca repart! Nous avons un peu plus de 30 minutes d'avance sur la barrière. Vincent, mon compagnon de galère, se sent pousser des ailes, de commun accord, nous décidons de faire route séparément.


Vallon du Fruit
Depuis que le franchissement du Col du Fruit nous évoluons dans le Parc National de la Vanoise. Les nuages bourgeonnent dans la vallée. Dans la descente du col, j'attrape un wagon qui descend d'un bon train. Une fois en bas, nous sommes dans la purée de pois. Au loin, j'aperçois Vincent et son bandana. Il suit notre stratégie au pied de la lettre: courir jusqu'au refuge du saut pour gagner du temps. Je replie mes bâtons et je l'imite... Je décide de ne pas faire l'effort pour le rejoindre et d'ainsi en garder sous la pédale.


Col du Rateau
Depuis le fond du vallon la purée de pois s'est transformée en pluie. Il est temps de passer à l'attaque du col de Chanrouge qui doit nous amener tout droit vers le pierrier du Rateau. En chemin l'orage éclate... J'ai l'impression d'être Johnny au Stade de France pendant qu'il chante allumer le feu: ça éclaire de partout et les basses sont mal réglées!

Le col du Rateau se présente à moi. Pour le franchir, rien de plus simple: suivre les points oranges sur les rochers et slider sur les névés. En haut, un courageux bénévole veille à notre sécurité.


Petite Val
La descente du Rateau aura été l'occasion dans un premier temps de faire de la luge sur un névé avant de slalomer  entre les cailloux et de finir à vouloir trottiner dans un single rendu boueux au possible par l'orage. En chemin les discussions vont bon train sur la barrière horaire. On est probablement hors délais. Pour la beauté du geste et l'honneur, on s'encourage l'un l'autre à rejoindre en courant le troisième ravito.


Retour au Praz
Et là, surprise, non seulement nous sommes toujours en course mais en plus le Courchevel X-Trail 2012 est raccourci. Les intempéries ont rendu les crêtes du Mont Charvet impraticables. Les sentiments sont partagés entre la déception de ne pas profiter des crêtes qui ont fait la réputation de la course et le soulagement de rentrer au bercail... Une bonne petite bavette avec les mamies bénévoles et je repars pour les 10 kilomètres de descente qui me ramènent au pied des tremplins olympiques via le Lac de la Rosière.

Sur les deux derniers kilomètres, je profite des services d'un lièvre qui me dépose sur la ligne d'arrivée dans le temps peu glorieux de 11h59. Direction massage et repas...

 

Epilogue

Voilà c'est fini comme dirait l'autre au téléphone. Avec mon deuxième point acquis et mon statut de recalé 2012/prioritaire 2013, je suis officiellement éligible au départ de la CCC. Il me faudra d'abord prendre un peu de recul. Suis-je fais pour la course en montagne? Les cols c'est peut être mieux en vélo? Ne pas être à Chamonix en août 2013 comme un mouton de panurge. Réponse dans quelques semaines...

1 commentaire

Commentaire de gilou01 posté le 19-08-2012 à 11:01:51

bravo pour ta course et ton recit dommage on cest raté on aurait pu boire une bibine et pour la ccc en 2013 ca monte moins raide tu peux y aller a bientot

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !