Récit de la course : Les Boucles de Sainte-Gemme 2006, par taz28

L'auteur : taz28

La course : Les Boucles de Sainte-Gemme

Date : 3/6/2006

Lieu : Ste Gemme (Marne)

Affichage : 903 vues

Distance : 9.3km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Gemme les boucles de Bruno...

Gemme les bulles de chez Bruno….

Ah les boucles de Ste Gemme, on en parlera encore longtemps dans les foyers ….

Tout comme dans la fabrication du Champagne, différentes étapes sont à respecter pour parvenir à un excellent crû de boucles millésimées….
Je n’avais encore jamais goûté à cette boisson spéciale, mais j’ai essayé d’en décrypter les secrets de réussite…

1) L ‘assemblage

Il consiste à marier des vins clairs ou tranquilles issus de terroirs d’années différentes … Bruno tente de réunir grands champions concentrés et petits coureurs décentrés ou complètement déconcentrés, issus de toutes régions, de tous âges, qu’il rassemble dans un charmant village niché sur des côteaux de vignes vallonnées….Le rendez-vous est donné à la mairie pour le retrait des dossards, où une foule de charmants bénévoles nous accueille..

Nous y retrouvons et découvrons nos forumistes, Patate et patate, Michel l’electron et Myriam sa charmante épouse, Soul94, sa petite Elisa et Cécile, Bernard le Pirate, Hervé le shadock accompagné de sa délicieuse Bibi circadienne depuis une semaine, L.Papy chapeauté de son béret du zoo…Direction l’arche de départ, où l’ambiance bon enfant fait fureur.

2) Le pressurage

Il a lieu immédiatement après la récolte, on laisse le jus décanter…..

Bruno nous a concocté un parcours idyllique de 3 et de 9 km où le jus doit couler, le départ est donc donné, nous voici en route pour des petites montées bien sympathiques sous un soleil champenois idéal pour le bronzage short/brassière…..l’ambiance très très chaleureuse permet une température idéale pour un pressurage maximal (il faut le savoir, le pressurage doit être ..fractionné…)….Notre hôte Heubien est un parfait animateur, il hurle dans son micro à chaque passage de l’un de nous, ses encouragements vont droit au cœur !!! Cela nous donne des ailes pour terminer en beauté !!!!
Le jus doit ensuite être récolté pour la continuité de la fabrication…
Cécile et moi après avoir terminé allègrement nos 3 km, passons à l’étape de spectatrices et supportrices de nos hommes pour leur 9 km !!! Chaque tour nous permet de crier le nom de nos chouchous, tous nos potes ont le droit à leur encouragement !!! Les premiers sur le podium sont époustouflants de rapidité et d’aisance…..Les autres ont toute notre admiration car les 3 boucles sont loin d’être sur un terrain plat….Même si la vue sur les vignobles est imprenable, l’effort est tout autant important !!!
Les 9 km sont avalés par tous, nous allons pouvoir commencer la soirée festive …. !!!
Nous attendons tous nos comparses, et assistons au podium et à la remise des médailles…


3) Le tirage

Il a lieu au printemps, c’est la mise en bouteilles….(ou la mise en boite !)

Bruno non content de nous avoir offert un superbe sac à dos à son effigie, nous fait baver devant un superbe tirage au sort de lots convoités. Magnum de champagne ou de grand vin, podomètres, cendriers, tabliers, livres, montres, paniers garnis, notre équipée du forum guette les dossards tirés au sort, nous rêvons de gagner la grosse bouteille…..Nous nous en tirerons grassement, avec Domi qui remporte le superbe tablier Krug, (qui me laisse rêveuse sur l’utilisation ) assorti de sa montre « double heure »…idéale pour une blonde….Le Soul, quant à lui, rafle une partie des gros lots : seau à champagne, panier garni, livre….La chance pour la canaille, c’est bien connu !!! Mais malheureusement, pas de bouteille gagnée dans notre entourage….

4) La fermentation

La fermentation alcoolique : elle a lieu en cuve ou en fût, le sucre se transforme en alcool, au cours de cette phase, le vin bouillonne et fait du bruit, c’est le bouillage, il faut éviter les débordements intempestifs…

Après l’effort, le réconfort ….Bruno et Patricia nous invitent à rejoindre la coopérative viticole de Ste Gemme, superbe salle où trônent les imposants pressoirs…On imagine forcément les fêtes des vendangeurs quand la saison est terminée, et que le dur labeur donnera naissance à un savoureux Champagne vendu dans le monde entier…..
La soirée va commencer, pour fermenter, rien de tel qu’un démarrage en fanfare, chacun achète sa bouteille de Champagne et l’amène à sa tablée, la nôtre est celle des forumistes, autant dire, une tablée triste et austère qui ne sait pas comment mettre l’ambiance … Nous buvons, mangeons, buvons, le Sieur de Pauillac nous a mitonnés un buffet digne des plus grands gourmands…Soul et Domi mettent leur humour en commun, et ça fait un mélange carrément hilarant….Les assiettes regorgent, les bulles pétillent, les regards aussi….L’electron, fameux oenologue renommé nous recommande les différents cubis de vin rouge mis à disposition des convives...seuls les initiés comprendront mon allusion….

La musique entre alors en jeu, et la danse aussi, je ne résiste pas à l’appel de la piste ….

5) Le remuage

les bouteilles subissent en moyenne une quarantaine de manipulations, sur des pupitres. Elles sont tournées régulièrement d'un huitième de tour et sont progressivement remontées jusqu'à la verticale.

Le remuage consiste à nous faire danser et virevolter durant des heures, Bernard le pirate nous offre ses rocks endiablés, L. Papy va m’impressionner par ses chorégraphies innovantes et irrésistibles !!! Cécile et moi nous déchaînons sur des rythmes variés !!!
Pendant ce temps, à notre table, les hommes dégustent leur millésime et s’en donnent à cœur joie…
Bibi et Patricia se trémoussent aussi, un charmant jeune homme un peu collant ne cesse de vouloir faire notre gogo dancer, mais notre carnet de bal est bien trop rempli, nous essaierons toutes les tactiques en notre pouvoir pour le diriger vers d’autres personnes bienveillantes….Patate notre héros national nous sauvera plus d’une fois de l’envahisseur
Pas facile de lui faire comprendre que nous ne voulons pas de lui…..Bibi et moi à coups d’œil complice évitons ses mains un peu baladeuses….
La nuit passe à une vitesse vertigineuse, un petit vent de folie nous embarque, nous ne sommes pourtant plus tellement nombreux…Bibi, Patate, le shadock, Patricia, Domi et moi, ne lâchons plus le dance floor !!!!
Mais il est déjà tard, et nous devons libérer le pauvre DJ qui a eu un peu peur en apprenant que Bibi tenait 24 heures en courant…..
Nous quittons à regrets la piste, et nous dirigeons chacun vers la sortie, Patate, Domi et moi rejoignons la maison de mamie confiture…..
Notre bon lit douillet nous attend…..pour les curieux, information capitale, le tablier n’a pas servi ….

6) Le dégorgement

Désormais, on pratique la technique du dégorgement "à la glace" : l'extrémité du goulot est plongée dans un bain réfrigéré de -20°C. Un glaçon se forme et emprisonne le dépôt

Réveil en douceur chez Dame Pelletier, qui nous a préparé un petit déjeuner incroyable, croissants, pain frais, confitures maison, saladier de fraises du jardin, Bruno avait demandé de venir faire une séance de décrassage, mais évidemment, devant un tel dévouement, nous ne pouvons que rester avec mamie confiture….Elle est adorable cette petite dame si dynamique !!!!

Tout comme si nous avions été à un mariage, nous repartons faire le « lendemain », quelques blidas de Champagne offerts chez Bruno et Patricia, et nous retournons à la coopérative ….
Le charmant boucher de Pauillac nous accueille …le feu de bois est déjà prêt à cuire l’agneau….Tout cela nous met en appétit…..Nous savourons cette viande tendre à souhait et parfumée à l’ail, un véritable régal !!!!
Nous appelons Vincent, pour lui faire partager un peu de ce week-end, il aurait aimé être avec nous, ce sera pour une autre fois….
Les desserts sont à la hauteur du repas, éclairs, religieuses, tartelettes, nous nous repaissons tranquillement, Cédric (l’hôte de la famille Soul) en profite pour nous expliquer quelques secrets sur la fabrication du champagne, ceux qui ne vendent que leur raisin, et ceux qui produisent leur propre champagne, les bi..enfin..les mixtes….Nous ne regrettons qu’une chose, ne pas pouvoir rester pour en apprendre plus encore, sur ces méthodes champenoises !!!!
Patate a déjà raté son train à Paris, et nous devons repartir…..Nous nous promettons de revenir l’année prochaine !!!!

Derniers aurevoirs à la famille Heubi, que nous remercions encore pour tout ce bonheur !!!

Nous repartons le cœur en liesse vers Paris, où nous déposerons Noël et tite patate, le week end est fini, mais les souvenirs sont déjà gravés !!

Mon CR, vous l’aurez remarqué, ne parle que très peu de la course et de ses trophées, certains le feront mieux que moi…le principal était ailleurs …. !!!!

3 commentaires

Commentaire de L'Dingo posté le 07-06-2006 à 22:04:00

Et voilà, on part pour faire du sport et on passe son week-end à buller :-))))

Et nous qui "culpabilisions" [Arf :-)] d'etre des fanfarons du Zoo à la Cro-Magnon!

On nous aurait menti à l'insu de notre plein grès ??

En tout cas ton récit était pétillant à lire.

Didier L'Dingo

Commentaire de l'ourson posté le 11-06-2006 à 14:50:00

Encore une bien belle sortie entre amis de la CAP et amateurs de bons geultons ;-))

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 11-06-2006 à 22:27:00

Eh ben c'est du joli !
Et alors ? Il est ou le régime coureur dans tout ça ?
Sandrine, tu crois que les bulles, ça va te faire courir plus vite ? Hein ?
Nhan mais !!!
Remarque, c'est vrai qu'entre champagne et Gatorade, le choix est facile !!!!!

Allez, sans rancune, Bises - No

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !