Récit de la course : Trail du Gerbier de Jonc - 35 km 2014, par Trimoreo

L'auteur : Trimoreo

La course : Trail du Gerbier de Jonc - 35 km

Date : 5/4/2014

Lieu : St Martial (Ardèche)

Affichage : 480 vues

Distance : 35km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Retour à la source

Au programme 35km et 1755 m de D+ avec un objectif de 4h. Bonne nouvelle au départ, nous passons sur le Gerbier, ça va être top avec un peu plus de km et de D+. Avec Sylvie, floriane, manu et Rémi, nous retrouvons le Cousin et Thierry dans l’ambiance conviviale du départ

8h30, le départ est donné du magnifique lac de St Martial. Nous passons devant le village et premier single sympas, ça promet. Mais c'est de courte durée car nous nous retrouvons sur une longue partie route en "Faux Plat". Je me fais doublé par des wagons de coureurs, Manu est déjà loin devant et je vois Rémi s'éloigner doucement. Je discute un peu avec Maïdo et le laisse filer : le surpoids et l’absence de séance qualités ne m’aident pas en ce début de course, mais je reviendrai dans le technique.

km 5, les choses sérieuses commencent avec les premiers chemins raides. J'y vais prudemment et remonte doucement. Au bout d'une heure de course je suis enfin bien et commence à reprendre Rémi au loin.

Km 11, j'arrive au ravito et prend le temps de remplir le Camel. Rémi est une petite minute devant moi. Nous repartons sur la route avant d'attaquer le dôme du Gerbier. Toujours aussi peu efficace dans ces relances je commence le dernier bout d'ascension le couteau entre les dents. C'est assez glissant mais je remonte quelque place pour basculer avec Rémi qui n'est pas à l'aise dans les parties techniques. Il y a énormément de brouillard et la vue est bouchée. Dommage ! Je me lance donc dans cette descente techniques et suis vite stopper par la roche ultra glissantes qui force tout le monde ralentir l'allure.

Km 15, la première partie technique est passée et le terrain et devenu plus roulant, beaucoup trop roulant à mon goût

Km 19, après une erreur de parcours dû à la discrétion du balisage dans le brouillard et la neige, je m'étonne à doubler pas mal de coureurs qui marche déjà dans un chemin large en "faux plat" montant. J'ai mon ptit rythme ultra et reviens sur Maïdo qui malheureusement abandonnera peu après. Mais qui vois-je dans mon rétro, Rémi qui aime ce genre de relance. Malgré un faux mouvement provoquant une crampe au mollet dans une congère de neige, nous basculons ensemble jusqu'au ravito.

Km 23. Ravito N°2, je refais le plein, prend le temps de boire 2-3 verres de coca et de faire une pause pipi ptit kiki (il fait un peu froid). Rémi repart fort et je le vois à nouveau s'éloigner sur ce terrain toujours trop roulant pour moi. En plus je traine un point de coté que j'ai du mal à faire passer. Les kilomètres défilent, pas le D+ qui se fait toujours en trottinant.

km31, nous passons devant le dernier ravito sans s'arrêter. Ravitos enfermé dans une salle façon le Puy Firnimy qui ne nous "appelait" pas forcément. Rémi est 20 secondes devant moi. J’attends les parties techniques avec impatience alors que lui commence à y croire et semble en garder pour la fin. Je commence à m'impatienter et prends de moins en moins de plaisir. Je peste même en pensant à tous ces singles techniques que nous évitons par de long chemin large et quelque bout de route. Par pitié plus de lacets, allons y droit dans la pente!!!

km 34, enfin les pourcentages s'accentues. Ces 20 km m'ont usée, je manque de lucidité mais relance dans cette descente technique et double Rémi assez vite. Je reprends un groupe de coureur pour la dernière difficulté que je gère cool : en plus d'avoir oublié mes barres, je n'ai plus d'eau. La dernière bosse est raide et je finis derrière deux coureurs en gérant mon prédécesseur et vois étonné Maïdo qui rentre chez lui

4h15 et 49/150, pas si loin de mon objectif si on prend en compte le passage très technique et glissant du Gerbier qui n'était pas prévu. Le parcours au final fera 37km et seulement 1450 m D+. Promesse non tenue au niveau du D+ sachant qu'on aurait dû arriver autour des 1900 m D+.

Floriane, qui fait un podium senior sur le 15km, Manu, qui finit 23ième en 3h52 et le Cousin, qui a dû arrêter au 8ième km, m'attendent et m'encouragent sur la ligne.

Rémi arrivera 2 minutes après suivi de la première féminine. Je pense alors à Sylvie qui ne doit pas être loin derrière car ce parcours est idéal pour elle, en plus, partie d'assez loin, je n'ai doublé que la 1ière féminine. On croise les doigts avant de l'apercevoir au loin. 4h45, elle finit seconde au scratch après une lutte avec la troisième : chapeau !!! Thierry arrive peu après.

Ptit repas bien sympas pris à l'extérieur à cause de l'engouement inespéré provoqué par cette 1ière édition.

La remise des prix arrive rapidement pour récompenser nos deux championnes.

 

Bilan : Même si une partie du parcours ne m'a pas convaincu, il a quand même plu à une majorité. Cette première édition reste un véritable succès sur un site magnifique que je commence à connaitre après le vétathlon et le raid'ardèche VTT. Si l'orga remplace les 6-7 km de goudrons par des singles, c'est sûr, je reviendrai. Les bénévoles comme toujours était au top, les ravitos était bien et le repas très bon.

5 commentaires

Commentaire de philkikou posté le 08-04-2014 à 16:33:52

dommage pour le brouillard et la partie glissante en haut..

Goudron : remarque à faire passer aux organisateurs pour qu'ils améliorent ce point-là...

Merci pour le récit... bonne récup..

Commentaire de Trimoreo posté le 08-04-2014 à 18:10:37

Le passage sur le Mont Gerbier des Joncs (lieu très protégé) était vraiment un plus, le brouillard et les pierres glissantes n'ont pas gâché le plaisir.
Pour le goudron, ça a été dit de manière constructive à l'arrivée ;) .

3 jours après le souvenir est très positifs. Au plaisir de se croiser sur une course en Ardèche ou dans le Pilât.

Commentaire de Arclusaz posté le 09-04-2014 à 22:56:27

Merci d'avoir testé pour nous cette première édition d'une épreuve qui se bonifiera avec le temps...

c'est vrai que le Mont Gerbier, c'est un vrai plus, c'est quand même un très joli coin et très symbolique.

Commentaire de elnumaa[X] posté le 10-04-2014 à 09:02:53

bien joué !
failli venir mais finalement basculé sur les glaisins bp + proche de Chambé .
je craignais , aussi , le "trop de bitume" ... s'ils corrigent ça , en 2015 promis j'en suis !

Commentaire de Maido posté le 10-04-2014 à 15:08:35

Bravo pour ta course et merci pour ton récit! Perso je n'ai pas le courage d'en faire un. Sur la partie que j'ai faite (jusqu'au 2e ravito), j'ai trouvé comme toi qu'il y avait pas mal de parties très roulantes alors que des singles plus techniques nous tendaient les bras. Ce n'est pas là où je m'exprime le mieux. Mais des lignes droites dans le brouillard avec un vent à décorner les boeufs, ça a de la gueule aussi.

Pour ma part, j'ai glissé dans une portion enneigée, à 100m du 2e ravito. J'avais l'impression de retrouver des sensations et je me voyais déjà te fondre dessus :) J'ai tapé l'arcade sourcilière. C'est fragile ces choses là, ça saignait pas mal alors j'ai eu droit au camion de la sécurité civile pour rallier l'arrivée. Une première pour moi mais j'espère qu'on aura l'occasion de batailler à nouveau!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !