Récit de la course : A la Belle Etoile - 30 km 2012, par vinch64

L'auteur : vinch64

La course : A la Belle Etoile - 30 km

Date : 24/11/2012

Lieu : Equeurdreville Hainneville (Manche)

Affichage : 796 vues

Distance : 32km

Matos : Stoots 200
Cascadia 7

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Oh la gadoue, la gadoue...

Le lendemain de mon premier trail de 50km , j'apprends qu'une nouvelle épreuve aura lieu à moins de 5km de chez moi. C'est un trail nocturne de 30km qui s'appelle « A la Belle Etoile ».

 

Je n'avais pas de projet pour la fin de l'année et ça tombe très bien je voulais me tester en conditions de nuit. Le lendemain j'envoyais mon inscription.

Il n'y avait donc plus qu'à s'équiper d'une frontale avant le 24 novembre. Je fonce donc sur le sujet sur les frontales et tombe sur une personne qui parle des lampes Stoots . Ca me paraît un peu cher au départ mais le côté « made in france » et un très bon contact avec flox me font sauter le pas (je parlerai plus spécifiquement de la frontale sur le blog, ce n'est pas le sujet ici).

Me voilà prêt à affronter la nuit cherbourgeoise. A la base, je voulais préparer cette course sérieusement mais ça n'a pas du tout été le cas : une seule sortie semi-nocturne, un périple à Dublin 3 semaines avant à manger et surtout boire (4 jours => 4kg de plus sur la balance) et un simple repérage partiel du parcours.

 

LA COURSE

La date arrive et pas de stress. La distance ne me fait pas peur et je n'ai pas d'objectifs de temps. Je m'attends même à finir dans les derniers ne sachant pas quel type de personne « normale » pouvait s'inscrire à ce genre de course.

Le départ a lieu dans un stade et j'entends dire qu'on est une grosse centaine d'inscrits sur le 30 qui ferait 32km (250 inscrits sur le 15km). La température est agréable (11°c) par contre un gros coup de vent est annoncé pour la nuit. Le speaker nous fait un discours inaudible et pan c'est parti.

Et ça part très vite !!! Je me retrouve bon dernier après 2 virages dans le stade et encore je vais beaucoup plus vite que prévu (12km/h). Après le tour du stade, nous faisons le tour du terrain de foot voisin déjà bien gras pour étirer le peloton. Je suis toujours bon dernier et en sortant du complexe sportif j'entends une personne dire « Oh ben lui il est pas arrivé... Ahahah » Je suis dans l'ambiance.

Après arrivent les premières côtes. Je connais le début de parcours et je sais que c'est bien casse-pattes sur 5 bons kms. La première côte sérieuse est une patinoire mais tout le monde court sauf moi et un autre gars. Où est ce que je me suis fourré encore ???

Un petit tour dans le vieux bourg sur route puis ça remonte sur un chemin bien boueux. Ah c'est bon, je commence à remonter du monde et même à doubler en restant sur mon rythme prévu.

Les montagnes russes se poursuivent et je rattrape un bon gros peloton que je vais suivre un bon moment. La suite est un peu plus roulante jusqu'à que j'arrive au km10. Je l'ai déjà fait un mois avant et je sais que c'est gras mais aujourd'hui c'est bien pire. Ca commence par un gros bourbier où la boue arrive jusqu'en dessous du genou, ça se poursuit par une montée dans une single glissante transformée en petit ruisseau et s'achève par un passage de 200m dans une flaque géante avec de l'eau au dessus du genou à certains endroits. Certains passages sont glissants et les organisateurs ont installé une corde en sécurité. Sur ce passage, je discute un moment avec un trailer très sympa qui m'indique quand ça glisse.

Juste avant de sortir de la « mare », il tombe et je le relève. Il me remercie puis je lui file un petit tuyau pour la suite : c'est roulant sur 7km. Je le double et comme prévu je file sur ce plateau et la descente qui suit. Ca sera le seul moment où je verrai une étoile, une petite percée dans les nuages. Jusqu'au 20ème tout va bien, je connais mais arrive la suite du parcours qui passe chez un privé. Au début on descend dans un sous bois patinoire qui se transforme en bas en gros bourbier. On traverse une rivière puis on remonte sec dans la bouillasse. Je perds beaucoup de temps et je perds du jus, je le sens. J'essaie de relancer sur plat mais j'ai vraiment du mal. La moindre côte me fait marcher. Le trailer du km10 me double. On papote un peu et il repart en me disant : « ne t'nquiète pas je suis sur qu'on va se revoir avant la fin ».

A partir du 22ème km je me retrouve tout seul et je resterai quasiment tout seul jusqu'au 29èmekm. Le temps se dégrade. Ca crachine et le vent de face m'envoie les gouttes en plein dans les yeux. J'adore!

C'est vraiment une sensation étrange de courir seul dans la nuit. Difficile d'avoir des repères. Parfois, j'ai l'impression de bien avancer et je tourne à 9km/h de moyenne. Une autre fois, je crois me traîner et je suis à plus de 11km/h. Vraiment étrange mais je suis content. Mes jambes faiblissent mais je me sens bien.

Puis au 29ème km arrive la surprise du chef, les organisateurs ont du bien rigoler en proposant ça. Le parcours passe par un flanc de forêt bien raide et bien glissant. J'avance de 3 pas et je recule de 2 voire plus si je ne trouve pas un arbre pour m'accrocher. Amusant mais limite dangereux. J'ai perdu un paquet de temps sur ce passage. Ensuite arrive la dernière montée du parcours dans une single super étroite, bien raide et ultra grasse ! Miam miam ! Je vois enfin quelqu'un à une centaine de mètres de moi. Je le rattrape et retrouve le fameux trailer du km 10 qui n'en peut plus.

Il me dit de partir devant mais je décide de le pousser un peu et de rester avec lui jusqu'au bout. Je n'ai aucune ambition chronométrique. Du coup, on a pas mal discuter et il m'explique qu'il est venu de la Sarthe pour participer à ce trail. Nous voilà enfin revenu au complexe sportif croyant être arrivé mais le parcours nous refait passer par le terrain de foot puis refaire le tour complet du stade (vraiment dispensable comme passage).

Ca y est, j'ai fini mon premier trail nocturne et j'ai adoré ça !

Prochain objectif : Ecotrail 80km : j'en tremble déjà...

 

Bilan : 32km et 570m de D+ en 3h30

J'arrive 63ème sur 97 arrivants

 

Sinon l'organisation du trail était au top : parcours excellent, bénévoles nombreux et très sympas, ravito à mi-parcours simple mais très efficace et surtout un balisage aux petits oignons. Je n'ai jamais eu un doute de tout le parcours et j'avais quasiment tout le temps un marquage réfléchissant en vue.

Une vraie réussite pour une première de ce trail que je conseille à tout le monde.

L'an prochain, si je suis dispo j'y retournerai forcément. Longue vie à « A la Belle Etoile »

 

Edit: je viens de voir sur le blog du trail que j'ai été tiré au sort à la tombola: un porte-bidon manuel avec une petite poche. Sourire

6 commentaires

Commentaire de robin posté le 30-11-2012 à 17:17:46

Ben si Finalement il est arrivé !
Merci pour Le CR et pour l'aide apporté à mon compatriote en difficulté !
Bonne récup

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 30-11-2012 à 19:43:38

T'es sûr que c'est en Normandie ? C'est bien humide !

Cela dit, le trail de nuit, c'est le top. Mais quelle idée d'aider un Sarthois ! Chez nous, on l'aurait noyé ! (Huuumour !)

Commentaire de keaky posté le 30-11-2012 à 21:54:40

Merci pour ton CR, j'avais l'impression que c'était moi :D La nuit les sensations sont grisantes, et quand on rajoute la pluie, la boue,... ça en devidendrait presque grisant ^^ Si tu veux recommencer et que tu n'as pas peur de la route : L'enfer des Palanges en Aveyron fin janvier ;) au plaisir

Commentaire de francois 91410 posté le 30-11-2012 à 22:06:15

Ca avait l'air bien ludique ! merci pour ce récit d'une première

Commentaire de toto50110 posté le 04-12-2012 à 13:18:09

Je l'ai fait aussi, parti dans les derniers et arrivé 66ème, on a dû se croiser, en tous cas tout à fait d'accord avec toi sur ce trail, de nuit ça change tout surtout quand il y a de la gadoue ;-)

Commentaire de vinch64 posté le 05-12-2012 à 11:17:09

Effectivement vu ton classement, on a du se croiser plusieurs fois pendant la course!
Sinon, c'est cool j'ai enfin un voisin sur Kikourou (j'habite à la limite Cherbourg/Tourlaville). On s'est même certainement déjà croisé. En tout cas merci pour ton commentaire et à+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !