Récit de la course : La Montée de la Bastille 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Montée de la Bastille

Date : 29/9/2012

Lieu : St Martin D'Heres (Isère)

Affichage : 1613 vues

Distance : 9km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

Montée de la Bastille 2012 c'est extrême de chez givré

 

 

Montée de la Bastille 2012 c'est extrême de chez givré

 

 

 

 

Aaaaah la Montée de la Bastille, ou quand le meilleur a cotôyé le pire !

*FLASHBACK*

2009 je suis dans un très grand jour et fournis un excellent chrono

2011 le bouk est juste transparent et insulte la course à saucisson du seul fait de son chrono pitoyable

 

 

29 septembre 2012, je me réveille, je te bouscule, sauf qu'il pleut. Pfffff la motiv' en prend un coup. Mais bon, faut s'forcer et je me rend au départ de cette course, auréolé d'une bonne dynamique actuelle en terme de forme !

 

Sur place, étrangement, beaucoup de monde malgré la météo pourrie. Des gars du GUC, des élites comme Ludovic Pellé, Julien Chorier (HYPER SYMPA ET ACCESSIBLE), pat38, renaud du CMI, Michel Riondet en retard, petit kenyan blanc, etc... Et beaucoup moins de touriste, pas bon pour les stats ça...

 

Côté ASPA ou kikourou c'est la dépantalonnade : ne sont présents que Laetitia et Marc, Jo et (quand même) Cathou du Harem du Bouk ! Ouf !

 

Après 2-3 sms assassins, et la mise en sommeil de ma montre que j'ai oubliée de charger (PUT***), nous nous élançons sur un parcours attrophié du fait des travaux sur les berges ! Bon, le chrono ne sera donc pas comparable, moi qui tablais sur un 48 minutes.

 

Pour une fois je pars un peu fort, histoire de... Sauf que très vite c'est chemin et gadoue, et je regrette amèrement d'avoir chausser mes runnings au lieu de mes trails. Pfffff

 

Allure soutenue, on distingue la Bastille au-dessus de notre tête, et ça envoie du pâté ! C'est sans cesse à qui accroche le wagon, qui décroche, qui se met dans la foulée puis relance, usant ! Je reste avec un type à la foulée patibulaire et un quadra affûté aux baskets jaunes, et nous sommes réguliers.

 

On me double en silence par derrière, c'est GIRKA ! Allez vas-y, envoie la sauce, mais il n'est pas confiant pour la montée qui n'est pas son fort.

 

Km1, km2, km3 puis km4. Je demande le chrono à mes acolytes, ils regardent tous les deux mais seul le quadra répond, "16 minutes". 16 MINUTES ? Si le balisage est bon, ça signifie du 15 km/h, me suis enflammé un peu moi... Et pourtant Laetitia est au loin et ne cesse de s'éloigner. Quant à Girka...

 

Pont de l'hôpital, on traverse l'Isère et c'est le dernier kil avant LE MORCEAU.

 

Ca commence déjà à dégager, certains (jeunes) se font décrocher littéralement ! Je n'ose imaginer leur ascension... Passage au ravito, je ne vois plus Laetitia. Je passe 2-3 gars histoire d'attaquer la montée sereinement et c'est PAR-TI MON GROS KI-KI.

 

C'est radical.

C'est atroce.

Mais c'est top. c'est même excitant...

C'est comme une course de vélo, une nouvelle course démarre.

Devant ça explose.

Derrière des chamois se révèlent.

Et il faut se placer dans tout ça !!

 

J'essaie de garder une foulée conséquente, envie de bien faire... Et tout de suite, qui est là au premier virage, le GOELAND !!! Mmmmmh qu'il est beau mon goeland ! Il m'annonce 83ème, soit 30 places à remonter (il est fou mon goeland).

 

Et c'est parti pour l'enchaînement type montée alpe-d'huezesque, lacets lacets et re-lacets. Je suis bien. J'essaie de tenir le quadra, et on enquille...

 

Devant ça n'explose plus tant que ça. Puis c'est Laetitia que je remonte, pas de mot d'encouragement cette fois-ci, mon souffle est à son paroxysme. Mais un petit geste de la main. Puis rapidement Girka est là, lui qui avait tant d'avance, mais la montée... C'est vraiment pas son truc !

 

On continue, on continue... Et comme à chaque fois avec la Bastille, il nous semble que la montée est encore plus interminable que la fois d'avant !!! Où sont ces put** de marches ? QUAND va-t-on y arriver, bord** de m**** ?!

 

Et enfin, les voici... Un peu gêné par des randonneurs à qui il ne vient même pas l'idée de s'écarter ?! Lol mais aussi Grrrrrr. Je leur enverrai un Franck Derrien les gronder ces méchants.

 

Relance, puis re-marche, et nous voici à une première esplanade de récup' ! Deuxième surprise du jour, c'est THE DUDE qui est là ! Mmmm j'adore les beaux mecs ! Bon, il a du avoir peur de s'aligner face au p'tit bouk, mais on ne peut lui en vouloir, hein ? Trop gentil ce Dude, qui lui aussi a des soucis de batterie (comme pour ma montre GPS vous suivez ?).

 

En tout cas les marches ont fait des ravages. Je n'ai qu'un gonz' de visu devant, et je me retourne... Laetitia !!! M**** déjà ?? Allez à partir de là c'est plus du parcours connu, un type me remonte, je m'accroche à lui pour les 4 derniers lacets sous les oeufs. Je donne. Et nous voici à l'arrivée du téléphérique où c'est plaaaaaaaat.

 

Et là, tout change : je prends le relais à mon comparse, et nous voici devant le dernier faux plat, il m'accroche mais j'ai une bouffée d'energie, je croque direct les deux gars à l'agonie qui apparaissent juste devant et envoie la sauce, on en termine, IL PLEUT, je rejoins même Maxime du GUC que je hèle ("avaaaaaaance"), pas de réaction (alors qu'il est prévenu, hein ?), donc je vais le chercher au sprint et ça passe !!!

 

47'45 !!! Ouf ! Ravi ! Seul le quadra m'a eu mais il n'était clairement pas à fond. Et Laetitia remporte la course en féminine ! Par-fait !

 

Puis nous prenons notre cadeau en provenance d'Afrique, car oui la course a un but humanitaire, celle-ci... Au moins... Et encourageons ceux qui arrivent alors que la pluie s'intensifie !! Ca aurait pu être pire, donc...

 

Bravo au Spiridon organisateur et à l'année prochaine !


8 commentaires

Commentaire de snownoooo38 posté le 29-09-2012 à 20:39:07

Merci pour ce superbe post, j'ai adoré.
ça permet à ceux qui ne font pas de course de voir comment ça se passe de l’intérieur :)
J'y étais aussi et c'est vrai que cette course doit se gérer puisque ça finit par 3km de montée, donc tout est toujours possible.

Commentaire de the dude posté le 30-09-2012 à 16:49:55

Désolé de n'être venu qu'en spectateur, mais je voulais montrer à mes enfants une vraie légende de la course au saucisson en plein effort!!!
Et puis si j'ai bonne mémoire la dernière fois que je l'ai courue, qui m’attendait sur le plat en haut des escaliers???

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 30-09-2012 à 16:53:02

Très bonne mémoire en effet !!!
J'espère que tes enfants ne seront pas trop dég' par la Honte du sport !!! Quelle saucée par contre ensuite !!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 30-09-2012 à 16:53:25

Et merci d'être venu !

Commentaire de the dude posté le 30-09-2012 à 17:18:28

De rien, c'était un plaisir.
Par contre c'est sûr qu'on s'est bien fait rincer au retour!!!

Commentaire de Byzance posté le 30-09-2012 à 19:53:17

Les chamois et les chèvres donc les boucs, c'est cousins et ça aime bien se percher ... Bravo, un vrai grimpeur !!!

Commentaire de l ignoble posté le 01-10-2012 à 11:16:38

il a plu? cela aurait permis un peu de nettoyer les dessous bras...beau chrono pour un gros...

Commentaire de Lechauve posté le 10-10-2012 à 13:10:38

J'approuve ce récit :)
Vivement l'année prochaine ( avec le soleil )

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !