Récit de la course : Les Boucles de Sainte-Gemme 2006, par electron

L'auteur : electron

La course : Les Boucles de Sainte-Gemme

Date : 3/6/2006

Lieu : Ste Gemme (Marne)

Affichage : 666 vues

Distance : 9.3km

Objectif : Balade

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Les Boucles de Ste Gemme

Comme d'habitude, la version du CR avec photos est disponible sur mon site ( www.sportnat.com/electron/ )

*******************************************

C'est drôle, parce que d'habitude je fais de longs CR, souvent parce que les épreuves auxquelles je participe sont assez longues et qu'il y a plein de choses à raconter. Là la course n'est pas bien longue, mais le CR ne semble pas avoir réduit pour autant... Allez y comprendre quelque chose !

Cette année la décision est prise... je vais enfin répondre à l'invitation de Bruno (Heubi) qui organise pour la cinquième année les Boucles de Ste Gemme...

Mais là il faut dire que ma participation à cette course va me générer un très gros regret… Hé oui …

Mais j’y reviendrai en fin de CR



Alors c’est quoi ça ? Et bien disons que c'est ce qu’on peut appeler une course de village (ou une course au saucisson) sans rien y voir de péjoratif bien sûr !

Un petit 9km (enfin, annoncé comme tel) dans un village de la Marne (notez dans un coin que ... Marne = Champagne), et la promesse d'un ravito de fin de course, le tout dans une ambiance "fête de village"

En parlant du ravito d'après course, c'est justement la présentation du menu de celui-ci qu'une décision importante va être prise... Le plus dur quand on planifie une course, c’est de négocier un créneau auprès du reste de la famille pour pouvoir s’absenter. Là, me souvenant que Madame Neutron ne se déplace que sur deux courses habituellement, à savoir le Marathon du Médoc et le Sparnatrail, je me suis dit que je tenais peut être le point commun à ces deux épreuves… Je récupère le menu du repas envoyé par Bruno et le montre à Madame Neutron… Bingo. Elle se décide à m’accompagner sur cette course (par contre je ne sais toujours pas si c’est pour la course ou pour… je sais pas !)

C’est vrai que le menu concocté par celui que nous appellerons le "Boucher de Pauillac" (facile, puisqu'il est boucher... à Pauillac) en aurait décidé plus d’une… n’est-ce pas Soul ?

Donc départ de Paname samedi après le déjeuner, et arrivée à Ste Gemme vers 16h. On est directement dirigé vers le parking dans la cour d'une ferme à quelques mètres du départ !

Là il y a déjà une partie de l'équipe qui a fait le déplacement ce qui me permet de retrouver quelques connaissances de longue date au travers de Bibi du Shadock et de Domi (monstertruck) et aussi de faire connaissance avec les deux forumistes ADDM que sont Taz et Patate. Ah, il ne faut pas oublier aussi p'tite patate qui sera un peu la mascotte de ce WE !

Je retrouve également Bichounette et les enfants juste avant de voir son mari de Papy chez qui nous sommes invité dimanche midi ! Ils sont venu en nombre, les 4 éléments de leur progéniture devant participer aux épreuves du jour.

Je file aux inscription retirer mon dossard, et là les rencontres continuent puis que j'y retrouve Soul et que je fais connaissance de Cécile et d'Elisa sa petite dernière.

Je demande à la dame de l'organisation mon dossard et elle me dit :

"- c'est pour la course des as ?
- Heu non pour la course normale. le 9km
- ah ben oui c'est pour les as alors !
- non, non, juste la populaire
- Mais c'est que la populaire c'est 3km... Le 9 km c'est la course des as !
- Vous êtes sur de ne pas avoir une course populaire de 9km ? bon tant pis, va pour la course des as !"

Le groupe est presque au complet. Le dernier membre du groupe prévu au programme arrivera peu de temps après en la personne du Pirate venu en célibataire (mais on comprendra pourquoi grâce aux photos prises pendant la soirée d'après course !)

Les premières courses sont lancées à savoir celles des enfants... En les suivant un peu j'ai la surprise de voir que le village n'est pas tout à fait plat. En fait pour être totalement honnête , il n'y a pas un seul endroit plat. Je commence à me poser quelques questions, et le papy me dit que cette année ils ont modifié le parcours. On ne va pas tout au fond du vallon, mais on va juste faire des petites boucles dans le centre du village. Résultat, un enchaînement permanent de montée, descente, virage, faux plat, et accidentellement un tronçon de 100m de plat (celui là ils ont du trimer sec pour le trouver.)

Je profite de la course enfant pour aller saluer notre hôte qui organise et anime ça d'une main de maître juste avant d’aller suivre de la première victoire du Papy's clan de cette journée avec l'arrivée loin en tête de Théotim (c’est bien comme ça que ça s’écrit ?). Je retrouve aussi un autre Bruno (Bordier) qui lui va gérer les course depuis son ordinateur (il faut bien faire les classements)

Bref vous l'aurez compris, on est en plein dans l'ambiance et en plus on ne se sent pas trop perdu ...

L'après midi avance et c'est l'heure de la course populaire. Cécile et Taz étant inscrites sur la distance, Soul et Domi ont décidé de les accompagner, Soul poussant le vice jusqu’à faire la course avec Elisa dans la poussette !

L'Papy aussi va faire le doublé course populaire / course des as. Bref si je comprend bien ils vont tous bénéficier d'un échauffement tip-top, pendant que le Pirate, Patate et moi nous décidons de prendre l'option "spectateurs".

La course est lancée, et tout de suite l'Papy fait des siennes en se plaçant sur les avant postes... Le plus drôle dans l'histoire, c'est qu'il va réussir à y rester (et même largement) jusqu'au bout, et que pour une fois il va tordre le cou à sa traditionnelle "place du c#n".. Il ne sera pas 4ème, ni même 3ème ou 2ème, mais il vas finir 1er au scratch !!! bravo !

Derrière, c'est Mylène (sa fille) qui va faire la même chose en junior, apportant un troisième podium à la Papy's team, et en plus 3 fois la plus haute marche ! Quelle famille !

Le reste du clan va finir la course, profitant ainsi de la chaleur qui commence à se faire sentir (c'est vrai qu'on avait un peu oublié à quoi ressemblait le soleil depuis quelques temps !). Cécile, Taz, Domi et Soul termineront toutes et tous profitant de l'occasion pour mettre leur premier dossard dans l'urne du tirage au sort (vous comprendrez plus tard)

Retour en piste assez rapide avec la préparation de la course phare de cette journée : La course des As... Et des As il y en a... Ah non, je ne parle pas de nous (quoi que...) mais de quelques personnalités venues répondre également à l'invitation de Bruno. Soyons honnêtes. Je connais quelques semi et quelques marathon qui aimeraient bien avoir un plateau comme celui de Ste Gemme. Quand vous avez comme parrains et marraine les noms de Fetizon, Moros, Courton ou Bec ça le fait quand même un peu !

Quand en plus ils sont sur la course, on se dit qu'il va falloir s'accrocher pour faire un podium. Pour infos, Pascal et Héléna Fétizon, vont remporter la course chacun dans leur catégorie, Jean-Jacques Moros est ni plus ni moins que le nouveau champion de France de 100km (et terminera 3ème - quand je vous disais que le podium serait disputé), Brigitte vient de battre le record de France de 24h à Brives avec 235km (elle est au repos, et ça se comprend), mais son mari de Shadock (qui a battu son record perso également à Brives avec 210km) lui participera à la course, Bernard Courton étant quand à lui créditer d'un superbe chrono sur 100 bornes. Le plateau était composé d'une dizaine d'autres coureurs de très bon niveau et de... nous !

Pas grave, on est des durs de durs, et on va tous les pourrir quand même... Surtout que je suis au top sur 10km... J'en ai fait un il y a deux ans, et le précédent doit remonter à 2001 je crois !

L'heure approche. On se dirige vers le départ. Les élites sont du côté gauche de l'arche, on va donc se placer à l'opposé histoire de partir derrière le peloton et de ne pas les gêner devant ! Je me retrouve donc tranquillou derrière avec Domi, Soul, le Pirate et Patate (qui a confié p'tite patate à madame neutron - attention grôôôsseeee responsabilité) , seul le Papy se faufile pour se mettre en première ligne !

Quelques instants avant le départ on voit les champions traverser le peloton et venir se mettre juste devant nous !!!

"- Heu vous faites quoi là ? Vous partez pas devant ?
- Si si, la course part dans ce sens "

Sic ! On s'est gouré de sens ! On se retrouve au deuxième rang juste derrière pascal Fétizon et Jean Jacques Moros ! Le départ risque d'être chaud !

Ah oui, il faut quand même que je vous parle du parcours. Personnellement je m'attendais à un circuit tout plat avec éventuellement une petite côte, juste histoire de corser un peu les choses. Visiblement, Bruno à fait l'inverse. Il a mis des côtes partout et un tout petit bout de plat !

Pour faire simple, le circuit fait une sorte de 8 (qu'on fera 4 fois) et ça donne un léger faux plat montant court devant le départ, une descente raide sur la droite puis virage à gauche avec les 100m de plat de la course, remontée bien raide avant un virage en épingle à cheveux qui nous fait rejoindre un gros faux plat montant sur route (bon cette partie là on ne la fera que 3 fois car au départ on nous fait partir directement sur la route en faux plat. Merci Bruno) On continue la route qui d'un seul coup se met à bien descendre, et un peu plus loin, demi tour (serré) pour reprendre cette même route à l'envers et donc une belle grimpette, puis un faux plat descendant (ouf on souffle un peu). Là on passe sous l'arche, mais on a fait que la première boucle du 8 (soit la moitié du tour). Ensuite une descente dans le centre du village, puis une remontée (pour changer) avant de prendre à 90° sur la gauche et de descendre droit sur un sentier au milieu des vignes. Une fois en bas, encore un virage serré à gauche puis une longue montée qui continue jusqu'au passage sous l'arche. Fin du tour... Sauf qu'il y en a encore 3 autres à faire derrière !

Attention, prêt partez !... Mouarf, ça part vite de chez vite. Pas le temps de souffler et après 100m je suis déjà dans le rouge (et c'est pas fini). On attaque direct le faux plat sur la route puis la descente toujours sur route au premier tour jusqu'au demi tour. dur dur, j'ai rien vu venir pour le moment. Je suis avec Patate et déjà Soul, Domi et le Pirate ont pris un peu le large. j'essaie de gérer la remontée d'après le demi-tour, et je souffle un peu en attaquant le faux plat descendant. Passage dans le centre, encouragement du Speaker en chef et de nos petites familles, puis on attaque la remontée dans le village. pfff je vais pas tarder à exploser en vol moi... Le virage à gauche à 90° et la descente dans les vignes. Il faut faire attention car le sentier a été tondu et sous une trompeuse apparent de sentier plat, il y a en fait plein de trous mais remplis d'herbe !!! J'arrive enfin en bas pour découvrir la longue remontée vers le centre ville. J'ai les jambes explosées et je lève un peu le pied.

En général dans ce genre de course il y a plein de "GPAO"... et en tournant à un modeste 12km/h on a quand même pas mal de monde derrière. Là c'est franchement différent. Non seulement pour courir à 12km/h il va falloir se lever tôt vu le parcours, mais en plus à peine parti, on s'est retrouvé avec Patate dans les derniers... Bon pas grave on les remontera au 2ème ou 3ème tour !

Passage sous l'arche et premier tour de bouclé. On découvre alors la petite boucle évitée lors du départ. Un virage à droite à 90°, une descente raide, un virage à gauche à 90° le chemin plat empierré, un virage à gauche à 90° et la montée sur route avant le virage serré en côté vers la droite qui nous ramène sur la route. pendant la montée je ralenti un peu l'allure et Patate est obligé de m'attendre un peu. De toutes façons, à ce rythme là je risque fort de ne pas arriver au bout. On se lance dans la seconde des 4 boucles et après le demi tour, Patate se sentant bien part rechercher Domi et Soul !

J'en profite pour essayer de trouver mon allure. Enfin une à laquelle je puisse au moins respirer ! Au fil des kilomètres je m'adapte, mais le plus horrible c'est que je ne remonte absolument personne... Au contraire, je continue à me faire dépasser régulièrement !

Je profite du ravito au niveau de l'arrivée à chaque tour pour prendre un verre d'eau. Le soleil s'est caché au moment du départ et même si les conditions sont idéales, j'ai super soif !

A chaque boucle on croise les autres coureurs à 2 reprises ce qui permet de voir que Soul et Domi m'ont pris de l'avance.

Dans le 3ème tour, je commence aussi à voir passer les avions (comprenez, ceux qui vont me mettre un tour !). L'objectif de Soul et de Domi de ne pas se faire doubler aura du mal à tenir vu le peu d'écart entre nous !

Pendant les deux derniers tours je met un point d'honneur à ne pas marcher dans les côtes... Et pourtant c'est pas l'envie qui me manque... Juste quelques mètres... NON ! pas question... Même si l'allure baisse un peu je ne ferai pas d'arrêt. Qu'on se le dise !

Finalement en grognant et en soufflant assez fort, je vais passer la ligne d'arrivée en 51'07 pour une distance estimée à 9,9km (au lieu des 9 annoncés initialement, mais on est pas à ça prêt). De toutes façons j'ai tout géré aux sensations, n'ayant aucun repère à cette allure et le parcours ne permettait d'essayer de faire une course régulière. Je n'ai donc jamais regardé le chrono pendant l'épreuve.

Passage à l'arrivée, des sucres, de l'eau et je retrouve l'équipe qui me demande si ça va bien ?

"- heu oui pourquoi ?
- ben t'es tout rouge..."
disons que j'ai pris quelques couleurs assez vives apparemment.

Le temps de souffler, d'aller enfiler des vêtements secs et tout le monde se retrouve au car podium pour la remise des récompenses des deux courses. On a donc le droit à l'officialisation du triomphe Papyesque sur le 3 km... avec un prix remis par la marraine à savoir... Bibi !

S'en suit le podium de la course des as, puis le moment important de Ste Gemme, la tombola.

Soyons honnête, la tombola va durer beaucoup plus longtemps que la course elle même tellement il y a de lots à gagner. Et là, ceux qui ont fait le 3 et le 9 km ont un avantage énorme, car ils ont eu 2 dossards (un par course) ...

Les lots s'enchaîne et après un début de remise sans grand succès pour notre petite équipe, la Soul team et la Domi team vont commencer à rafler les lots allants du seau à champagne au livre de collection en passant par une montre ou un tablier de cuisinier que Taz imagine immédiatement, porté par un Domi... version soubrette ;-)

La papys family ne sera d'ailleurs pas en reste, en gagnant un... cendrier (ça c'est pour le papy) mais aussi un peu de boisson à bulles pour sa cadette...

J’en profite aussi pour tenter de prendre quelques nouvelles des zanimos qui sont actuellement à la Cro Magnon. Après plusieurs tentatives (le réseau passe pas terrible à Ste Gemme) et quelques répondeurs, j’arrive à avoir des nouvelles fraîches de la part du Blueb et de la Souris… Je fais le relais auprès du Papy et du reste de l’équipe.

Mais c'est pas tout. Il est plus de 20h30 (alors que la course à eu lieu à... 17h30) quand se termine la tombola avec la remise de kolossales bouteilles(géroboam) de bordeaux et de champagne,. Normalement on doit passer à l'étape suivante pour 21heures, (l'étape suivante étant l'AAB à la coopérative du village) mais avant ça on doit passer au gîte que nous partageons avec Soul, histoire de prendre au moins une petite douche. De toutes façons, Patricia nous dit que vu le léger retard pris, ça ne commencera pas avant 22h et qu'on a largement le temps de passer au gîte

J'en profite au passage pour remercier Cédric, sa compagne et ses parents pour l'accueil qu'ils nous ont réservé.

Donc passage rapide au gîte, douche et direction la coopérative de Ste Gemme.

Là des tables ont été dressées autour des pressoirs Le buffet est en place, et franchement, il y a de quoi se rassasier… même après une épreuve aussi forte !

Sur les tables trônent une belle alternance de bouteilles de bordeaux et de bouteilles de Champagne à tel point qu’on ne sait pas dans quel sens les prendre (je veux dire vin puis champagne ou champagne puis vin… les bouteilles on sait comment les prendre elles)

Petite surprise du chef, quelques cubis trônent sur une table dans le fond de la salle… mais c’est quoi donc que c’est ??? Oh ! du vien encore… Oui mais en cubi, c’est étrange…

Heu ça veut dire quoi GPL écrit sur le premier ?

GPL – Grand Puy Lacoste…

Bref vous l’aurez compris, sous un faux air de vin de supermarché, notre cuisinier en chef (qui travaille aussi pour de grand châteaux) nous a apporté quelques échantillons ! ! ! Sluurrpppppp

A partir de là ça va devenir difficile de tout raconter. D’abord parce qu’au fil des blidas (pour les incultes, les blidas sont les petits verres traditionnellement utilisés pour goûter le champagne, et toc !), les choses vont s’emmêler au point de ne plus faire la différence entre le GPL et un autre Haut-Médoc (enfin, ça c’est ce qu’on raconté les autres !!!).

Bref comme souvent dans ces cas là les discussions vont bon train, on ne dit du mal de personne, et bien sur on ne se moque pas non plus…

De toutes façons si vous prenez le Pirate, il était beaucoup trop occupé pour pouvoir plaisanter … suivez mon regard… ah si sa femme avait été là !

Quelques pas de danse par-ci, quelques cannelés par là, un petit verre de vin à droite (ou plusieurs petits verres pour Soul),

un peu de Champagne à gauche, finalement avec madame Neutron on quitte le champ de manœuvre tôt le dimanche matin histoire de profiter un peu de gîte prêté par Cédric, non sans avoir accepté le rendez vous proposé par Bruno pour le décrassage matinal (mais il a pas dit à quelle heure)

Rrrrooonnnnnnnnn Rrrrrrooooonnnnnnnnn

Réveil en douceur ce dimanche matin, même pas mal au crane, comme quoi quand on boit du bon, ça laisse pas de traces. Il fait grand jour et je pars chercher quelques croissants (que je ne trouverai jamais d’ailleurs) dans le village. Tien c’est marrant, mais vu l’heure j’ai oublié d’aller au décrassage… Oh et bien ça alors c’est marrant, parce que visiblement nos amis Patate, Domi et Taz ne se sont pas levé, leur voiture étant toujours garée devant leur gîte ;-)))))

De retour au gîte je demande à Soul si il compte aller " décrasser " et il me dit qu’il ira après le petit déj, le rendez vous ayant été fixé à 9h30…

Ca tombe bien, parce que on a pas encore déjeuner et qu’il est déjà plus de 9h30 ;-)))))))))).

Bref vous l’aurez compris, mais dans notre petit groupe, en dehors du Shadock (ce garçon est fou), il n’y avait pas beaucoup de postulants au décrassage matinal..

Il y a bien une suite à ces hostilités qui est prévue avec un autre repas pour le midi, mais comme avec Madame Neutron nous avions prévu d’aller déjeuner chez le Papy, (et là encore je vous dis pas ce qu’il a ouvert… Apéro + repas au champagne… et juste un grand vin pour le fromage ;-))) il faudra leur poser la question pour connaître le fin mot de ce WE !

Voili… ce fut un super WE…bien comme on les aime.

Ah oui j’oubliais, (vous avez raison de me le rappeler)… C’est vrai que j’ai un regret vis à vis de ce WE… un gros…

C’est de ne pas y être allé plus tôt les autres années…

L’electron

1 commentaire

Commentaire de taz28 posté le 06-05-2007 à 20:50:00

Allez Michel, on r'met ça ???
A très bientôt pour un Ste Gemme bis !!!
Bisous à toi et Myriam
Taz

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.39 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !